À 100 km au sud de Paris, l'atelier du peintre Zao Wou-Ki,
une maison-forte du 15e s., avec des éléments inscrits MH
, LOIRET centre-val-de-loire FR

Situation

À une heure et demie au sud de Paris par l'autoroute A6, à deux kilomètres d'une ville avec services, commerces et école reliée par bus aux gares de Montargis, Malesherbes et Orléans, la propriété se situe au coeur d'une région agricole au ciel large et aux perspectives dégagées.

Description

A la sortie du hameau, un chemin mène au discret portail d'entrée de la propriété. Il ouvre sur le clos de murs avec, d'un côté, une grange à usage de garage puis la maison de gardien, de l'autre, la piscine, l'atelier du peintre Zao Wou-Ki et une grange dans le prolongement. Au fond, la maison-forte domine l'ensemble de son élévation supérieure. Le parc, planté d'arbres et d'arbustes, est entretenu par le gardien actuel qui est également paysagiste.

La maison-forte

La construction originelle est certainement du 12e s., et dépendait alors de la seigneurie des Lyards. L'ouvrage primitif appartient au type de site fortifié en plaine, en forme de motte entourée de fossés.
Au 14e s., son propriétaire, Guillaume de Beaune dit Roland, donna sa terre à l'abbaye de Saint-Denis à son retour de pèlerinage. Au 15e s., il semble que le premier bâtiment ait été détruit par les Anglais et remplacé par la maison-forte actuelle, avec murs de courtine et tours circulaires. En 1587, une nouvelle destruction est attribuée aux reîtres et aux lansquenets, en retraite après leur défaite de la bataille de Vimory. Le mur d'enceinte tomba mais la maison-forte résista. A la suite d'un mariage et de terres données en dot, l'amiral Roland Barrin de la Galissonnière, gouverneur du Canada de 1747 à 1749, en devint propriétaire.
Au 19e s., la maison-forte, alors qualifiée de château et connue encore aujourd'hui sous ce nom, devint une ferme. Son dernier propriétaire, le peintre Zao Wou-Ki, assura la préservation de l'ensemble et y aménagea sa résidence et son atelier.


Rez-de-chaussée
L'accès à partir du jardin se fait par plusieurs portes donnant sur chacune des pièces de ce niveau. La cuisine est aménagée avec un bar et s'ouvre vers la salle à manger et le salon. La cheminée armoriée aux armes de la famille de Languedoüe est inscrite MH, de même que la tour d'angle et l'escalier en vis menant aux étages.
Premier étage
C'est au premier étage que le peintre avait établi son lieu de vie : une vaste bibliothèque, sa chambre avec une salle d'eau et toilettes, un dressing et une salle de bains avec toilettes.
Combles
Les combles sont aménagés en deux larges espaces pour les invités. La première pièce comprend une chambre, une mezzanine et une salle d'eau équipée de toilettes ; la seconde une chambre et une salle d'eau.
Cave
La cave est certainement un des éléments les plus anciens de la maison-forte.

L'atelier

Zao-Wou-Ki avait installé son atelier dans une des plus grandes dépendances, d'une hauteur totale, du sol jusqu'au faîtage, de 8 m. Il y a percé un ensemble de fenêtres de toit pour créer un éclairage zénithal. Il a réalisé ici ses plus grands formats et l'échelle qui lui permettait d'accéder aux parties les plus hautes de ses oeuvres se voit sur certaines photographies. Le rack à tableaux est encore présent.
Une mezzanine lui permettait d'une part d'avoir un recul important sur ses peintures en cours d'exécution et d'autre part, grâce à l'entrée de lumière directe sous les lucarnes, de travailler à plat des oeuvres sur papier.
Une lourde porte blindée avec un ouvrant haut permet l'entrée et la sortie des plus grands châssis.

La maison de gardien

Elle est composée d'une chambre, d'un salon, d'une salle à manger, d'une cuisine, d'une salle d'eau et de toilettes.

Le studio

Il permet d'héberger des invités. Il est composé d'une pièce principale avec cuisine et d'une salle d'eau équipée de toilettes.

La grange

Non aménagée, elle offre un potentiel de développement pour un second atelier ou pour un logis supplémentaire.

La machinerie

Le garage

La piscine et le pool-house

Dans un angle de la propriété, la piscine fait face à l'atelier. Le pool house est en rez-de-jardin.

Ce que nous en pensons

L'ensemble des bâtiments vibre encore de la présence du peintre Zao- Wou-Ki. Il en avait fait son refuge et le site de sa création. La peinture qui imprègne encore le sol de l'atelier, la double hauteur de la porte, le rack à tableaux : tout témoigne de l'inventivité et de l'énergie d'un artiste auquel les très grands formats ne faisaient pas peur. L'histoire passionnante de la maison-forte défie le temps comme le fera la postérité d'une oeuvre immense. Le parrainage est là. Aux nouveaux occupants maintenant de donner aux lieux un nouveau souffle dans le sens qu'ils souhaiteront. L'inspiration ne devrait pas leur manquer.

960 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 215090

Surface cadastrale 5984 m2
Surface du bâtiment principal 413 m2
Surface des dépendances 630 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Essonne


Virgile Durand       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus