Dans la campagne du Haut-Anjou, en lisière d'un village,
un imposant château du 19ème siècle entièrement restauré
Angers, MAINE-ET-LOIRE pays-de-loire 49000 FR

Situation

En bordure d'un village du Haut-Anjou (commerces de nécessité) et à dix kilomètres d'une ville équipée de tous les services commerciaux et administratifs. À trois quarts d'heure environ d'Angers et de sa gare TGV qui relie Paris en moins d'une heure trente et à une heure de Nantes et de son aéroport international. À un peu plus d'une demi heure des bords de la Loire.

Description

Une rue du village mène à la grille d'entrée que jouxte un pavillon. Une longue allée conduit ensuite au château et à ses dépendances. Devant le château, une large terrasse avec un bassin. À l'arrière, au sud, la cour qui ouvre sur le parc bordé, sur un côté, par les dépendances.

Le château

Sa construction date pour l'essentiel du 19ème siècle. Elle est alors d'inspiration néo-Renaissance. Édifié pour partie en tuffeau et pour partie en moellon, le château consiste en un corps de logis principal et de deux ailes en retour d'équerre. À l'est, sur trois niveaux, l'aile correspondant à une partie de l'ancien château ; à l'ouest, la chapelle. Le corps de logis s'élève sur quatre niveaux dont un rez-de-jardin et un autre sous combles. Il est constitué d'un corps central encadré par deux pavillons dont un prolongé par une galerie qui le relie à un troisième pavillon. Sur chacun de ces éléments, une toiture d'ardoise à quatre pans percée de lucarnes. Les deux premiers pavillons sont ornés, aux angles nord, d'échauguettes coiffées aussi de toitures à quatre pans. Tour d'angle dans le troisième pavillon. Les façades nord et ouest sont sobrement moulurées. Façade nord, un perron en pierre à double révolution mène à une terrasse accédant à l'entrée principale.


Rez-de-jardin
Un couloir voûté, en partie en tuffeau, distribue un ensemble de pièces et de caves. Certaines de ces pièces sont réservées aux installations techniques de la chaufferie. Ce niveau est desservi par deux escaliers intérieurs.
Rez-de-chaussée
Dans le corps de logis principal, le vestibule distribue d'un côté le grand salon ; de l'autre, la grande salle à manger. En enfilade du grand salon, la bibliothèque et la chapelle. En enfilade de la grande salle à manger, la cuisine et une galerie qui dessert trois pièces dont une avec une salle d'eau et des toilettes et deux escaliers de service. Sol en parquet à bâtons rompus dans la plupart de ces pièces. Plafond à caissons, lambris d'appui et cheminée en bois sculpté dans les pièces de réception. Avec, pour la cheminée de la grande salle à manger, un décor remarquable de feuilles d'acanthe surmontées d'un fronton curviligne brisé. Cheminée en marbre dans les autres pièces. La cuisine est contemporaine avec un îlot central, des plans de travail et des crédences en marbre. Dans le vestibule, le grand escalier en bois à quatre volées et trois repos avec, la aussi, une remarquable rampe sculptée. Dans l'aile est, trois salles en enfilade, des toilettes et une entrée de service.
Premier étage
La pièce palière distribue, d'un côté, un appartement ; de l'autre, un couloir desservant deux chambres avec leur salle de bain et des toilettes, une buanderie et un escalier de service. Dans l'appartement, une chambre, un salon, deux garderobes, une salle de bain avec des toilettes et une salle d'eau avec des toilettes. Au sol, parquet à bâtons rompus ou à l'anglaise. Cheminée et lambris d'appui dans la plupart des pièces. Deux des chambres accèdent aux échauguettes et ont un balcon. Dans le troisième pavillon, desservi seulement par un escalier de service, une chambre avec une salle d'eau et des toilettes. Dans l'aile est, un couloir distribue six chambres avec cabinet de toilettes (non restaurées).
Deuxième étage
Sous combles, des greniers uniquement utilisés pour partie par le système de chauffage.

Les dépendances

Les dépendances construites en retour d'équerre sont en schiste et couvertes d'ardoise. Les encadrements des ouvertures et les chaînes d'angle sont en brique. Elles sont à usage de garage, une grange et cinq appartements, tous équipés d'une cuisine et dune salle d'eau avec des toilettes.

Le parc

Il s'étend sur un peu plus de dix hectares, essentiellement au sud du château. Il se compose de parties en pelouse qu'entourent des parties boisées et aussi, d'un ancien potager. Au centre du potager clos de murs, un bassin circulaire entouré de quatre carrés aujourd'hui en pelouse. À l'avant du château, une terrasse en pelouse avec, au centre également, un grand bassin rectangulaire.

Ce que nous en pensons

L'architecture du château, avec ses façades au décor épuré et ses toitures aux formes élancées et pointant vers le ciel, dégage un éclat hors du commun. Éclat renforcé encore par la blancheur du tuffeau. Une même clarté des lignes prévaut également dans les espaces intérieurs. Témoignage d'un dix-neuvième siècle assuré et triomphant, où tout pouvait être envisagé ainsi qu'une ré-interprétation libre de styles plus anciens. Témoignage que l'ambitieuse restauration entreprise par les actuels propriétaires a respecté. Aussi, la propriété, spacieuse et confortable, au centre d'un important bassin de vie constitué par les cités proches d'Angers, de Rennes et de Nantes, est à même aujourd'hui de satisfaite tout aussi bien les attentes liées à un usage privé que celles liées à la mise en place d'une activité commerciale.

3 800 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 885696

Surface cadastrale 10 ha 49 a 36 ca
Surface du bâtiment principal 2000 m2
Surface des dépendances 850 m2
Nombre de chambres 17

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Anjou


Sylvain James +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus