En Bourgogne, dans la Nièvre, entre bois et champs,
un château du 18ème siècle d'influence italienne sur 12ha
Charité-sur-Loire, NIEVRE bourgogne 58400 FR

Situation

À moins de deux-cents kilomètres de Paris, la propriété d'inspiration italienne se situe à proximité d'un village avec tous les commerces et facilités. Toute proche, une gare SNCF dessert Paris-Bercy.
En outre, la ville de la Charité-sur-Loire où de nombreux curieux aiment à flâner dans ses ruelles chargées d'histoire est à un tir d'aile du petit château. Un bourg très actif qui a su valoriser son patrimoine architectural, comme le vieux pont en pierre qui date du 16ème siècle, l'église Notre-Dame inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco, le prieuré récemment restauré, qui a abrité deux-cents moines pendant la grande période clunisienne et les remparts de la ville. Une région riche culturellement et une gastronomie où le Pouilly-Fumé fait la fierté de ses habitants.

Description

Dans un triangle reliant Cosne-sur-Loire la Charité et Donzy, l'horizon s'ouvre sur une terre calcaire cultivée, terre historique d'abbayes et de villages groupés. À quelques minutes de la Charité-sur-Loire, un chemin bordé d'arbres mène à un portail ouvragé qui ouvre sur le parc de la propriété. Il se constitue d'arbres centenaires d'essences variées. Devant l'entrée principale du château, un parterre de gravier se dessine pour laisser place aux véhicules. Pas un bruit, seul le chant des oiseaux. Un paysage rappelant les romantiques avec son allée de tilleuls procurant ombrage et la fraîcheur durant nos étés de plus en plus chauds. Une petite porte en bois ouvre sur un verger entouré d'un muret en pierre. Une ancienne fontaine fait face aux arbres fruitiers et un peu plus loin, cachée derrière une végétation luxuriante, la piscine à l'abri des regards. Des bois giboyeux, environ dix hectares, affirment l'aspect campagnard. Proche d'une mare, les dépendances dont une maison de gardien. À l'arrière du château, un jardin à la française bien dessiné avec ses banquettes, ses rangées de buis qui encerclent un pilier en pierre recouvert de végétation.
Une propriété où rien ne manque : un parc où se mêlent différentes essences et végétation, l'allée de tilleuls, une piscine, une mare, un verger, des dépendances, un jardin à la française et des bois composés de chênes, de charmes où certains animaux aiment à s'aventurer. Les chasseurs peuvent s'adonner à leur passion.

Le château

Il fut probablement érigé à la fin du 18ème siècle sur une ancienne place forte du 15ème siècle, dépendante d'un château fort de Passy-les-Tours qui appartenait au Commandant des troupes de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne.
En 1857, la propriété est passée dans les mains d'une famille originaire de Rome, d'où l'influence italienne de la maison.
Une grande demeure flanquée de deux pavillons situés aux extrémités, percés de baies à double ventaux, délimités par une galerie centrale qui forme une terrasse intérieure. Une architecture élégante rythmée une fois sur deux par des petites et grandes arcades reposant sur un mur en pierre délimitant l'espace intérieur. Les parements des arcatures sont en brique de la région. Le sol de la terrasse s'anime de céramique de couleur bleu à motif floral. À travers les arcs apparaissent des doubles baies à grands carreaux ornées de contrevents à lamelles horizontales gris clair, couleur du 18ème siècle. L'arrière de la maison a sa propre terrasse intérieure qui se distingue par ses arcades toutes identiques par leur grandeur. L'architecte a voulu rompre la monotonie du bâtiment en différenciant la modénature des arcades des deux façades du bâti. Les deux pavillons ont un toit pyramidal et, au centre, un toit à deux pans couverts d'ardoise interrompu par une fenêtre en ogive.


Rez-de-chaussée
Une double porte-fenêtre ouvre sur une galerie d'entrée très lumineuse, ornementée de deux cheminées en marbre à foyer ouvert, situées aux extrémités de la pièce : l'une à gauche, l'autre à droite. Trois ouvertures à grands carreaux éclairent le dallage à cabochons. L'aile droite présente un bureau situé au nord-est. Il a vue sur le parc et se distingue par plusieurs bibliothèques en chêne et surtout, par une élégante et rare cheminée en bois sculpté. Son manteau est égayé par plusieurs œuvres picturales qui représentent des paysages. Elle a un rétrécissement ébrasé noir. Le foyer est surmonté d'une glace dont l'entourage apporte une certaine originalité par les bougeoirs situés de chaque côté. Une autre peinture dans la partie haute du miroir fait écho aux autres dessins placés sur le manteau. Une pièce intéressante par son décor qui ouvre sur un petit salon de lecture. Pour parachever l'aile droite, une salle de billard située au sud-ouest donne sur le jardin à la française. Au centre, un salon d'apparat, lumineux, grâce aux trois doubles-fenêtres côté sud-ouest, s'orne de moulures et d'une rosace centrale. Un âtre en marbre blanc, à foyer ouvert, se distingue par des dalles de foyer en marbre. Il est surmonté d'un trumeau dont l'entourage est en en bois clair sculpté. Des lambris d'appuis à grands cadres couronnés par une cimaise mettent en relief un parquet à point-de-Hongrie. Face au salon, une salle à manger séparée par une double-porte à enfilade. Une pièce où prédomine un foyer unique, en marbre, surmonté d'un miroir décoré à la feuille d'or qui représente une scène mythologique grecque mêlant l'amour d'Eros, pour Psyché et l'opposition d'Aphrodite. L'aile gauche dessert une cuisine équipée suivi d'un couloir qui distribue une buanderie, une salle de bain avec des toilettes pour visiteurs et une autre pièce qui faisait office autrefois de cuisine. Cette dernière est couverte de tomette et une cheminée avec un poêle Godin. Le revêtement des murs du corridor et d'une partie de la cage d'escalier est en pierre de taille, ce qui fait ressortir l'escalier à balustres avec rampe d'appui. Il se caractérise par une plate-forme à hauteur d'étage.
Premier étage
Un petit palier distribue deux chambres : l'une au nord-est et l'autre au sud-ouest. Vastes, elles ont chacune une vue différente sur la nature environnante. Une double porte ouvre sur un large vestibule occupé par une bibliothèque qui longe le mur sur un côté. Le passage est entrecoupé de trois chambres assez lumineuses et d'une salle de bain côté nord-est. Un autre vestibule perpendiculaire au premier distribue deux autres chambres et deux salles de bain. Certaines pièces sont couvertes de moquette tandis que d'autres conservent leur parquet d'origine. Quelques-unes possèdent encore leur cheminée en marbre. Toutes très lumineuses, elles ont vue sur le parc ou le jardin.

Les dépendances

Elles sont enduites à la chaux, et une des maisons a sa façade rythmée par des ouvertures en anse de panier. Les toits sont couverts de tuile artisanale bourguignonne. Le toit du logis est à deux pans et entrecoupé en son centre par un toit à demi-croupe.
Une grande dépendance où une partie est destinée au logement du gardien, très bien équipé, se compose d'un salon, d'une cuisine, d'une salle de bain et d'une chambre. Le tout a été refait à neuf et est en très bon état. Le couple de gardiens peut éventuellement rester dans la propriété après la vente. Accolée à la bâtisse, une ancienne écurie qui peut réouvrir ses portes pour accueillir de nouveaux chevaux.
Une autre petite maison a été aménagée en une salle de chasse.


Le parc
La propriété s'agrémente d'un parc de 2 ha environ parsemé d'arbres centenaires tels que des chênes assez impressionnants par leur hauteur et leurs racines, des cèdres du Liban, des charmes, des hêtres. Un parc qui offre sur un côté un verger entouré d'un petit muret en pierre qui donne sur une autre parcelle où se tient une piscine à l'abri du vent, en plein soleil. La présence d'une mare et d'un étang parachève ce décor bucolique.

Ce que nous en pensons

D'une grande distinction, une propriété qui a su conserver toute sa beauté à travers les siècles. Un lieu unique, original par l'architecture du château qui ressemble à certains édifices situés en Toscane.
Un logis agréable à vivre, de taille humaine, qui ne ressemble à aucun autre, agrémenté de nombreuses pièces traversantes. Une propriété qui présente des éléments rares comme ses deux terrasses couvertes d'inspiration italienne chapeautées d'élégantes arcatures. Une demeure où perdure l'esprit de famille.
Quelques travaux de peinture et de restauration au niveau des salles de bain et de la cuisine seront les bienvenus. La couverture est en parfait état.
Un domaine dont le charme particulier est difficile à oublier.

Vente en exclusivité

960 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 207640

Surface cadastrale 12 ha 77 a 17 ca
Surface du bâtiment principal 475 m2
Surface des dépendances 300 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour de Saint-Fargeau


Isabelle Ponelle +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus