château à vendre à proximité de dijon et aux portes de la bourgogne

Aux portes de la Bourgogne, au coeur d'un parc de 28ha,
château avec arboretum paysager, dépendances et piscine
, HAUTE-MARNE champagne-ardennes FR

Situation

À 3h de Paris par l'excellente autoroute A5 et seulement 1h de Dijon.
Aux frontières de la Bourgogne et de la Franche-Comté.
Dans un agréable bourg avec commerces de proximité, sur les pentes de deux petites vallées boisées et arrosées par de nombreuses sources et ruisseaux.

Description

La propriété surplombe le village, dissimulée par de grands murs. Un discret portail ouvre sur la propriété d'une petite route départementale.
Une allée gravillonnée bordée d'un côté par des dépendances, mène au château. Le parc, vallonné, s'étend en un vaste panorama de plus de vingt-huit hectares. Amoureusement planté d'essences diverses et parfois rares par son actuel propriétaire depuis plus de trente ans, mis en scène avec bassins, rivière et cascades, utilisant les nombreuses sources qui le sillonnent.

Le château

Il est édifié en moellon enduit, sur deux niveaux sur caves sous une couverture d'ardoise percée de lucarnes à fronton triangulaire et œils-de-bœuf qui éclairent les combles.
Les remaniements successifs s'échelonnent du 17ème au 19ème siècle mais les archives font déjà état d'une présence de la seigneurie au 12ème siècle, possession des religieux de l'ordre Saint-Antoine puis des chevaliers de Malte.
Au 17ème siècle, il se présente sous la forme d'une maison forte, encore présente aujourd'hui, à laquelle s'ajoute une extension au 18ème siècle puis une seconde, perpendiculaire, par l'un des derniers propriétaire à la fin du 19ème siècle.
Il en résulte un ensemble original, avec des élévations en pavillons, balcons et terrasses en pierre, généreusement ouvert sur un vaste panorama.


Rez-de-chaussée
Le vestibule, précédé par une petite orangerie vitrée de petits carreaux, s'élève sur une double hauteur.
Il présente une monumentale cheminée en pierre, un sol en granito avec mosaïque centrale. Les murs sont couverts d'un faux appareillage de pierre. Il communique avec la cuisine, côté vallée, un grand salon et un petit salon de télévision puis enfin, avec l'aile du 17ème siècle.
La cuisine intégrée, avec îlot central, est encadrée d'une arrière-cuisine, d'un bûcher et d'une buanderie avec accès aux caves et à l'escalier de service qui mène à l'étage.
Le grand salon, théâtralisé par de vastes peintures murales bleues en panneaux, est richement décoré de moulures, cordons, guirlandes florales et modillons. Le plancher en chêne est posé à l'anglaise. Le foyer de la cheminée en marbre blanc est ouvert.
Une porte-fenêtre ouvre sur la terrasse à balustrade en pierre qui domine le parc.
La pièce voisine, plus sobre, donne également sur le parc et ouvre sur un salon de télévision, bureau ou chambre. Elle possède un lavabo et des toilettes.
Suit un vestibule plus modeste que le précédent. Le sol, en carreaux de ciment, se prolonge par un couloir avec deux pièces de part et d'autre. Une salle de billard avec boiseries d'appui et cheminée en bois ouvragé précède une pièce voûtée, probablement l'ancien oratoire. La cheminée en marbre est surmontée d'une baie donnant sur la façade principale, au sol, tout comme dans la précédente, un plancher de chêne en échelle.
De l'autre côté du couloir, une splendide bibliothèque avec une cheminée sculptée, plancher de chêne en panneaux et moulures au plafond. Donnant sur le parc, un bureau au plancher de chêne en échelle.

Premier étage
L'escalier du 17ème siècle prend naissance dans le vestibule. Il débouche sur un petit palier qui voisine avec une vaste coursive à balustres surplombant le vestibule d'honneur.
Les dix chambres se répartissent sur ce niveau. De belles dimensions, elles possèdent toutes une cheminée en marbre et un plancher de chêne. La chambre de maître ouvre par une porte-fenêtre sur un balcon qui domine la parc et la campagne environnante.
Deux salles de douche ainsi qu'une salle de bain avec baignoire à pieds sont actuellement fonctionnelles et il sera aisé d'en créer de supplémentaires si besoin.

Deuxième niveau
Seules deux pièces y sont aménagées actuellement, mais le vaste grenier pourrait être exploité.

Les dépendances

Les communs d'environ 420m2, sont construits en pierre de taille sous une couverture en ardoise percée d'œils-de-bœuf. Le rez-de-chaussée ouvre par des portes charretières en anse de panier derrière lesquelles se situent une écurie, un atelier, un garage et trois autres remises.
À l'étage, un ancien logement de gardien.
Une piscine (12 m X 6 m) fait face aux communs. Le local technique a été aménagé dans un petit bâtiment prolongé d'une très jolie serre face à un potager. À proximité, un ancien lavoir en pierre provenant d'une abbaye.
Un peu à l'écart, un édifice sur deux niveaux qui comprend un pigeonnier dans la tour et un poulailler.

Ce que nous en pensons

Dans l'un des départements les moins peuplés de France, injustement méconnu : la campagne vallonnée, riche de pâturages, de bois et de ruisseaux, y est particulièrement attrayante. La faune sauvage y abonde, notamment les grands cervidés dans les vastes forêts. Dominant la vallée, le château, observatoire privilégié qui s'étend au-delà de ses vingt-huit hectares, est lumineux et confortable.
Pour qui le parc semblerait trop vaste, il est possible de réduire sa surface à trois hectares pour un prix de 795 000€.

875 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 449794

Surface cadastrale 28 ha 46 a 37 ca
Surface du bâtiment principal 700 m2
Surface des dépendances 420 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aube, Marne


Florence Fornara       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus