Aux confins de la Drôme et du Vercors,
un imposant château des 15ème et 18ème siècles
Grenoble, ISERE rhones-alpes 38000 FR

Situation

Dans une petite commune située aux portes du Vercors, dans la vallée au sud du Grésivaudan. Délimité par le plateau de Chambaran et par les contreforts du massif du Vercors, traversé par l’Isère et l’autoroute A49, à mi-chemin entre Grenoble et Valence, le sud du Grésivaudan relie le cœur des Alpes à la vallée du Rhône. Les sites touristiques alentours sont tout aussi nombreux : le village pittoresque de Pont en Royans ou encore le village de Saint-Antoine-l'Abbaye et son église abbatiale, les fameuses gorges de la Bourne et les vastes étendues du Parc Naturel Régional du Vercors. À quarante minutes du centre-ville de Valence et seulement vingt minutes de sa gare TGV qui met Paris à un peu plus de deux heures. À trois quart d'heure de Grenoble, capitale des Alpes, et de sa gare TGV.
De nombreuses spécialités en AOC et IGP contribuent à la notoriété de cette région du Bas-Dauphiné : la Noix de Grenoble, le fromage de Saint-Marcellin, le Bleu du Vercors-Sassenage ou encore les Ravioles du Royans.

Description

Protégé par un mur de pierre, le parc de la propriété s'étend sur environ sept hectares. Un hectare et demi de terrain extérieur au parc complètent la propriété. Le château se dresse et domine la vallée du Bas-Dauphiné. Bâti au 15ème siècle, il a été remanié au 18ème puis au 19ème siècle. Dans le parc, une tour qui date probablement du 19ème siècle est élevée à proximité d'une étendue d'eau. Les dépendances du château sont bâties près du château et abritent, entre autres, une maison d'amis. Une ancienne serre complète l'ensemble.

Le château

Il est de deux niveaux sur cave et sous combles. Deux pavillons sont reliés par un corps de logis au centre duquel, une tour carrée. Percée de fenêtres à meneaux, celle-ci abrite l'entrée et un escalier en pierre. Les pavillons et la tour sont couverts de toits à quatre pans aux tuiles polychromes.


Rez-de-chaussée
Le vestibule de l'entrée marque le départ de l'escalier en pierre datant probablement du 15ème siècle. L'escalier dessert tous les niveaux du château et descend aussi dans les caves. Dans le prolongement du vestibule, une pièce intermédiaire entre la salle à manger et le premier salon de réception ouvre sur le jardin à la française au centre duquel se situe une pièce d'eau. La salle à manger jouxte la cuisine et l'arrière-cuisine. Celle-ci-est caractérisée par une cheminée en pierre et un plafond en voûte croisée qui répond à un sol couvert de carreaux de ciment. Un corridor dessert de façon indépendante chacune des pièces. Des toilettes y ont été aménagées. Le premier salon est spacieux et lumineux car traversant. Il communique avec le grand salon en passant par une bibliothèque, ou par un bureau. Le grand salon, ainsi que le premier salon et la salle à manger sont des pièces à la décoration élaborée. Les pièces ont toutes des parquets (à bâtons rompus, Versailles ou à l'anglaise) des lambris et des cheminées anciennes en marbre.
Premier étage
Le large escalier en pierre accède à l'étage. Un entresol percé de baies à meneaux donne sur le parc et ses arbres centenaires. Le palier, où se situent des toilettes dessert deux corridors de part et d'autre, ces derniers distribuant les chambres et pièces d'eau. Le premier corridor distribue quatre chambres et une salle de bain. Deux des chambres ont vue sur le parc. Elles sont disposées côte à côte et décorées d'une cheminée en marbre. Leur sol est couvert de parquet à l'anglaise. La salle de bain, à la suite, est lumineuse et spacieuse. En face, une troisième chambre ainsi qu'une quatrième donnent sur le jardin à la française et la pièce d'eau centrale et ouvrent une perspective sur le lointain. Elles sont toutes deux décorées d'une cheminée en marbre et d'un parquet à point-de-Hongrie. Un boudoir. De l'autre côté du bâtiment, l'escalier dessert un autre corridor. À la différence du premier, celui-ci longe les baies ouvrant sur le parc et dessert les chambres toutes orientées vers le jardin à la française. Au départ du corridor, une suite avec cheminée en marbre et parquet, sa salle de bain. Celle-ci communique avec le boudoir. Puis, deux autres chambres aux larges dimensions, elles aussi avec une cheminée en marbre. Enfin, au fond du corridor, un bureau.
Combles
Le dernier étage de l'édifice est sous combles. Le niveau abritait autrefois les chambres des gens de maison. Plusieurs chambres à rénover, sont installées sous les pans mansardés des toits. Les bois de charpente sont apparents et les sols sont couverts de plancher. Une salle d'eau est située face à l'arrivée de l'escalier. Ce dernier se prolonge dans la tour qui compte deux niveaux supplémentaires. Un bureau à partir duquel un petit escalier en bois accède au sommet de la tour. Comme au sommet d'un phare, une pièce ouvre une perspective à 360° avec une vue remarquable sur le massif du Vercors.
Les caves
L'ensemble de l'édifice est élevé sur caves. Les premières caves ont été réquisitionnées pour abriter la chaufferie et la cuve à fioul. Les plus petites sont aménagées en garde-manger alors que les autres sont parfaites pour recevoir les bouteilles de vin.

Les dépendances et la maison des amis

Elles sont situées à proximité du château. Il s'agit de bâtiments en pierre élevés sur deux niveaux. L'ancienne écurie jouxtes les garages tous deux surmontés d'un vaste fenil. Les ouvertures sont encadrées de brique rouge et les toits sont soulignés de frises. Dans son prolongement, la maison d'amis. Elle est largement ouverte sur le jardin et les baies sont encadrées de pierre de taille. Elle est composée d'une salle de séjour avec un cuisine équipée. Une buanderie jouxte cette dernière qui communique avec les garages et l'ancienne écurie. Deux chambres et une salle d'eau avec toilettes. Entièrement rénovée, elle peut encore être agrandie en aménageant l'étage mansardé sous la toiture. À proximité et en limite de clôture, une ancienne serre. À l'arrière de la maison d'amis, d'autres bâtiments de dépendance dont une ancienne orangerie.

Ce que nous en pensons

Le temps semble avoir arrêté sa course dans la propriété restée comme endormie depuis le dix-huitième siècle. Tous les éléments d’architecture et de décor sont restés authentiques. Seule la maison des amis a été rénovée et quelques éléments de confort ont été apportés au château. L'ancien lac au cœur du parc a été asséché pour laisser place à un espace de taille plus modeste destiné à la baignade.
Près du massif du Vercors et des axes de communication, le château mérite que les futurs occupants écrivent, à leur convenance, une nouvelle page de son histoire.

850 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 687244

Surface du bâtiment principal 810 m2
Nombre de chambres 10

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Parc Naturel du Pilat et ouest Isère


Florence Granier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus