château à vendre charente angouleme villebois lavalette

En lisière de village au sud de la Charente, dans un parc de 1.3 ha,
un logis noble ISMH du 16e s. et une maison indépendante
Villebois-Lavalette, CHARENTE poitou-charentes 16320 FR

Situation

À seulement 25 minutes de la gare TGV d'Angoulême et 125 km des aéroports de Bordeaux et de Limoges, proche de la limite du Périgord, le bourg de 80 habitants trône au sommet d'une colline, autour d'une église classée, dans une campagne agricole et boisée. Il s'y trouve une boulangerie, un pépiniériste et un bar : les autres commodités se trouvent à quelques minutes au pied de l'élégante cité fortifiée de Villebois-Lavalette.
Au 13e s. le village était une étape renommée sur l'un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et un carrefour entre l'ancienne voie romaine venant de la Péninsule et la route reliant Paris à Bordeaux. Cette situation stratégique lui a permis de devenir le siège d'une commanderie de Templiers dont les bâtiments occupaient presque toute la crête du coteau.

Description

Élevé dans un parc protégé, l'ancien château, de la fin du 16e s., domine la plaine.
Une allée de marronniers, précédée d'un portail en fer forgé, est l'accès principal de la propriété. Il existe également un portillon en face de la porte d'entrée. Il donne sur un passage étroit qui longe l'église et permet de rejoindre un petit jardin municipal et la place du village en contournant l'ancienne aumônerie. Cette dernière fait partie de la propriété. Entièrement restaurée, elle est actuellement aménagée en maison d'habitation sur deux niveaux avec un petit jardin de curé.
Le jardin, fleuri et soigné, se prolonge à l'est du logis en un parc où une cinquantaine de jeunes arbres et arbustes ont été plantés récemment aux côtés des essences séculaires. Un luxueux poulailler y a trouvé sa place. Selon l'heure et la saison il est possible de déjeuner sur l'une des trois terrasses aménagées.
Au nord le domaine est délimité par une muraille qui inclut une tour de fuie ronde, coiffée d'une nouvelle toiture en tuile canal et ornée de deux coquilles St-Jacques sculptées. Elle abrite un escalier en pierre en vis qui servait de passage vers l'extérieur du village. Dans l'angle du rempart se trouve l'endroit idéal pour construire un bassin de nage.

Le logis noble

De forme rectangulaire, légèrement déformé et asymétrique il se compose de trois parties.
A l'est, sur deux niveaux, le corps de logis est percé de baies chanfreinées de différentes tailles. Au nord et à l'est, l'étage supérieur est constitué d'une galerie à six arcades en plein cintre, flanquée, dans l'angle, d'une tourelle en encorbellement couverte en poivrière et reposant sur une grosse colonne.
Dans la partie centrale, un troisième niveau est souligné par un simple décrochement de la hauteur du mur au nord et par la présence, au sud, d'un avant-corps richement orné qui possède sa propre toiture à quatre pans.
La troisième partie, bien qu'accolée, est indépendante. Sur deux niveaux, avec un toit en pente plus douce, elle abrite aujourd'hui une grange et la chaufferie.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale se trouve au sud, dans l'avant-corps. La porte en plein cintre à chambranle mouluré s'ouvre sur un escalier aux proportions monumentales. Ses arcades délimite un hall dit "du billard" car c'est ici que venaient jouer les villageois. Les murs sont sur toute leur surface en moellons apparents jointoyés à la chaux. Un vestiaire et une petite cave à vin ont été installés sous l'escalier. Là se trouve également l'accès, fermé, à un souterrain et à une crypte du 13e s.
En direction de l'est le grand salon et le petit qui le prolonge sont séparés par deux cheminées monumentales placées dos à dos. Au sol des carreaux de terre cuite forment un motif entre des dalles de pierre de Bourgogne. Ils font écho à un plafond à la française.
Une cuisine au sol en petites dalles de pierre et au plafond à solives apparentes donne sur le jardin. Elle est suivie d'une vaste salle toute en longueur qui a gardé plusieurs éléments historiques des anciennes cuisines : un évier, une cuisinière en pierre à trois feux et une cheminée monumentale. Le sol est identiques à celui des salons.
Toutes ces pièces entourent une buanderie sans fenêtre et des toilettes.
Enfin au nord se trouve une chambre dite salle des anneaux car c'est ici qu'étaient enchaînés les récalcitrants aux impôts. Elle est mitoyenne d'une vaste salle de bains avec baignoire, douche à l'italienne et toilettes.

Premier étage
Avant d'atteindre le lumineux salon d'apparat aux larges arcades, l'escalier s'arrête sur un repos qui propose deux passages : le premier mène à une antichambre au-dessus de la buanderie. Le deuxième, derrière une porte décorée d'un encadrement antique, rejoint une chambre avec une cheminée sculptée et un sol en jonc de mer. Les deux pièces donnent sur la pièce la plus remarquable du logis : la galerie aux six arcades en plein cintre, flanquée d'un petit espace dans la tourelle d'angle, est d'une grande clarté. De là la vue est dominante au nord et à l'est sur le jardin, la cime des arbres et le paysage alentour.
Celle qui se découvre depuis le salon de lecture et la chambre au lit à baldaquin, au sud, est davantage minérale puisque ces pièces sont en face de l'église du village. Une autre chambre avec cheminée, une salle d'eau avec toilettes et une salle de bains avec baignoire, douche et toilettes achèvent de constituer l'étage.
Deuxième étage
Sous l'impressionnante charpente d'origine le vaste salon de télévision sert également de salle de sport et de réunion. Le garde-corps en fer forgé qui le sépare de l'escalier lui donne l'allure d'une terrasse couverte. La lumière du sud filtrée par les vitraux contribue au bien-être immédiatement ressenti ici.
Au nord ont pris place deux chambres sous les pans du toit. Leur sol est du parquet. L'une a sa salle d'eau. L'autre est ornée d'une cheminée en pierre.

Combles
Propres, facilement accessibles par un large escalier et aménageables, les combles incluent un petit couloir qui rejoint la salle haute de la tourelle d'angle.

La maison d'amis

Il s'agit de d'une ancienne aumônerie située entre le logis et l'église. Entièrement rénovée, elle dispose d'une entrée indépendante par le petit jardin de curé qui la jouxte. Elle est chauffée par un poêle à bois dans la cheminée et quatre radiateurs électriques.


Rez-de-chaussée
Moderne, la cuisine est équipée d'une table de bar et d'un sol en travertin. Au nord, l'importante hauteur sous plafond permet d'éclairer la chambre située au-dessus grâce à une verrière. La salle de séjour est agrémentée d'une cheminée en pierre et du sol d'origine en vieux carreaux de terre cuite.
Premier étage
Sous un toit à un seul pan, il se compose de deux chambres et d'une salle de douches avec toilettes sur du parquet.

Les dépendances


Grange
D'une surface de plus de 200 m2 sur
deux niveaux, lumineuse grâce à ses ouvertures au sud, elle peut servir de garage, de bûcher et d'atelier. À l'étage, ouvert en mezzanine, se trouve l'ouverture pour remplir le silo de granulés de bois. Ces derniers se déversent automatiquement dans la chaudière. Ce système garantit un chauffage performant et économique.
Abri de jardin
Placé au nord contre le logis, sa surface de 24 m2 rend aisé le rangement d'outils ou celui du mobilier de jardin.

Ce que nous en pensons

Le regard ne sait pas où se porter devant une telle variété de formes, devant une telle profusion de motifs décoratifs. L'avant-corps d'entrée est un étagement d'ouvertures finement dessinées. A travers les arcades de l'escalier monumental apparaissent les chambranles en édicule des portes d'un palier. La galerie fermée de l'étage est rythmée de six immenses baies arrondies. La restauration complète a inscrit des ambiances différentes, toujours avenantes, dans des espaces il est vrai très porteurs. A l'extérieur, l'authenticité de l'édifice est éclatante par un mélange de dissymétrie et d'élégance. Tout autour le jardin, lui, est sagement ordonné, à l'image d'une campagne qui semble sortie d'un tableau. L'ancienne aumônerie, blottie entre la demeure et l'église, devrait valoir aux nouveaux occupants beaucoup d'amis de goût.

1 373 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 920453

Surface cadastrale 13235 m2
Surface du bâtiment principal 776 m2
Surface des dépendances 129 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Périgord Blanc


Jonathan Barbot       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus