À 40 km au sud de Toulouse,
un château du 19ème siècle et ses dépendances dans un parc de 4 ha
Toulouse, HAUTE-GARONNE midi-pyrenees 31000 FR

Situation

La propriété se situe près d'une petite ville disposant de tous les commerces et services, à 40 km de l'aéroport de Toulouse, L'accès se fait par une allée qui traverse le parc et mène au pied de l'imposante demeure surplombant l'Ariège.

Description

Le domaine d’Ampouillac constitué de terres et maisons est connu sous ce nom dès le 10e siècle. D’abord annexé au monastère de Cuxa, le domaine et le prieuré furent rattachés en 1209 à l’abbaye de Boulbonne crée en 1129 près de Mazères. Les moines de cette abbaye cistercienne exploitaient les terres d’Ampouillac et celles d’autres domaines contigus – le Baissac, Artenac – et plusieurs autres. L’éloignement de Mazères imposa aux moines la construction de bâtiments leur permettant de se loger sur les terres qu’ils exploitaient. Ces bâtiments, appelés granges cisterciennes et resteront la propriété de l’abbaye de Boulbonne jusqu’à la Révolution. Ampouillac subit alors les désordres révolutionnaires et fut partiellement détruit. Demeuraient l’entresol de la « grange » et l’actuel rez-de-chaussée. En témoignent l’architecture et l’épaisseur des murs. En 1791, Ampouillac, déclaré Bien National, est vendu. L’acquéreur le releva de ses ruines ainsi qu’il est exposé sur la plaque dans l’escalier. C’est à cette époque aussi qu’a été aménagé et décoré le salon du premier étage. Ampouillac resta la propriété de la même famille jusqu’en 1879 et a été vendu à un industriel toulousain.,
Actuellement, l'édifice s'élève sur trois niveaux caves, celles-ci étant les anciennes granges cisterciennes du 11ème siècle.

Le château

De l'édifice édifié au 11ème siècle ne restent aujourd'hui que les anciennes granges cisterciennes sur lesquelles ont été reconstruits au 19ème siècle les trois niveaux du château. Flanqué d'une tour ronde, et d'une tour carré, le corps de logis arbore une façade symétrique et équilibrée. Les différents bâtiments qui entourent le château, révèlent l'importance de la propriété : l'orangerie, les écuries, et l'ancien abri à calèches.
Le domaine occupe environ quatre hectares de parc, prairies et jardins affleurant l'Ariège.


Rez-de-chaussée
Un vaste vestibule, départ d'un escalier en bois et d'une rampe en fer forgé, élément décoratif essentiel, rehaussé par des huisseries en chêne décorées de superbes moulures. D'un côté, une salle à manger au plafond mouluré et parquet à bâtons rompus ouvre une perspective sur l'Ariège. Un salon éclairé par deux grandes ouvertures donne directement sur la rivière par un balcon. Une grande cheminée, un parquet de chêne et des plafonds moulurés en sont les éléments marquants. De l'autre côté du vestibule, un petit salon communique avec un bureau, celui-ci étant mis en valeur par des rayonnages de bibliothèque sur chaque mur.
Premier étage
Un grand salon d'apparat très élégant, marqué par un plafond mouluré et doré à la feuille. Les ouvertures sont nombreuses, éclairant de tout côté cette pièce richement ornée d'éléments d'origine. Attenant, un salon/bibliothèque rendu très lumineux par sa double exposition. Les hauteurs sous plafond sont remarquables. Au fond du couloir, une pièce inachevée attend sa prochaine affectation. Le couloir dessert aussi deux grandes chambres et une salle de bain.
Deuxième étage
Six chambres ont chacune une vue donnant sur le parc. Une salle de bain et une salle d'eau viennent compléter l'espace.
Troisième étage
Autrefois habité par les domestiques, il a été au fil des années délaissé. Il nécessitera une réhabilitation complète.
Sous-sol
Témoignage du 11ème siècle, il comprend une pièce de réception, une cave, une cuisine et une buanderie.
Orangerie
Elle se compose aujourd'hui, au rez-de-chaussée : d'une cuisine équipée, d'un salon, d'une salle à manger et de deux chambres ; à l'étage, trois chambres et un bureau.
Charretterie
Elle se situe un peu à l'écart du château, et devrait faire l'objet d'un réaménagement.
Ecuries
Bien aménagées, elles sont prêtes à être occupées.
Le parc
Bordé par l'Ariège, il s'étend sur plus de quatre hectares et se compose de prairies et d'arbres centenaires. Un espace piscine a été aménagé à l'abri des regards.

Ce que nous en pensons

La rivière très présente confère au lieu un caractère romantique certain. Le parc est largement ouvert, la bâtisse imposante, témoin d'une époque où l'état de la fortune pouvait encore s'afficher de manière ostentatoire. Les futurs occupants devront effectuer quelques travaux pour lui redonner tout son lustre.

1 200 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 157431

Surface cadastrale 5 ha
Surface du bâtiment principal 820 m2
Nombre de chambres 8

Conseiller
Sud du Tarn & Montagne Noire

Florence Lenfant +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus