château à vendre haute-normandie - eure - pays d'auge

En Normandie, aux portes du pays d Auge,
un château d'époque Restauration, son parc de 3ha et ses dépendances
Bernay, EURE haute-normandie 27300 FR

Situation

En région Normandie, dans une belle vallée du département de l'Eure, à seulement quelques kilomètres d'une ville d'art et d'histoire. Le secteur est parsemé de villages restés eux-mêmes, où se tiennent de nombreux marchés , foires à la brocante, et où on trouve tous les commerces de proximité.
A 2 h de Paris et 50 min de Deauville et de son aéroport et 20 min de la gare la plus proche.

Description

Dans la région naturelle du Lieuvin, en Pays d'Auge, une petite route de campagne étroite mène au domaine. Le château se dresse fièrement au milieu de son parc d'un peu plus de 3 ha.
L'entrée principale se fait par un portail en fer forgé, les allées de circulation sont gravillonnées autour de l'édifice et desservent également
les communs situés à proximité du château et forment une cour carrée.
Aux prairies et au verger planté de pommiers et autres fruitiers vient s'ajouter un petit bois d'arbres centenaires aux essences variées telles que des cèdres, un hêtre pourpre, des marronniers etc.
A l'arrière du château, des douves en eau s'inscrivent dans l' ambiance champêtre et bucolique du parc.

Le château

Le château, dont l'origine remonte au 18 siècle, a été entièrement remanié au 19e à la suite d'un terrible incendie qui l'avait intégralement détruit. Il reprend vie sous sa forme actuelle à la Restauration, en 1830.
Dans l'élégante demeure de campagne exposée au sud et construite en brique rose, les encadrements des nombreuses et grandes fenêtre sont en calcaire. Le corps principal du logis est orné d'un fronton et sa couverture à quatre pans d'ardoise est soulignée d'une frise ouvragée. Quatre petites lucarnes et quatre conduits de cheminée en brique parfaitement symétriques finissent de composer le décor de la toiture. Un escalier de quelques marches en pierre permet d'accéder à la bâtisse en son centre.
A droite de ce logis, une tourelle octogonale, en brique elle aussi, est agrémentée d'une horloge et de cloches, et coiffée d'une flèche d'ardoise se finissant par un haut épi de faîtage en zinc.
Le château a toujours été bien entretenu, et amélioré au fil du temps. Sa surface habitable est d'environ 430 m2. Le rez-de-chaussée est composé d'une entrée, d'un salon et d'une salle à manger en enfilade, d'une cuisine et de son arrière-cuisine, d'un cellier, d'un bureau, et de toilettes invités. Les étages supérieurs quant à eux distribuent sept grandes chambres avec leurs salles d'eau, un grand espace d'environ 80 m2 et un débarras. Très belle cave à vin en sous-sol.


Rez-de-chaussée
L'entrée se fait par une lourde double porte ornée d'une grille en fonte richement décorée. Le hall d'entrée au sol en marbre avec le départ de l'escalier vers les étages est spacieux et élégant, donnant le ton de l'ensemble de la demeure.
A droite de l'entrée : un bureau lumineux avec encoignure, cheminée en marbre, moulures au plafond et parquet de chêne à bâtons-rompus. Les couleurs douces y dominent.
A gauche de l'entrée : un grand salon et une salle à manger en enfilade, parquets en chêne à bâtons-rompus, cheminées en marbre, moulures et rosaces aux plafonds, boiseries murales de soubassement et teintes chaudes sur les murs.
Une cuisine spacieuse, aménagée et équipée, avec une imposante cheminée, un sol en tomettes octogonales et des mur ocres est une pièce lumineuse. Arrière-cuisine et buanderie . Local technique pour la chaudière. Dans la tour : toilettes invités avec lave-mains.
Premier étage
Un palier en coursives dessert quatre chambres parquetées de pitchpin et pourvues de dressing, placards et salles de bains attenantes avec toilettes.
Certaines possèdent également des alcôves et cheminées en marbre ornées de leurs trumeaux . Plafonds moulurés et rosaces ornementales, papiers peints et tissus où se mêlent les fleurs et les rayures de grands éditeurs : ces pièces sont intimes, "cosy".
Deuxième étage
Sous les pans du toit, un palier distribue trois chambres confortables , une salle d'eau, des toilettes, une grande salle de séjour avec coin cuisine, ce qui pourrait permettre d'en faire un appartement à part. Egalement à ce niveau : un local de rangement et d'autres toilettes. Les sols sont tous en pitchpin.
Sous-sol
La cave à vin est accessible par un escalier en bois. Le sol est recouvert de brique et l'hygrométrie constante est idéale pour stocker de bonnes bouteilles ou des grands crus.

Les dépendances

Les dépendances se décomposent en une maison d'amis à rénover sur deux niveaux et d'environ 180 m2, un bâtiment servant de garages, un atelier sur deux niveaux avec salle d'eau et toilettes et pouvant recevoir un camping-car, une grange de stockage et auvent permettant le stationnement de six véhicules ou de matériel d'extérieur. Les dépendances comprennent encore une "charretterie", d'anciennes écuries pavées, un authentique pigeonnier octogonal recouvert d'enduit et aux chaînes harpées de brique rose, à la toiture en ardoise ornée d'un épi de faîtage et percée d'une lucarne. L'intérieur renferme un grand nombre de boulins dans un état exceptionnel de conservation : ils étaient à l'origine un bon indicateur de la richesse du propriétaire terrien.
Une ancienne chapelle à rénover a su garder toute son âme. Les doubles portes, les fenêtres et la rosace sont habillées de vitraux très colorés aux reflets chatoyants. L'autel en bois semi-précieux et sobrement orné de signes religieux dorés est très intéressant.
A l'arrière du château un cabanon de jardin sert à entreposer du bois.

Le parc

Essentiellement enherbé, pour une surface d'environ trois hectares et quelques centiares, il est planté d'arbres séculaires majestueux aux essences variées telles que cyprès, hêtre pourpre, marronniers, châtaigniers, chênes etc., et aménagé à l'anglaise. Quelques ifs taillés en topiaire devant le château créent un décor hésitant entre fantaisie et rigueur.
Un verger planté de pommiers à cidre et autres variétés de fruitiers viennent en complément. Les anciennes douves en eau et une petite mare apportent l'élément aquatique.
Le parc de la propriété, exempt de toute nuisance, est clos de haies vives en charmilles qui, aux beaux jours, assument totalement leur rôle d'écran de verdure : la demeure devient invisible de la petite route .

Ce que nous en pensons

Dans les belles demeures de Normandie, la brique rouge domine, la pierre est convoquée pour le décor. C'est le cas ici, dans la version du classicisme qui était encore la marque du bon goût en 1830. La retenue est de mise : seule la façade principale ose le calcaire dans les encadrements d'ouverture et les chaines d'angle. Une fine tour accolée sert de garde-du-corps au logis. L'intérieur évoque le confort bourgeois enfin retrouvé après les tourments de la Révolution et de l'Empire. Le parc et ses grands arbres n'a pas dédaigné l'élément aquatique. Parmi les nombreuses dépendances, le pigeonnier force l'admiration : sa richesse en boulins témoigne de celle du maître des lieux à l'époque.

904 500 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 970993

Surface cadastrale 3 ha 26 a 64 ca
Surface du bâtiment principal 430 m2
Surface des dépendances 500 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Bernay et Sa Région


Thierry Chabasseur       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus