Dans le 7e arrondissement, rue de Babylone, non loin du jardin Catherine-Labouré,
un élégant appartement familial de 100 m²
Paris, PARIS paris 75007 FR

Situation

L’adresse est une référence à l’évêque de Babylone, Jean Duval – 1597-1669 –, fondateur en 1663 du séminaire des Missions étrangères situé non loin, rue du Bac. Au-delà du Bon Marché et des boutiques mythiques des rues de Grenelle et de Sèvres, l’adresse tire avantage des jardins alentour, ceux de l’Intendant, de l’hôtel des Invalides et de Catherine-Labouré, ainsi que le parc du musée Rodin. Les établissements scolaires renommés sont légion, tels le lycée Victor-Duruy, Sciences Po ou l’école d’arts graphiques Penninghen. À deux pas, les stations de métro Sèvres-Babylone et Saint-François-Xavier sont desservies par les lignes 10, 12 et 13, ainsi que par celles de bus, multiples, situées à proximité.

Description

L’imposant immeuble, édifié en pierre de taille, aux trumeaux de brique blanche, est daté de 1905. Le répertoire classique stylisé se mêle à des références Art nouveau. En témoignent les bas-reliefs de feuillage et fleurs de tournesol qui ornent les consoles du magistral oriel central. Le portail d’entrée, à double vantail de verre et ferronnerie, guide vers un passage cocher à plafond mouluré, scandé de pilastres, puis vers une vue panoramique sur de belles façades restaurées d’anciens ateliers de piano.
Un ascenseur conduit au troisième étage : l’appartement restauré, de plus de 100 m², est agrémenté t éclairé par de hautes baies à balconnet qui percent les nobles façades d’époque Restauration sous le ciel parisien. Les décors d’origine ont été préservés : parquet en point de Hongrie, cimaises, moulures à frise de style classique ou Art nouveau, cheminées en marbre ou en brique. La galerie d’entrée, assortie d’une penderie, distribue une salle de séjour de plus de 37 m², qui fait office de salon et de salle à manger, où trônent deux cheminées à miroir trumeau. La galerie conduit à un cabinet de travail installé en alcôve, puis à la cuisine avec son coin repas. En retrait, les deux chambres, de près de 14 et 15 m², équipées de garde-robes, voisinent une salle d’eau.
En sous-sol, enfin, se trouve une cave. Une gardienne siège à demeure.

Un lieu raffiné pour vivre et travailler

De facture élégante, l’appartement restauré, de plus de 100 m², a conservé ses éléments d’apparat du début du 20e s. Au troisième étage, atteint par l'ascenseur de l'immeuble, la porte d’entrée à double vantail mouluré abrite le lieu, à l’atmosphère calme et raffinée. De hautes baies à balconnets fleuris éclairent généreusement les pièces principales, dévoilant sous le ciel parisien la beauté des façades d’époque Restauration en pierre de taille, ornées de bandeaux moulurés, baies à dais et persiennes en bois. Sous un plafond haut de près de 3 m, cerné de moulures à frises d’oves et à décor floral Art nouveau, la blancheur des murs contraste avec le bleu-vert savamment choisi des cimaises moulurées. Le sol est revêtu d'un parquet de chêne en point de Hongrie ou à lames droites à l'anglaise. Dans le prolongement de la galerie d’entrée, salle de séjour et salle à manger composent un bel espace de réception de près de 38 m², où trônent deux cheminées à miroir en trumeau : l’une est de style Louis XVI en marbre de Carrare ; l’autre, réalisation exemplaire de l'Art nouveau, est coiffée d’une tablette en chêne sur jambage et linteau tapissés d’authentiques céramiques Art nouveau et sculptée d’emblématiques motifs végétaux. En enfilade, les deux chambres, spacieuses, sont équipées de généreuses penderies, à proximité de la salle d’eau. En retrait, un cabinet de travail, délicatement plaqué de loupe de sycomore, forme une alcôve, non loin de la cuisine, où table et chaises permettent de se restaurer.

Ce que nous en pensons

À l’orée du 6e arrondissement, l’adresse recèle les ingrédients clés de l’art de vivre parisien. À deux pas du fameux Bon Marché et de nombreux établissements scolaires réputés, elle côtoie les jardins de l’hôtel des Invalides et du musée Rodin. Au centre d'un quartier emblématique du faubourg Saint-Germain, l’élégant appartement conjugue les atouts essentiels du quotidien familial, l’espace, le calme et la lumière, adaptés tout autant à l’exercice d’une profession libérale.
Entre droiture et rondeur, entre classicisme et Art nouveau, le cœur des lieux balance, teintés de subtiles et vives couleurs dans une blanche clarté tout en simplicité raffinée.

Vente en exclusivité

1 590 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 188621

Surface totale intérieure 101 m2
Surface Carrez 100.57 m2
Nombre de pièces 4
Hauteur sous plafond 2.80
Nombre de chambres 2

Montant moyen annuel de la
quote-part de charges courantes
6700 €


Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller

Françoise Fauré-Audouy +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus