bien en ville à vendre niort

Dans le vieux Niort, la Maison de la Vierge,
demeure médiévale ISMH à réhabiliter
Niort, DEUX-SEVRES poitou-charentes 79000 FR

Situation

Niort est une ville moyenne où il fait bon vivre, bien reliée au reste du pays (TGV, autoroutes), à l'histoire passionnante : de nombreux monuments historiques, et d'abord l'impressionnant donjon, en témoignent. Les mutuelles d'assurance et des industries de pointe ont succédé au travail des peaux animales pour assurer la prospérité à la ville. Le temps du port fluvial est révolu : la Sèvre anime maintenant le centre des mouvements de ses bras. Avant de traverser le justement célèbre Marais poitevin dont les paysages de tableau commencent aux portes de la ville.
La Rochelle et l'Atlantique sont à moins d'une heure de voiture et de 45 min en train. Il faut moins de deux heures pour gagner Paris en TGV. Le climat est d'une douceur océanique sans les excès de la côte.

Description

Sur le rive gauche de la Sèvre niortaise, deux collines s'inclinent vers le quartier commerçant du centre de la ville. C'est sur l'une d'elles, Saint-André, que se trouve la Maison de la Vierge, à l'angle de deux rues très anciennes. Les injures de six siècles d'histoire n'ont rien enlevé à l'attrait puissant exercé par l'édifice. Inscrit sur l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 2001, il s'élève sur trois niveaux auxquels s'ajoutent une cave et les combles aménagés. Les deux plus élevés sont un encorbellement de pans de bois. Veillant sur les deux artères, une statue de la Vierge a toujours été placée dans une niche surmontée d'un dais gothique : l'actuelle a été sculptée au 19e s. par le niortais Henri Jacquelin. La surface intérieure est d'environ 130 m2.

L'ex-auberge du Dauphin

Tel a été son premier nom parce que le fils de Charles VII, le futur Louis XI, a fréquenté le quartier pendant la Praguerie de 1440. Le dauphin n'avait pas craint de s'associer à ce mouvement de révolte de seigneurs, une Fronde avant la lettre, contre un roi qui venait pourtant juste de retrouver la plénitude de son pouvoir après la guerre de Cent Ans.
Aux 17e et 18e s., la Maison de Vierge est un relais de poste où sont changés les chevaux des voyageurs. Au 19e elle devient une boutique de curiosités avant d'accueillir, au 20e, successivement un café-épicerie et le lieu de réunion de la Jeune Chambre économique. Deux artistes l'ont rachetée il y a dix ans à la mairie.
La statue de la Vierge est à l'angle des deux rues. Sur la façade principale, au deuxième étage et aux combles correspond un encorbellement de pans de bois à hourdis de moellons sur des consoles de bois. Encorbellement aussi pour le refend de mitoyenneté porté par un corbeau en rouleaux. Le toit est largement débordant sur consoles de bois. La façade sur l'autre voie est un pignon.


Rez-de-chaussée
C'est l'ancien commerce, éclairé par une porte-fenêtre et deux fenêtres à l'est, une grande baie au nord. Poutres au plafond. Dans un coin : l'escalier à vis, en pierre puis en bois, qui dessert les étages et les combles.
Premier étage
Cet espace doté d'une cheminée est aussi bien un salon qu'éventuellement un lieu d'exposition, ennobli par ses murs de pierres apparentes ou à pans de bois ou encore esthétiquement recouverts d'un mélange isolant de chaux et de chanvre. Le vénérable parquet est à larges lames cloutées.
Deuxième étage
La salle de bains est tout de suite à gauche sur le palier. Le reste de l'étage se répartit entre un salon-salle à manger avec cheminée sur lequel donne une cuisine ouverte, les deux formant un angle et, derrière des pans de bois sans remplissage, un bureau ou une chambre. Chacun des espaces reçoit la lumière extérieure par sa propre fenêtre.
Combles
Parfaitement aménagés, au toit et aux murs isolés, ils constituent une vaste chambre et des volumes de rangement, éclairés par deux petites fenêtres au ras du sol, une fenêtre sur le pignon et une fenêtre de toit.
Sous-sol
La cave est partielle, voûtée, aérée par deux soupiraux, un sur chaque rue. Le sol est une dalle de béton.

Ce que nous en pensons

Certes la plus ancienne maison de Niort nécessite des travaux importants, à la mesure de la séduction qu'elle opère. Mais, sans parler du charme sous lequel il est difficile de ne pas tomber, l'inscription à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques est la garantie d'une participation décisive de l'Etat. Les études ont été faites par les agences les plus compétentes : elle faciliteront la tâche des acquéreurs de goût qui écriront un nouveau chapitre de l'histoire très documentée de cet édifice précieux.

Vente en exclusivité

190 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 728759

Surface cadastrale 51 m2
Surface du bâtiment principal 130 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Deux-sèvres


Jean-Pascal Guiot       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus