appartement à vendre montparnasse - 14ème arrondissement

Sous la verrière d'un immeuble Art nouveau,
l'atelier d'artiste du peintre Henri Martin
Paris, PARIS paris 75014 FR

Situation

Sur la rive gauche de la Seine à Paris, Montparnasse, dans le 14ème arrondissement a été l'un des quartiers préférés des artistes et des intellectuels aux 19e et 20e s. L'immeuble se situe entre la fondation Cartier pour l’art contemporain, l’institut Giacometti et la place Denfert-Rochereau. Peu après la fin de sa construction, en 1905, le peintre post-impressionniste Henri Martin peignait ici-même ses projets de décors, des nus, des portraits et...les toits de Paris. Ses amis Zola, Jaurès ou le peintre Le Sidaner venaient lui rendre visite. Aujourd’hui, la proximité immédiate de l’Ecole Spéciale d’Architecture et de l’école Camondo contribuent à l'ambiance artistique dont le secteur est empreint. La rue Daguerre et ses commerces, bars et restaurants ne sont qu’à quelques pas.

Description

L’immeuble en pierre de taille construit en 1905, de facture Art nouveau est l’oeuvre de Théo Petit, architecte du Normandy à Deauville et du Majestic à Cannes. Elevé sur six étages plus rez-de-chaussée, c’est partiellement en surélévation et au septième étage que se trouve l’atelier d’artiste à la façade de brique. Une baie vitrée rythmée de montants verticaux souligne l’aspect d’atelier magnifié par une verrière finissant sous le faîtage qui culmine à près de six mètres de hauteur. De chaque côté de la baie, deux balcons sont accessibles par des doubles portes-fenêtres. Ce qui permettrait de créer aisément une deuxième chambre avec un balcon, sans oblitérer la luminosité de la salle de séjour. Un espace cuisine avec sa zone cuisson indépendante , et des toilettes invités avec sas terminent le niveau. L’escalier en colimaçon permet l’accès à l’étage supérieur partiellement en mezzanine. Le volume ouvert sur le vide de la salle de séjour est protégé par une balustrade en inox. Une fenêtre encadre la vue sur la tour Montparnasse et la tour Eiffel. Un grand espace bureau et un espace nuit, séparés par une large porte coulissante, composent, avec le palier d’arrivée de l’escalier, le plan de la mezzanine. Le système de climatisation invisible souffle de l’air depuis la gorge du faux-plafond de la mezzanine et assure le confort du volume .
Henri Martin, peu après son installation, conçut ici le projet de décoration pour Arnaga, la villa d’Edmond Rostand à Cambo-les-Bains devenue un musée où l’on peut admirer ses grandes fresques éclatantes de couleurs. La joie méridionale qui caractérisait l’oeuvre d’Henri Martin, originaire de Toulouse, se ressent dans cet appartement probablement grâce à sa luminosité harmonieuse .

L'immeuble

Les deux premiers niveaux - rez-de-chaussée et premier étage -, de l’immeuble sont à bossage, les fenêtres en plein cintre au premier et au cinquième étage. Les encorbellements sculptés et les délicats décors de fleurs de lys en mosaïque de couleur au sol de l’entrée de l’édifice caractérisent un exemple raffiné du style Art nouveau. Deux verticales de bow-windows bombés, aux verrières et aux vitraux plus ou moins cintrés, s'élèvent sur quatre niveaux.

Les parties communes

Passée la porte en fer forgé d’entrée de l’immeuble, dont l’accès est protégée par un digicode, une deuxième porte vitrée à code et clé magnetique donne accès à l’escalier principal et à l’ascenseur. Sur chaque palier deux appartements avec doubles portes peintes de décor chêne en trompe-l’oeil se font face jusqu’au sixième étage. La cage d’escalier est éclairée naturellement par une fenêtre aux repos entre les paliers. Les marches et les paliers de l’escalier, habillés d’un tapis de laine rouge, et les contre-marches ornées de barres de laiton, en font des parties communes en parfait accord avec le style d’immeuble d’habitation bourgeois.
L’arrivée au 7ème étage se fait après avoir gravi la dernière volée de l’escalier principal.

L'atelier d'artiste


Premier niveau
L’entrée
L’accès à l’atelier se fait par une double porte, habillée à l’intérieur de panneaux lambrissés peints. À gauche une deuxième double porte de même facture est celle du vestiaire invités. La sous-face de la mezzanine forme un L : d’un côté elle se termine contre le mur de la façade et à droite sur le mur perpendiculaire avec, en son extrémité, le percement d’une trémie dans laquelle passe un escalier en colimaçon.
A l’intersection des deux segments formant le L, un encorbellement en quart de cercle dessine un balcon. Deux poteaux cylindriques laqués soutiennent la mezzanine dont la sous-face est habillée d’un faux plafond percé de spots assurant l’éclairement.
Espace salle de séjour
La totalité du sol est parqueté de merbau verni à lames droites.
Au centre du mur de façade, une baie vitrée rythmée de montants verticaux souligne l’aspect d’atelier magnifié par une verrière finissant sous le faîtage qui culmine à près de six mètres de hauteur et protégée par un store à lames extérieur. De chaque côté de la baie, deux balcons sont accessibles par des doubles portes-fenêtres.
Une bibliothéque agencée dans une niche avec un placard bas permet l’installation d’un téléviseur.
Le volume de la pièce mansardée de quatre à près de six mètres de hauteur est divisé par un niveau supérieur partiel, en mezzanine, accessible par l'escalier en colimaçon à fût d’alluminium poli et marches en bois massif teintées comme le parquet.
Il serait aisé de créer une deuxième chambre, sous la mezzanine face à l’entrée, et de lui attribuer un des deux balcons.
Espace cuisine
Sous la mezzanine, un espace cuisine, en renfoncement par rapport à l’alignement du mur sur lequel se trouve la porte d’accès à l’atelier, est séparé du volume de la salle de séjour par un bar en bois massif mouluré, aux deux extrémités galbées. Derrière ce bar, perpendiculairement, est installé un plan de travail avec évier et robinet. Des placards et un lave-vaisselle équipent la partie basse du plan de travail. Le mur du fond est composé d’un ensemble de façades de placards laquées qui dissimulent notamment un réfrigérateur et un congélateur.
L’espace de cuisson indépendant est accessible par une porte vitrée depuis l’arrière-bar cuisine qui l’isole de la salle de séjour. Une cuisinière électrique avec plaques et four et un plan de travail sous lequel se trouvent un lave-linge et un sèche-linge équipent cet espace.
Toilettes invités.
Une porte lambrissée, de même facture que la porte d’entrée est celle du vestiaire invités et commande un sas où a été installé un lave-mains et un placard transformable en douche. Une autre porte est celle des toilettes dans lesquelles un placard renferme la chaudière à gaz pour le chauffage et l’eau chaude.
Deuxième niveau
Le sol à ce niveau est également un parquet de merbau à lames droites vernies ce qui souligne l’unité du lieu et accentue le côté sculptural des volumes.
Mezzanine ouverte sur la salle de séjour
Les marches de l’escalier en colimaçon une fois gravies, le volume est ouvert en mezzanine sur le vide de l’espace de séjour, protégé par une balustrade en inox. Au fond, le mur perpendiculaire à la façade est équipé de placards toute hauteur. Une fenêtre encadre la vue sur la tour Montparnasse et la tour Eiffel. Un grand espace bureau et un dégagement sont séparés de la zone affectée à la nuit par une large porte coulissante.
Espace chambre
La chambre mansardée est éclairée par une fenêtre en lucarne et conçue comme une suite. Sur la gauche un dressing entièrement lambrissé. A droite la salle de bains également mansardée, éclairée généreusement et ventilée par une fenêtre de toit, équipée d’une baignoire, d’un lavabo sur pied chromé de style paquebot et de toilettes. Les murs sont revêtus de faïence blanche avec une frise moulurée, blanche également, qui parcourt le périmètre de la pièce.
Le système de climatisation soufflant de l’air frais depuis la gorge du faux-plafond de la mezzanine parfait le confort de ce volume.

Ce que nous en pensons

Ce qui fait l'atelier d'un peintre c'est d'abord la lumière. Et comment mieux la capter qu'en s'installant, en quelque sorte, sur le toit d'un immeuble ? Un très bel immeuble 1900 en l'occurrence, doté ainsi d'un discret diadème. Là-haut les verrières, les grandes ouvertures jouent pleinement leur rôle. Un aménagement d'architecte sagace a transformé le lieu de travail d'Henri Martin en un impressionnant volume aérien, fluide sur ses deux niveaux, fonctionnaliste, transformable aussi, par exemple par la création d'une deuxième chambre. Le moindre emplacement a trouvé son affectation parfaite et son esthétique la plus sûre. La preuve est établie ici que le parfum de créativité qui a attiré tant d'artistes à Montparnasse ne s'est pas dissipé.

1 785 000 € Honoraires de négociation inclus
1 700 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 709740

Nombre de pièces 3
Nombre de chambres 1
Nombre de chambres possible2
Surface totale intérieure90 m2
Surface Carrez 81 m2

Nombre de lots 46
Montant moyen annuel de la
quote-part de charges courantes
4840 €

Aucune procédure en cours menée sur le fondement des articles 29-1 A et 29-1 de la loi n°65-557 du 10 juillet 1965 et de l’article L.615-6 du CCH

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Guillaume Naa       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus