Dominant la Creuse, un château médiéval avec trois maisons d'amis,
une piscine, des dépendances, dans un parc de 4,5 ha
Châtellerault, INDRE centre-val-de-loire 86100 FR

Situation

Situé aux confins de l'Indre et de la Vienne, à proximité de deux bourgs avec tous les commerces et services, surveillant la Creuse, rivière aux douces ondulations qui, depuis le plateau des Millevaches, emportera la mémoire d'Aubusson et de ses tapisseries, le labyrinthe de Guéret et les bienfaits de La Roche-Posay pour se jeter à Descartes dans les bras de la Vienne. Bocages et prés commencent à définir les paysages du Parc Régional de la Brenne.

Description

Verrouillant une boucle de la Creuse, sa position dominante reste discrète. Invisible depuis la route en contrebas et celle du plateau, il faut emprunter un long chemin (1 km) pour qu'enfin les toitures du château n'apparaissent. Ce sont d'abord les maisons d'amis et les dépendances qui, formant une sorte d'écran, laissent deviner le château. En empruntant une porte de style gothique, deux premières terrasses structurent le jardin et le château est construit sur une troisième.

Le château

Rénové en partie en 1918 dans le respect du lieu, son histoire remonte au onzième siècle avec de nombreux vestiges, encore visibles. À l'origine, il était flanqué de six tours dont une seule subsiste. Le donjon, cintré de mâchicoulis et coiffé d'une couverture en poivrière, est accolé d'une tour couronnée de créneaux. Une passerelle en bois conduit à l'entrée du château. Celle-ci est marquée par l'emplacement de l'ancien pont-levis et aménagée dans une façade avec tour en poivrière et surmontée également de mâchicoulis et de créneaux. Deux terrasses à des niveaux différents ouvrent une perspective sur la campagne environnante. La propriété a bénéficié d'une seconde campagne de rénovation récente, lui apportant tout le confort moderne, et est vendue meublée à l'exception de petits fauteuils et œuvres d'art.


Rez-de-chaussée
La porte vitrée ouvre sur une pièce faisant office de salon et un autre salon plus petit. Un escalier de service descend à la cuisine et monte à une chambre. Depuis le salon, un escalier, de taille modeste, descend vers une première chambre alors qu'un autre, plus imposant, conduit aux cinq autres chambres. Des carreaux de ciment ornent le sol dont certains sont à motifs médiévaux, carreaux qui couvrent toutes les pièces à l'exception de quatre chambres dont le sol est parqueté. La poutraison fait office d'ornement pour toutes les chambres. Les fenêtres des chambres sont en vitrail transparent, laissant passer toute la lumière, et toutes les salles de bain ont leur fenêtre.
Rez-de-jardin
La cuisine, d'où part un petit escalier en colimaçon rejoignant une chambre avec salle de bain et toilettes, ouvre sur le jardin. La salle à manger, en enfilade, donne également sur le jardin. Une entrée distribue la salle à manger ; un couloir, des toilettes. Un escalier de pierre accède à la cave et la chaufferie-buanderie.
Premier étage
Un palier dessert deux chambres avec, pour l'une, une salle d'eau avec douche et toilettes et pour l'autre, une salle d'eau avec douche et toilettes indépendants. Dans l'une d'elles, une cheminée en arrondi.
Deuxième étage
Une chambre avec salle de bain, douche et toilettes. Parquet pour la chambre et carreaux de ciment pour la salle de bain. Les fenêtres sont en vitrail transparent, garantissant un apport de lumière.
Troisième étage
La sixième et dernière chambre a également sa propre salle de douche et des toilettes. Ici aussi, les baies sont en vitrail. La hauteur sous plafond est de 3,30 m. Au sol, parquet et carreaux de ciment.
Quatrième étage
Au dernier étage, une grande pièce aménagée dans la tour de guet a annexé le chemin de ronde et ouvre qu'anis des perspectives sur la campagne. Pierre apparente et parquet constituent l'unique décor.

Les maison d'amis

Trois maisons d'amis indépendantes ont été aménagées dans une partie des dépendances. Deux d'entre elles ont un salon (20 m²), une cuisine ouverte/salle à manger (19 m²), et à l'étage deux chambres (16 et 12 m²) et une salle de douche avec toilettes (4 m²). Et pour la troisième, plus grande, un salon (15 m²), une cuisine ouverte (3 m²)/salle à manger (20 m²), une chambre (20 m²) et des toilettes pour le rez-de-chaussée et à l'étage deux chambres (15 et 18 m²) et une salle de bain avec toilettes (6 m²). Dans les salles à manger /cuisines et les salons, les cheminées ont été conservées et les sols des rez-de-chaussée sont couverts de tomette et d'un plancher dans les étages.

Les dépendances

Elles constituaient la ferme du château avec une grange en ruine, un entrepôt agricole, une étable et une partie habitation ainsi qu'une porcherie et le four à pain. Dans la grange en ruine, des arbres et arbustes ont investi les lieux, créant une sorte de jardin d'hiver à ciel ouvert, à proximité de la piscine. Elle constitue un refuge de fraîcheur et accueille les déjeuners et diners estivaux. Les toitures ont été refaites.

La chapelle

Elle daterait du douzième siècle et est caractéristique de cette époque avec sa voûte en berceau. La toiture a été très récemment refaite. Des corps y reposent encore et, pour cette raison, elle fait l'objet d'un bail emphytéotique avec la famille descendante.

Le parc

Un bassin, particulièrement profond (4m) est équipé d'un système de filtrage de l'eau qui évite la formation des algues. À côté a été récemment implantée la piscine (15 m x 4 m). L'ensemble surplombe les champs alentours. Les terrasses en herbe sont plantées de topiaires et ouvrent des perspectives sur la Creuse. Des bois aux chênes centenaires. Un puits à margelle (30 m de profondeur avec 5 m d'eau), en eau, est utilisé pour l'arrosage du jardin.

Ce que nous en pensons

Viollet-le-Duc n'aurait pas renié cette rénovation tant le souci du détail et la qualité de la finition sont prégnants. Vivre dans ces espaces médiévaux avec un confort contemporain relève d'un luxe trop peu souvent accessible. Depuis une des terrasses, contempler les nuances chromatiques de la Creuse est un immense privilège. À la fois ouverte et fermée, la propriété ravira toute personne attachée à l'accueil de proches et également, amateur d'intimité authentique.

1 700 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 656205

Surface cadastrale 4 ha 46 a 56 ca
Surface du bâtiment principal 370 m2
Surface des dépendances 500 m2
Nombre de chambres 6

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Vienne


Jérôme Broun +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus