Au sein d'un village du Pays d'Auge, dans un parc de 3 ha bordé par une rivière,
un château du 13e s. inscrit MH et ses dépendances, dont 9 appartements
Saint-Pierre-sur-Dives, CALVADOS basse-normandie 14170 FR

Situation

Dans une région réputée pour son architecture et son paysage vallonné, la propriété est à moins de 200 km de Paris et à 35 km de la Côte Fleurie. Lisieux, la gare et toutes les infrastructures d'une ville de de 20.000 habitants, est à 25 km. Le train permet de rejoindre Paris en 1h45. Le village est à 2 km d'une ville typique du Pays d'Auge célèbre pour ses fromages où sont présents tous les commerces et services de proximité.

Description

Dans une rue du village, une porte charretière et une porte piétonne, encadrées par de grandes dépendances, ouvrent sur une cour enherbée. Le château et sa tour, inscrits aux monuments historiques, lui fait face. La cour est totalement fermée par le bâti. L'accès pour les véhicules se situe plus loin, dans la rue, à l'angle d'une aile où ont été aménagés les neuf appartements, bordée par des espaces privés. Au delà du château, le parc descend jusqu'à l'ancien bief et la rivière.

Le château

L'origine de la construction remonte au 13ème siècle. Elle a conservé l'essentiel de sa structure primitive, bien que remaniée aux 16ème et 19ème siècles. Les portes charretière et piétonne du 16ème siècle, à arc surbaissé, percent un mur de pierre de taille et ouvrent sur une vaste cour encadrée par le bâti. De chaque côté, en retour d'équerre, s'étendent de vastes bâtiments d'exploitation. Au fond, s'étirent les deux corps de logis aux nombreuses ouvertures. Elles sont régulièrement espacées, géminées, en anse de panier et entourées de moulures prismatiques. Un cordon de pierre souligne le premier étage éclairé par de larges baies à croisée de pierre moulurée. Des contreforts brisent par leur saillie la ligne droite du mur. La tourelle d'escalier, de la fin du 15ème siècle, située à la jonction des deux corps de logis, est de forme polygonale. En avant-corps, elle s'élève sur trois niveaux, éclairés par une baie cintrée en arc surbaissé avec moulure. La partie supérieure de la tour reprend la forme carrée au moyen de trompes. Un gable en pierre avec rampants ornés de feuilles frisées avec deux lions termine le toit en bâtière. Dans un angle de la cour et jouxtant le porche, une ancienne porte médiévale a été transformée en escalier. Elle est surmontée d'une arcade en ogive et encadrée par deux colonnes massives couronnées de chapiteaux à décors floraux. Au 19ème siècle, un corps de logis est prolongé dans un angle par un pavillon néogothique qui fait le lien avec une aile de dépendances. La façade arrière de la demeure est percée de nouvelles ouvertures. Un perron, surmonté d'un balcon, est édifié dans l'axe de la tourelle, côté parc.
L'ensemble du bâti est construit en moellons de pierre sous une toiture à deux pans (quatre pans pour le pavillon néogothique) de tuiles plates. Les chainages d'angle, cordons et encadrements des ouvertures sont en pierre de taille. Les baies sont rectangulaires. Celles qui ont été remaniées au 19ème siècle sont cintrées en anse de panier. Les toits sont percés de hautes lucarnes avec un cintre surbaissé. Des contreforts, la plupart à deux ressauts, sont flanqués contre les murs. Une terrasse en briques court le long de l'habitation et de l'aile des appartements.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée, richement moulurée, est logée dans la tour qui abrite l'escalier en vis en pierre. Une ouverture avec un arc surbaissé orné de sculptures d'animaux mène à une vaste pièce de séjour éclairée notamment par les grandes ouvertures de la loggia du 19ème siècle. Le sol est pavé d'un ancien dallage blanc à cabochon noir. La cheminée est monumentale, en pierre de taille sculptée, le linteau reposant sur des jambages formés de colonnes. Un poêle de masse y a été installé. Les murs sont couverts de faux cuir de Cordoue martelé au dessus de lambris de soubassement néogothiques fortement inspirés par les restes médiévaux. Les poutres et solives sont peintes et reposent sur des corbeaux de pierre sculptée. Face à la porte d'entrée, un large escalier en chêne monte vers les étages. Lui aussi, d'inspiration néogothique, est richement sculpté.
En enfilade, un second salon, au sol identique mais dont les murs sont en moellons apparents, est également orné d'une cheminée monumentale en pierre de taille. Enfin, un bureau dont les murs sont couverts de boiseries et de bibliothèques et le sol fait d'un parquet à points-de-Hongrie. Un poêle a également été installé dans la cheminée.
De l'autre côté, la cuisine est largement éclairée grâce à deux grandes baies coulissantes. Le sol est un pavage de grandes dalles contemporaines, la brique ou le moellon de pierre est apparent sur les murs, les poutres et solives sont peintes et la large cheminée est en pierre de taille. Deux groupes de colonnettes légères à chapiteaux ornés supportent des corbeaux à plusieurs doucines sur lesquels repose un linteau de larges pierres. A la suite, une arrière-cuisine a été installée dans l'ancienne cave. Une baie avec un arc en plein cintre a été créée.
Premier étage
Il est accessible par l'escalier en bois du salon et l'escalier en vis de la tour. Ils aboutissent à un palier séparé en deux par quelques marches. Les sols sont fait d'un parquet à lames droites. D'un côté, un couloir dessert trois chambres (dont une avec une salle d'eau), une bibliothèque, des toilettes et un dégagement. Une double porte en bois ouvre sur un escalier extérieur non loin de la tour et une autre ouvre sur une ancienne salle de bains. De l'autre côté, un couloir dessert deux grandes chambres. L'une d'elle communique avec le balcon de la loggia par une large ouverture en anse de panier. A l'extrémité du couloir une porte ouvre sur un petit appartement. Un coin cuisine a été aménagé dans le dégagement avec trois ouvertures vers une salle de bains, une chambre et l'escalier de service logé dans le pavillon néogothique.
Deuxième étage
L'escalier en bois débouche sur un palier éclairé par un puits de lumière puis un couloir qui dessert cinq chambres. Ce niveau est mansardé. Par ailleurs, l'escalier en vis de la tour dessert les greniers de ce corps de logis. Ce sont de vastes espaces où la charpente remarquable du 16ème siècle est apparente. Une porte ouvre sur l'escalier de service qui dessert les appartements du pavillon néogothique.

Les dépendances

Ce sont de grands espaces, élevés sur deux niveaux, situés dans l'ancien corps de ferme face au château et dans l'aile en retour d'équerre (à l'opposé de l'aile des appartements) d'une surface d'environ 600 m², où les murs sont percés de grandes ouvertures cochères et de baies dont certaines sont cintrées.
Dans l'aile des appartements, au second niveau et accessible par l'escalier médiéval, deux grands espaces à usage d'atelier de peintre ont été aménagés (environ 135 m² et 48 m²). Les fermes de la charpente du 16ème siècle ont été laissées apparentes. Un escalier en bois mène à une mezzanine avec un coin cuisine où une porte ouvre sur un vaste espace, avec une grande hauteur sous faîte, restauré avec soin en une lumineuse pièce de séjour réchauffée par une cheminée en briques disposée au centre. Le sol est un parquet de lames droites.

L'ensemble locatif

Neuf appartements destinés à la location ont été aménagés dans une aile et le pavillon néogothique. Les ouvertures sont tournées vers l'extérieur de la propriété.
Au rez-de-chaussée :
un appartement de trois pièces d'une surface d'environ 83 m²,
un studio d'une surface d'environ 32 m²,
un appartement de deux pièces d'une surface d'environ 54 m²,
un appartement de quatre pièces d'une surface d'environ 75 m².
Au premier étage :
un appartement en duplex d'une surface d'environ 38 m²,
un appartement de trois pièces d'une surface d'environ 70 m²,
un appartement de trois pièces d'une surface d'environ 67 m² en cours de rénovation,
Au deuxième étage :
un appartement de trois pièces d'une surface d'environ 53 m²,
un appartement de trois pièces d'une surface d'environ 54 m².

Le parc

A l'arrière du château, le parc est entouré par des haies, composées d'arbustes et des arbres de haut jet, et la rivière. Il est traversé par l'ancien canal de dérivation. Platanes multiséculaires, isolés ou en cépée, résineux, marronniers, tilleuls côtoient pommiers et cerisiers.
Les pelouses sont étendues et bordées de massifs arbustifs.

Ce que nous en pensons

C'est une propriété insolite tant les contrastes sont variés. La cour fermée est austère voire sévère, l'architecture est sobre et mesurée. Elle inspire protection et confiance. En parallèle, le parc, masqué derrière le château, est ouvert et enjoué. Les platanes multicentenaires semblent veiller sur les grandes pelouses traversées par des canaux, parsemées de massifs paysagers et où les chemins de promenade descendent jusqu'à la rivière. De ce côté, la façade du château est plus rieuse. Au 19ème siècle, des grandes baies ont été percées et un péristyle accolé au centre pour apporter une lumière généreuse. Les pièces de la demeure sont de belles dimensions, l'étendue des dépendances est importante et, non pas le moindre, l'ensemble locatif est parfaitement séparé.

2 280 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 648248

Surface cadastrale 3 ha 27 a 39 ca
Surface du bâtiment principal 540 m2
Nombre de chambres 8
Surface des dépendances 800 m2
dont aménagées500 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Caen et sa région


Yann Campion +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus