château à vendre lorrraine meridionale

En Lorraine méridionale, un château majeur inscrit MH,
et son domaine forestier de 1.143 hectares
Neufchâteau, VOSGES lorraine 88300 FR

Situation

Au sud de la métropole de Nancy, à une heure de route environ, par la nationale ou l’autoroute A 31.
À 2h15 de Luxembourg-ville, 2h30 de Strasbourg, 3h00 de Bâle, 3h30 de Paris en voiture.
Liaisons TGV via Nancy (durée du trajet Paris/Nancy : 1h30) au départ de la Gare de Neufchateau à 3 km.
L’aéroport de Metz/Nancy est à 1h15 de trajet avec plusieurs vols réguliers quotidiens.
L’aéroport d’Épinal/Mirecourt est à 40 km et accueille tous les avions privés et d'affaires.
Aérodrome civil (piste en herbe) à 5 km.
Dépose d’hélicoptère possible dans le parc du château.
Les sites Historiques de Domrémy (village natal de Jeanne d'Arc) et de Grand (surprenant site gallo-romain) se situent à quelques kilomètres.
La petite ville historique de Neufchateau, toute proche, offre toutes les facilités commerciales, scolaires et administratives (hôpital, grandes surfaces, lycée, gare SNCF).
La cité thermale de Vittel et son golf international sont à 37 km.

Description

Ce grand château trouve ses origines au 12ème siècle. Il a été agrandi et remanié aux 13ème, 14ème, 16ème, 18ème et 19ème siècles. Il a ainsi traversé sept siècles aux mains de trois familles seulement et constitue un lieu vraiment « chargé d'histoire ».
Il comprend deux ailes de bâtiments qui forment un L presque parfait : tournée vers l’est, une façade en surplomb au-dessus d’un petit village rural, domine toute la vallée et présente à la vue de toute la contrée quatre tours rondes à toit en poivrière d’un grande élégance. Une grosse tour d’angle relie l’aile orientée est/ouest à une aile orientée nord/sud percée au rez-de-chaussé de vastes fenêtres ouvrant sur le parc et la cour d’honneur intérieure. Deux autres tours rondes, plus basses et qui servent de logement au gardien du lieu, parachèvent cette aile nord/sud.
Ainsi délimitée par les façades nord et ouest des deux ailes du château, la cour d’honneur permet l’accès à l’édifice après avoir emprunté une des allées du vaste parc qui le cerne de toute part. Orientée vers l’ouest, cette cour a été redessinée à la fin des années 30 par Achille Duchêne, célèbre paysagiste spécialiste des jardins à la française, qui y installe les pelouses et les buis taillés sur son pourtour. Un magnifique tilleul orne son centre et son côté nord constitue une terrasse qui donne la jouissance d’une exceptionnelle vue sur les côtes de Meuse, le village de Domrémy et les prairies qui l’entourent où Jeanne d’Arc, dite « la Pucelle d’Orléans » faisait paître ses moutons.
L’aile orientée est/ouest, et en particulier sa façade est, présente l’ordonnancement résultant des travaux du 16ème siècle. Depuis la tour d’angle, trois autres tours rythment la façade dont deux, au centre, encadrent une grande porte surmontée d’un arc en tiers point. Trois balcons ouvragés de style Renaissance viennent orner la porte, la façade et la grosse tour. Les fenêtres de cette façade, de formats variés, sont pour la plupart richement décorées.
La face opposée présente une succession de trois corps de logis. Sur la gauche, le premier est flanqué en son centre d’une tourelle d’escalier hors-œuvre avec sur sa droite une chapelle, la chapelle Saint-Vincent, d’époque Renaissance, avec sa porte surmontée d’une niche et d’une baie en arc gothique richement décoré. Le corps central est en retrait par rapport aux deux autres et comprend une porte d’accès en arc plein cintre qui ouvre sur un vestibule traversant, reliant la grande porte de la façade est. Enfin, le corps de logis à droite a une élévation supérieure aux deux autres et se caractérise par un remarquable porche Renaissance surmonté d’un arc plein cintre qui abrite la porte d’accès à la grosse tour d’angle desservant les deux ailes du château.
L’aile orientée nord/sud est plus simple d’aspect avec au niveau bas, au sud, de larges baies cintrées et au nord une succession de portes-fenêtres ouvrant sur une étroite terrasse qui surplombe la cour d’honneur et court tout le long du bâtiment. Deux tours rondes flanquent le bâtiment à son extrémité et contribuent ainsi à la cohérence architecturale de l’édifice.
De nombreux éléments décoratifs (balcons de pierre ajourée, fenêtres à meneaux et ouvragées, arc en tiers-point sur porte, oculus, meurtrières à la base des tours, arcades cintrées) ainsi que des baies de styles et de dimensions variées agrémentent les façades. Les toits où alternent tuile plate et ardoise d’Angers sur les tours, réservent des vues et des impressions colorées changeantes selon la lumière du jour.
Au pied de la façade est, une allée-terrasse plantée de tilleuls surplombe un potager avec une serre Belle Époque et un jardin à la française, également dessiné par Achille Duchêne, d’où l’on peut en flânant apprécier à nouveau l’exceptionnel panorama de la vallée de la Meuse
Autour du château s’étend un vaste parc de 85 ha environ, clos de grillage, constitué de bois d’essences feuillues variées et de vastes prairies à la fois pentues sur ses flancs et planes dans le prolongement du château situé sur le point haut du promontoire où il se trouve édifié.
Dans le parc s’égrènent diverses dépendances (écuries, ancienne bergerie, pigeonnier et hangar à bois) qui toutes témoignent de la vie d’un grand château, ainsi qu’un chalet dans le style des chalets des Alpes.
Sur deux côtés du chalet, une piscine et un court de tennis l’entourent et constituent des espaces de loisir très appréciables.
Au milieu de son grand parc, le château se trouve à l’écart d’un village rural voisin qu’il surplombe. En arrière et sur tous les revers de côte alentour s’étalent de vastes et giboyeuses forêts feuillues aux essences variées. Au pied du château, la vallée de la Meuse et le petit vallon adjacent sont parsemés de pâturages et de labours. Aucune nuisance ne vient dès lors troubler le calme du lieu.
Les façades et toitures de l’ensemble du château sont inscrits au titre des monuments historiques ainsi que la chapelle Saint-Vincent et les plafonds à la française du salon au premier étage.
Cette inscription permet de bénéficier de dispositions fiscales avantageuses ainsi que de subventions.
Une partie du parc (32 ha) a fait l’objet d’un P.S.G (Plan Simple de Gestion) agréé par l’administration ; il bénéficie à ce titre de la fiscalité applicable en matière forestière.

Le château

L’édifice représente une surface totale (hors combles et greniers) de plus de 2000m2 et comporte trois niveaux, deux niveaux d’habitation et les combles et greniers, à l’exception du corps de logis de l’aile est/ouest, accolé à la grande tour d’angle, qui lui compte trois niveaux d’habitation.
Les pièces d’apparat et la plupart des chambres sont situées au deuxième niveau (1er étage) alors que l’on trouve au rez de chaussée, en dehors de la Chapelle Saint Vincent, les parties de service ( chaufferie, buanderie, lingerie et caves dans l’emprise des tours), des vestibules ménageant l’accès au premier étage, un appartement de 4 pièces, une vaste salle de réception dans l’aile nord/sud et enfin, un logement de gardien à l’extrémité de cette même aile.
On dénombre au total dans ce grand château : 5 salons, une bibliothèque, 2 salles à manger, une grande salle de réception, 16 chambres à coucher, 11 salles de bains, et 2 cuisines ( logement du gardien non compris).


Rez-de-chaussée
C’est par le grand vestibule traversant situé au centre de l’aile est/ouest que l’on pénètre dans le château. C'est là que se trouve l'escalier monumental qui conduit aux pièces du niveau supérieur.
Dans l'angle de la cour, sous le grand porche Renaissance, se trouvent l'entrée d' un appartement indépendant de 4 pièces ainsi que l’accès à l'escalier qui dessert les étages de l'aile Nord/Sud. Au rez de chaussée de cette aile se trouvent une ancienne orangerie transformée en salle de réception (133m2) dotée d'un plafond à la Française, une lingerie, une buanderie, ainsi que l'accès au logement des gardiens situé à l'extrémité du bâtiment.
Premier étage
Dans le grand vestibule traversant de l’aile est/ouest un majestueux escalier tournant à trois repos avec une rampe en ferronnerie conduit aux nombreuses pièces
d’apparat du premier étage. Il débouche en premier lieu sur un palier et une galerie dénommée « le salon de musique ».
Le palier dessert sur la gauche, tout d’abord un grand salon avec un plafond inscrit MH, peint à la française, puis une salle à manger, de belle taille également, partiellement décorée de boiseries peintes ornées de
cartouches à motifs musicaux. L’agrément particulier du grand salon est de bénéficier d’une double exposition, ouest sur la cour et est sur la vallée de la Meuse, qui lui assure une belle luminosité à toute heure et de superbes vues dominantes sur le panorama alentour.
Dans le prolongement de la salle à manger, s’ouvrent plusieurs grandes pièces qui forment un appartement indépendant avec en particulier, un autre grand salon, un bureau décoré de boiseries anciennes donnant sur la
cour d’honneur, quatre chambres et leurs salles de bains ainsi qu’une vaste cuisine qui prend la forme arrondie de la tour dans laquelle elle se loge.
Doté de son propre système de chauffage central, ce logement permet au propriétaire de séjourner agréablement au château durant les périodes froides sans avoir pour autant l’obligation de chauffer tout l’édifice.
De retour sur le palier du grand escalier, l’on accède à toutes les belles pièces situées à la droite du monumental escalier central .
En premier lieu, s’ouvre une vaste bibliothèque à deux étages où un petit escalier dérobé permet d’accéder aux rayonnages du niveau supérieur. Le chêne clair des rayonnages et une imposante cheminée Renaissance
viennent ici dans le même temps illuminer et décorer ce qui est aussi un salon de lecture.
Puis vient le salon, dit " salon d’Anglure" , qui
impressionne par ses boiseries murales, son plafond à la française aux poutres décorées et sa cheminée polychrome. Le salon suivant , dénommé « salon brun » est lui aussi entièrement recouvert, y compris la
cheminée et son manteau, de lambris de chêne de Hongrie aux chaleureuses nuances.
Comme dans toutes les pièces précédentes, un parquet Versailles vient encore enrichir le décor. En outre, toutes ces pièces sont traversantes en exposition est/ouest et
bénéficient d’une remarquable luminosité, et bien sûr des vues sur le parc d’un côté, et la vallée de l’autre.
Par delà ce dernier salon qui marque l’extrémité de l’aile est/ouest, on accède au palier d’un escalier en pierre du 16ème, situé à l’angle des deux ailes du château,permettant de descendre au rez- de-chaussée côté cour d’honneur, de monter au niveau supérieur, ou encore d’accéder à l’aile nord/sud.
Dans cette aile apparait une suite de 5 belles chambres, toutes orientées au sud et agrémentées de salle de bains. Une longue et belle galerie les dessert qui donne aussi accès à son extrémité, à une salle à manger et une grande cuisine.

Deuxième étage
Seul le corps de logis de l’aile est/ouest accolé à la grosse tour d’angle présente un 3eme niveau d’habitation ; 4 grandes chambres et 2 salles de bains composent la
surface ici disponible et ajoutent encore à l’édifice des possibilités d’hébergement

La Chapelle

Érigée à la Renaissance, la Chapelle Saint Vincent, de style gothique flamboyant constitue l’une des parties les plus anciennes de l’édifice. Par la suite elle a été englobée dans les structures de l’aile nord/sud reconstruite au 16ème S. Éclairée par une baie ajourée gothique, elle est ornée à l’intérieur par une nombreuse statuaire et abrite des dalles funéraires de la famille d’Anglure.

Le chalet

Le chalet dit « de la Samaritaine » a été construit au 19ème par les princes d’Hénin dans le style d’un chalet alpin. Il tient son nom d’un ancien lavoir à proximité surmonté d’une belle sculpture du 16ème représentant la parabole de la Samaritaine donnant à boire au Christ. Doté du confort moderne , il est construit sur deux niveaux avec, à l’étage un appartement de 3 chambres, salon, salle à manger, cuisine et 2 salles de bains, et au rez-de-chaussée une surface aménagée en « pool-house » avec vestiaire et douche pour l’utilisation du court de tennis et de la piscine.

Les dépendances

Un vaste bâtiment en brique, anciennement à usage de bergerie, situé au centre du parc peut accueillir le matériel nécessaire à l’entretien de ce vaste domaine.
A cela, s'ajoutent encore des écuries, des réserves et un hangar à bois.

La piscine

Sur un des côtés du chalet, la piscine, équipée d’un système de chauffage et d'une couverture, est utilisable dés le retour des beaux jours. De l'autre côté, un terrain de tennis en dur, au sol un peu dégradé, reste prêt à accueillir des tournois familiaux ou amicaux.

Le jardin

Les jardins qui entourent le château ont la particularité d’avoir été dessinés par Achille Duchêne célèbre paysagiste français du 20ème siècle et qui, fervent admirateur d’André Le Nôtre, s’était fait l’apôtre du renouveau du jardin à la française. Avec à son actif de nombreuses interventions, comme la rénovation des jardins du château de Vaux le Vicomte, il a été le créateur du jardin de la cour d’honneur et du jardin à la française situé en dessous de la terrasse au pied de la façade est. Divisé en trois parties, un potager et sa serre Belle-Epoque, un grand parterre et un autre plus petit, le tout bordé de tilleuls et de buis taillés sur trois côtés, et d’un mur sur le dernier côté où poussent des pommiers en espalier. L’ensemble vu des pièces de réception du château et de la terrasse constitue un décor paysager empreint d’une grande élégance classique et d’harmonie, avec en arrière plan les horizons de la vallée de la Meuse.

Le parc

Le parc de 85ha, clos de grillage, qui entoure le château de toute part est composé de vastes prairies entrecoupées de bosquets et bordées de bois sur environ 32ha. Plusieurs chemins goudronnés y serpentent qui permettent de le parcourir en menant à trois portes d’accès situées sur ses différents côtés. De nombreux grands arbres, d’essence noble, l’agrémentent tandis que les chevreuils en train de pâturer sur les prairies se laissent voir sans trop de difficultés.

Le domaine Forestier

Domaine varié de 1 143 ha répartis, pour l'essentiel, en trois massifs principaux :
- Un premier massif de 350 ha dans le prolongement même du parc du château.
- Deux massifs accolés d'une surface totale de 182 ha , situés dans la continuité de ce premier massif.
- Enfin, le plus important des massifs constituant le domaine, d'une superficie de 450 ha, , à quelques kilomètres du château sur l'autre versant de la vallée qui longe les deux premiers massifs.
La région forestière est celle des plateaux calcaires de Lorraine réputée pour ses essences feuillues de qualité. Ici, le chêne, le hêtre et autres feuillus précieux composent la majorité des peuplements. Héritage de générations successives de forestiers, le domaine a bénéficié d’une gestion attentive à la pérennité des peuplements et à leur bon développement. Ainsi, toutes les classes d’âges sont représentées. Il résulte également de cette gestion une desserte spécifique, bien conçue et entretenue. Le relief constitué de plateaux et de pentes permet une mobilisation des produits sur l’ensemble de la surface, sans contrainte majeure.
En plus des trois massifs principaux, cinq autres massifs d’une surface allant de 17 à 60 ha complètent la propriété.

La répartition des peuplements du domaine s'établit comme suit:
- Futaie feuillue claire : 34%
- Recrues et gaulis naturels : 27%
- Futaie feuillue riche : 21%
- Perchis feuillus : 8%
- Perchis résineux : 4%
- Futaie résineuse : 3%
- Futaie mixte : 2%
- Plantations : 1%

Un dossier de présentation détaillé , massif par massif, pourra , sur demande, être communiqué.

La chasse

Au sein du domaine, la faune sauvage est abondante, les rencontres y sont nombreuses et suscitent toujours de belles émotions. L’aménagement du territoire qui comprend le parc du château, clos, est particulièrement adapté à l’activité cynégétique. Ainsi le domaine abrite une population dynamique de sangliers et de chevreuils et les prairies du parc du château forment un habitat favorable au petit gibier.
Les deux massifs situés dans le prolongement du parc du château représentent avec celui-ci un ensemble de prés de 620ha.
Le parc clos du château, de 85ha, permettra de se consacrer à la chasse du petit gibier. S’y alterne de grandes prairies et des bosquets de bois clairs. En bordure du parc, des parcelles de forêts permettent également aux chevreuils de trouver des remises. Le sanglier n’est pas présent dans cet enclos.
En revanche, dans les deux massifs prolongeant le parc , le sanglier est bien présent et le plan de chasse est constitué, pour la saison en cours 2019-2020 de 61 sangliers et 24 chevreuils. Le prélèvement de chevreuils est stable depuis une dizaine d’année et oscille entre 20 et 30 animaux par saison. Le prélèvement de sangliers fait l’objet, le plus souvent d’une nouvelle demande en cours de saison de chasse, si bien que le prélèvement total de la saison précédente s'est élevée à 92 animaux.
En outre, ce premier domaine de chasse bénéficie de la présence d’un relais et rendez-vous de chasse de belle facture situé au centre du territoire. Vaste, il peut accueillir, pour vos repas, jusqu’à une vingtaine de chasseurs ou rabatteurs. Il est raccordé au réseau électrique et sa cuisine est assez grande pour être aménagée et y préparer d'agréables moments de convivialité.
Le deuxième massif, de 450ha d'un seul tenant, permet l’organisation de battues effectuées en toute sécurité. Ces nombreuses allées rectilignes et les peuplements forestiers variés sont un habitat privilégié pour le grand gibier. Ce territoire est également pourvu d’une ancienne cabane de chasse, non raccordée à l’électricité et à reconstruire, sur la frange méridionale du massif.
La dépression centrale du massif, plus fraîche et reculée, favorise la sédentarisation des populations de sangliers et les prélèvements , en hausse constante, ont été de plus de 40 animaux ces trois dernières années.
La population de chevreuils, relativement stable, a permis un prélèvement de 6 à 8 animaux dans la même période.
Enfin, sur les petits massifs périphériques qui complètent le domaine, un prélèvement annuel d' environ 7 à 8 sangliers et 4 à 5 chevreuils, est réalisé.
Les deux massifs principaux sont actuellement louée à deux équipes locales différentes, mais la chasse sera libre le jour de la vente

Ce que nous en pensons

Sans conteste, un des plus beaux châteaux de tout l’Est de la France qui réunit tous les atouts souhaités pour ce type d’édifice : position dominante, panorama exceptionnel, vaste étendue du parc environnant, intérêt et richesse architecturale de l’édifice, témoignage de l’histoire de France, confort, état général de très bon niveau et quiétude absolue.
Le château se voit de loin, de très loin. Il est l'emblème de toute une région qu'il domine à perte de vue.
Il est de cette race de château qui force l'admiration et le respect.
Pouvoir prétendre occuper un tel monument est une incroyable occasion que seul son futur propriétaire aura le chance d'apprécier pleinement.
Mais ne sera pas l'heureux élu qui simplement le peut. Il faudra le vouloir, savoir l'occuper et prouver que la nouvelle page de son histoire à venir saura lui assurer un 21ème siècle paisible.
Ce château n'est pas et ne sera jamais un bien immobilier comme les autres, il est des ces châteaux qui ne s'offrent au marché qu'exceptionnellement au cours des siècles.

Vente en exclusivité

Prix : nous consulter
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 833255

Surface cadastrale 85 ha 34 a 14 ca
Surface du bâtiment principal 2000 m2
Surface des dépendances 1000 m2

Responsable régional
Vosges et Plateau Lorrain


Gilles Larosée       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus