bourgogne - puisaye - saint fargeau - saint sauveur en puisaye - treigny - toucy

Une propriété rurale bourgeoise,
dans un parc d'environ six hectares
, YONNE bourgogne FR

Situation

La propriété se situe en Puisaye, à 1h45 en voiture de Paris et à quelques minutes des gares de Montargis et de Briare qui desservent la capitale, gare de Paris-Bercy.
La demeure se situe à proximité d'un village où se trouvent tous les commerces nécessaires à la vie quotidienne.
Un lieu animé par de nombreux concerts classiques dans le cadre des Estivales de Puisaye et, également, par un riche patrimoine culturel.
Le territoire est entièrement rural et s'exprime par la diversité de ses paysages, ses couleurs et la richesse de son architecture. C'est aussi celui des bocages et de ses paysages vallonnés.

Description

Après avoir traversé de nombreuses forêts de feuillus qui abritent de grands étangs, une petite route sinueuse mène à la propriété.
Une végétation verdoyante se réfléchit dans une mare située en contrebas du domaine. Un petit chemin de gravier accède à la ferme, en hauteur, et les dépendances à côté desquelles stationnent les véhicules. La maison et une terrasse animée d'un parterre de pelouse, de fleurs aux essences variées, dominent l'environnement. De là, l'œil est inexorablement attiré par la présence d'une forêt de chênes bordée d'une rivière qui coule parmi les arbres, se déversant en partie dans un étang déjà très ancien.
Deux plans d'eau regorgent de poissons, carpes, brochets et bien d'autres espèces encore. Cette partie du domaine est occupée par deux chevaux du maître des lieux et sert de véritable piste de trot.
Derrière le corps de ferme, une longère, un potager biologique impressionne tout particulièrement par la diversité des espèces qui y sont cultivées.

La ferme

Construite en longère sur deux niveaux, la façade s'orne de quelques plantes grimpantes qui s'étendent sur toute sa longueur.
Un toit à deux pans est couvert de tuile plate, artisanale, ancienne, de couleur ocre. Les souches de cheminée, implantées en pignon et réalisées en brique, animent la toiture, tout comme les lucarnes. Un auvent, également en tuile plate, fait office d'abri au premier niveau, ce qui met en valeur les baies du deuxième niveau.
Le parement à la chaux de couleur claire fait ressortir les nombreuses ouvertures qui animent la façade. L'enduit posé sur le mur a une texture très lissée. Les fenêtres à petits carreaux du rez-de-chaussée sont pourvues de volets pleins en chêne. Les jambages et linteaux de celles-ci s'harmonisent de brique rouge caractéristique de la région. Apparaissent quelques chaînages intermédiaires en harpage en pierre de bourgogne. Au dernier niveau, des lucarnes passantes et une lucarne rentrante placée à une extrémité de la longère.
L'architecture de la construction témoigne de la diversité et la constance des matériaux locaux comme la brique, la pierre ou le bois.


Rez-de-chaussée
La partie habitable actuellement est dotée d'une entrée lumineuse, habillée de pans de bois. Elle dessert une chambre éclairée de deux baies dont une porte-fenêtre à petits carreaux. Des poutres anciennes au plafond et des pans de bois avec tuiles posées en épi. Une salle de bain et des toilettes séparées se situent à proximité d'une chambre donnant dans l'entrée. Une porte très ancienne, en pointe de diamant, ouvre sur une vaste pièce faisant office de salon et de salle à manger. Certains éléments d'origine sont toujours bien présents dans la pièce à vivre tel un pilier en bois reposant sur un socle de pierre muni d'un ou deux anneaux auxquels on attachait autrefois les animaux. Côté salle à manger, un mur très décoratif, hourdis de brique, fait face à une cheminée à foyer ouvert munie, elle aussi, de briques en épis de chaque côté. La présence du bois et de la pierre dans la pièce est consubstantielle de l'architecture régionale. À proximité de la cheminée, un ancien four à pain de forme semi-circulaire parachève le foyer. De chaque côté du salon et de la salle à manger, des baies éclairent la pièce à vivre. Une porte ancienne surmontée d'un linteau en bois ouvre sur une chambre avec salle de douche. Le carrelage a été refait dans sa totalité. Du côté de la salle à manger, et proche de la cuisine, un petit comptoir destiné à déposer les plats lors des repas. Lui aussi est paré de tuileaux, petites tuiles en épis caractéristiques, eux aussi, de la région.
Une partie de la maison qui n'est pas habitable actuellement car elle est en travaux et elle communique néanmoins avec celle qui sert actuellement de demeure. Elle comprend aussi des chambres, des salles de bains, des pièces pouvant devenir ultérieurement des salons ayant chacun une cheminée.
De l'entrée, un escalier accède à cinq chambres.
Premier étage
Un couloir assez large, muni de poutres anciennes au plafond, distribue des chambres à coucher. Elles ont toutes vue sur la terrasse et la mare devant la demeure. Elles possèdent presque toutes une salle de douche et des toilettes. De par leur décoration minimaliste, munie de pans de bois et de certaines ouvertures en alcôve, une atmosphère monacale s'en dégage. Certaines baies sont pourvues d'espagnolettes. Tous les éléments d'origine sont mis en valeur, sans aucun artifice.
D'autres chambres communiquent à l'étage et nécessitent un rafraîchissement.

Une petite maison qui fait office de dépendance,

Un autre bâtiment beaucoup plus récent a été construit pour y recevoir des convives. En effet, la dépendance renferme une cuisine professionnelle et une pièce de réception. Une grande cheminée à foyer ouvert anime la pièce. Un four à pâtisserie se situe à proximité. La surface de ce bâti est de 150m².

Un hangar à usage agricole

Le maître des lieux, passionné de chevaux, a construit quatre boxes dans ce hangar.
Quelques chevaux passent l'hiver dans ces boxes qui sont de dimensions généreuses. Le hangar dans sa totalité a une surface d'environ de 900 m².

L'ancienne bergerie

Elle se dresse dans la cour de la ferme. Deux vantaux coupés avec un portillon et un battant supérieur laissent supposer que ce bâtiment a peut-être servi autrefois d'écurie.
L'ancienne bergerie est pourvue d'un système de ventilation naturelle en un appareillage de brique de la région. Elles sont mises en valeur par l'application d'un enduit à la chaux de couleur.

Un cabanon

La dépendance, totalement en bois, abrite deux chambres, une cuisine équipée neuve, une salle de douche et des toilettes. Un petit chalet peut être loué pendant la période estivale (environ 100 m²).

Ce que nous en pensons

La ferme et ses terres proposent de multiples possibilités tant d'ordre économique que privé.
Des dépendances comme celle qui abrite une vaste salle de réception avec sa propre cuisine professionnelle convient d'emblée à l'organisation de réceptions. Certains travaux de restauration et de confort paraissent cependant nécessaires pour rendre la maison adaptée au mode de vie d'aujourd'hui. La longère, actuellement divisée en trois parties, pourrait être unifiée de façon harmonieuse et à peu de frais.
Pour ceux qui prônent un retour à une campagne où la nature a encore ses droits et aspirent à la tranquillité, la propriété saura pleinement les satisfaire.

450 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 354063

Surface du bâtiment principal 326 m2
Surface des dépendances 1091 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour De Saint-fargeau


Isabelle Ponelle       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus