En lisière de Roussillon, le village des ocres, une vaste demeure familiale
son parc, son oliveraie et ses bois insérés dans 13 ha de nature
Roussillon, VAUCLUSE paca 84220 FR

Situation

En plein cœur du parc naturel régional du Luberon, à deux pas du village de Roussillon classé parmi les plus beaux villages de France et célèbre pour ses gisements d'ocres. La propriété s’étend le long d’un léger vallon en bordure d’un massif forestier riche de plusieurs carrières ocrières autrefois exploitées de façon intense, façonnant alentour un relief en cheminées de fées qui a valu à cet endroit le surnom de « Colorado provençal ».
L’accès en est aisé depuis la route d’Apt à proximité.
À 35 min de l’autoroute A7, 1h de la gare TGV d’Avignon, et 1h15 de l’aéroport international de Marseille - Marignane.

Description

La demeure est une ancienne maison d'ocriers, devenue maison familiale lors de l'arrêt de l'extraction industrielle des ocres dans les années 1950-1960. Toutes ses façades sont enduites et peintes à la chaux colorée à l'ocre, comme il est d'usage dans cette partie du Luberon.
Les carrières d'ocres, dont la production s'exporte partout à travers le monde, sont omniprésentes dans plusieurs villages des environs, dont certains en continuent l'exploitation artisanale en circuit fermé encadré par des normes environnementales très précises.
À des kilomètres à la ronde, cette roche ferrique et argileuse a imprimé tout au long des siècles, sur les murs du bâti local, une gamme infinie de nuances de rouge, d'oranger et de jaune. Cette bâtisse n'y fait pas exception sur ses murs extérieurs aussi bien qu'intérieurs.
Légèrement en retrait, en contrebas de la route menant au village, la maison s'inscrit dans la pente pour n'offrir au nord qu'une emprise réduite. L'avant-toit est fermé par des génoises à trois rangs, y compris sur les murs pignons.
Des contrevents à deux vantaux à caissons bleu lavande, couleur complémentaire de l'ocre, protègent efficacement les ouvertures aussi bien des chaleurs estivales que des rigueurs hivernales. Omniprésents, ils participent de l'atmosphère éminemment poétique de l'habitation, véritablement enchâssée telle un grenat ou un rubis dans une nature douce et hospitalière.
L'accès à la maison s'effectue en traversant l’oliveraie à l'extrémité de laquelle une volée d'escalier permet d'atteindre l'entrée principale.

La maison d'ocrier

Construite sur trois niveaux, elle est orientée selon un axe nord-sud et implantée suivant une légère pente. Sur la façade septentrionale se situent un auvent et un vaste espace de remise. Elle ouvre au sud sur un vaste terrain et, à l'est, sur le parc qui laisse entrevoir à distance les reliefs argileux ocriers et le Luberon oriental.
La maison se compose d'un volume principal, le mas d'origine, auquel se sont greffés deux autres volumes venus l'agrandir. Une sensation de protection bienveillante émane indéniablement de cette architecture à la fois simple et directe qui a conservé la plupart de ses baies d'origine, garantes d'une douce lumière en toutes saisons.


Rez-de-jardin
L'entrée se fait par un vaste vestibule, départ de l'escalier montant vers les étages qui accède à un premier salon partiellement recouvert d’une verrière. Celui-ci est situé dans l'un des volumes annexes, largement éclairé à l'ouest et au sud, et donc très lumineux. Il dispose également d'une cheminée. Ouvrant au sud, deux autres salons secondaires et une salle à manger, également exposés à l'est. Ces pièces ouvrent sur une terrasse exposée au sud et protégée du vent, avec une vue sur la forêt qui fait partie de la propriété. Jouxtant la salle à manger et donnant à l'est sur une seconde terrasse, la cuisine débouche sur un espace de remise situé à l'arrière. Les plafonds, relativement bas dans le volume d'origine, sont à la provençale et leur hourdis de plâtre vient garnir l'espace situé entre les solives. Le sol est pavé de parefeuilles anciens, carrelage en terre cuite, à l'origine destiné à protéger les toits.
Premier étage
Accessible depuis l'escalier central, il se compose de la chambre de maître avec salle de bain attenante et garde-robe ainsi que d'une seconde chambre à coucher avec salle d'eau.
Demi-étage
En prolongement du niveau précédent et accessible par quelques marches supplémentaires, il comporte deux chambres à coucher avec chacune une salle d'eau attenante. L'une d'elles dispose d'un escalier extérieur.
Deuxième étage
À ce niveau, trois chambres à coucher, avec salle de douche et toilettes en commun.
Dernier étage
Les combles se divisent en deux grands espaces. Tous les réseaux – eau, électricité, écoulements – sont disponibles à cet étage, rendant son aménagement aisé.

Un jardin en pleine nature

Jardin de type « sec », il est planté d'essences locales nécessitant très peu d'arrosage. Très taillé, comme il était souvent de coutume dans l'arrière-pays provençal, ce jardin méditerranéen encadre véritablement la maison, tout le long des murets en pierre sèche, autrefois soutiens de cultures en terrasse. Le reste du parc vers la prairie menant au bois est laissé à l'épanouissement des herbes sauvages et parfumées dont la garrigue n'est jamais avare.
Point ici de pelouse incongrue.
La piscine aux tons pastels, surélevée sur une structure de caillebotis de larges poutres très appropriée à au lieu, invite à l'évasion vers la forêt immédiate, les pins enivrants, les ocres vivifiants et les perspectives d'infini du fascinant Luberon.

Au-delà du jardin

La propriété s’étend sur plusieurs hectares de forêt, celle-ci étant actuellement entretenue par une association. La futaie à composantes principales de pins et de chênes inclut également des falaises d'ocres.
À l'entrée de la propriété, une oliveraie de plus de 150 pieds permet une récolte de quelques 100 litres d'huile par an.
Autour de la maison, un parc entièrement clos est composé de plusieurs massifs en restanques soigneusement entretenus. À l'est, une vaste étendue d'herbes ouvre sur les reliefs ocriers et le Lubéron oriental.
En contrebas de la propriété, séparé par une clôture, s'étend une lande où se rassemble, au soir tombant, la faune environnante. Plus à l'ouest, une mare reçoit les eaux de ruissellement de la forêt et accueille elle aussi une riche variété d'espèces animales.

Ce que nous en pensons

Exceptionnelle par l'ampleur des terres qui l'entourent, dans une région où chaque hectare est un trésor, la propriété laisse rêveur quand à sa relation à son environnement. La possibilité de se rendre dans la forêt en traversant simplement le parc et la perspective de pouvoir observer la lande en contrebas par les douces soirées d'été, est gage d'un lien harmonieux avec une nature omniprésente. À l'orée de la forêt : une véritable cathédrale verte constituée par l'élévation peu commune des arbres qui la composent.
S'il est une chose à retenir de la propriété, c'est cette sensation de quiétude que la restauration de la maison, réalisée avec simplicité, modestie et amour, a su lui conserver. Une atmosphère chaleureuse et familiale, tout en authenticité, avec une immersion sans fin dans un écrin de verdure, dont l'ocre est la couleur complémentaire omniprésente.
Contemplation, repos et vérité sont au rendez-vous.

Vente en exclusivité

1 950 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 388121

Surface cadastrale 12 ha 74 a 13 ca
Surface du bâtiment principal 350 m2
Nombre de chambres 7

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Avignon et Alpilles

Francis Rousseau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus