Dans la vallée du Cher, au sein d'un parc de plus de 3 ha,
un château seigneurial avec des éléments IMH
Montrichard, LOIR-ET-CHER centre-val-de-loire 41400 FR

Situation

La vallée du Cher est riche et prospère depuis l’époque mérovingienne grâce à ses rivages fertiles, ses coteaux argileux baignés de soleil où pousse la vigne, ses seigneurs et ses marchands. La région ayant accueilli de nombreux personnages illustres, comtes et évêques, des galeries creusées dans la craie permettent de connecter stratégiquement les domaines entre eux. Le village où se situe la propriété fait partie du canton de Montrichard, riche d'un patrimoine archéologique remontant à l'époque gallo-romaine.
La propriété est située à 5 km des commerces, services et d’une gare. Le train rejoint Tours en 30 min, elle-même à 1 h de Paris en TGV.

Description

Une route communale puis une voie privée entourée de douves conduit à une porterie, inscrite au titre des monuments historiques, vestige inestimable de l’ancien château féodal. Un appartement y a été aménagé. Un espace de stationnement permet d’accueillir cinq véhicules. Une fois la porte passée, le chemin se prolonge jusqu’au château et ses dépendances, entourés par le parc boisé. Plus loin, une tour à dîme jouxte un étang.

Le château

Il a été bâti par étapes successives, à différentes époques. Le 13ème siècle a été un temps particulièrement clé de sa transformation. Quelques éléments architecturaux sont incontournables, comme la tour d'escalier médiévale du 15ème siècle surmontée d’un beffroi en nid d’hirondelle d’où veillaient les sentinelles.
Le château s’élève sur quatre niveaux dont un sous-combles. La structure est en tuffeau et le toit à deux pans est en ardoise. Deux lucarnes en pierre surmontées d’un fronton triangulaire percent la toiture en façade. Une frise à denticules marque la limite entre le tuffeau et la toiture. Chaque niveau présente quatre ouvertures alignées protégées par un garde-corps en fer forgé et surmontée d’une corniche de baie. Le château est flanqué de deux tours octogonales percées de baies à chaque niveau. Elles sont accessibles par une ouverture surmontée d’un fronton circulaire sculpté dans la pierre.
De nombreux documents d’archive retracent l’histoire du lieu et de ses occupants. Un atout précieux pour tout amoureux d’histoire.


Rez-de-chaussée
Adossé à la propriété se trouve un ensemble de deux garages surmontés d’un grenier.
Le château compte également deux écuries, placées de part et d’autre de l’une des tours.
Trois caves sont accessibles depuis l’extérieur. Une quatrième cave est reliée à la cuisine.

Premier étage
La porte d'entrée est logée dans une tour. L’escalier en vis mène au premier étage, qui est aussi le premier niveau habitable. Un hall, avec tuffeau apparent, dessert un salon, une salle à manger et la cuisine. Le salon est largement éclairé par trois grandes baies. Le sol est un carrelage à damier et les murs sont recouverts de lambris de soubassement. La salle à manger est tournée vers la cour. Elle est ornée d’une cheminée en marbre gris, ses murs tapissés d’un papier peint Zuber représentant un paysage de campagne. Depuis la salle à manger, une porte mène à une première chambre avec salle de bains et espace de rangement. Le sol est fait d'un parquet à lames droites. La salle de bains, située dans l’une des tours, est d’un cachet tout particulier avec sa forme originale. La cuisine, dont le sol est couvert de tomettes, communique avec une terrasse orientée au sud tournée vers la piscine, et une cave à vin en tuffeau. Un four à pain a été créé dans l’ancienne cheminée de tuffeau.

Deuxième étage
L’escalier de la tour débouche sur un vaste palier. Il distribue une pièce de séjour avec espace bibliothèque et deux chambres et leur salle de bains, dont une est logée dans une tour.
Les sols sont un parquet à bâtons-rompus ou de lames droites et les murs recouverts de lambris de soubassement. Les cheminées sont en marbre blanc, noir et gris.

Troisième étage
Un appartement indépendant y a été aménagé. Il comprend une pièce de séjour, une cuisine, une chambre, une salle de bains et une pièce qui peut être un bureau ou une seconde chambre. Cet appartement bénéficie de l’accès à une vaste terrasse. Ce logement est actuellement loué meublé 450 euros par mois. La cuisine est installée dans l’une des tours et donne sur la cour. La chambre principale est ornée d’une cheminée en marbre noir. Le sol est un parquet de lames droites.
Combles
Ils ne sont pas aménagés.

Les dépendances

Le domaine compte deux dépendances : un appartement au-dessus de la porterie monumentale et une tour à dîme au nord du domaine. Le seigneur du château d’Angé y collectait l'impôt pour le compte de l’Evêque de Tours.
L’appartement, en duplex, est accessibles par un escalier en vis en tuffeau situé dans une tourelle de façade. Le premier niveau comprend un salon et une petite cuisine. Le second niveau abrite une chambre qui a vue sur le château.
La tour à dîme s'élève sur deux niveaux. Les deux pièces, dont le sol est pavé de tomettes anciennes, ne sont pas aménagées.

Le parc

Il est boisé avec de vieilles essences de conifères.
L'eau est bien présente avec bassin et douves. Il abrite une piscine chauffée.

Ce que nous en pensons

Dans ce cadre historique raffiné, il est aisé de se sentir comme un seigneur en son château. Si l’histoire imprègne les lieux, les aménagements eux sont résolument modernes et confortables.
Le vaste parc appelle à la flânerie et à la contemplation de cette belle nature des bords du Cher. La présence de l’eau créée une atmosphère sereine et harmonieuse.

1 100 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 682332

Surface cadastrale 3 ha 31 a 66 ca
Surface du bâtiment principal 390 m2
Nombre de chambres 7

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Saumur et ses environs


Yannick Lafourcade +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus