château à vendre au pied des pyrénées

Au pied des Pyrénées, à 1 h 30 de Toulouse, dans un parc de 5 ha,
un château du 19ème s. avec piscine et tennis
Foix, ARIEGE midi-pyrenees 09000 FR

Situation

La propriété est nichée dans le parc naturel des Pyrénées ariégeoises, au pied de la chaîne de montagne à 1h15 de Toulouse et de son aéroport international. La principauté d'Andorre et sa station de ski Grandvalira sont à 1 h 30 ainsi que Font-Romeu. La Méditerranée n'est qu'à 2 h 30. Un village avec tous les commerces et services est à 10 min, la ville de Foix à 20 min et il faut une bonne demi-heure pour gagner les villes historiques d'Ax-les-Thermes, Mirepoix et Montségur. Le pays cathare est un autre centre d'intérêt proche.

Description

En laissant Tarascon et ses ondulations urbanistiques comme répondant aux caprices de l'Ariège, le terrain s'élève irrésistiblement en direction des Pyrénées. La route s'adapte aux flancs accueillants de la montagne pour conduire à l'entrée de la propriété. Une allée d'arbres borde le chemin qui conduit au château et aux dépendances. Le verger se découvre à gauche, et plus loin en contrebas, arrivent les dépendances. Le château se révèle sur la droite, installé sur un mini-promontoire. Un bassin, où l'eau en coulant fait un son mélodieux, indique la rotation à suivre. Plus loin, le parc se déploie, habité de cèdres et de séquoias plus que centenaires et dont la hauteur ne dépare pas les escarpements du paysage. La piscine et le tennis, éloignés du château, ne perturbent en rien l'harmonie qui naît du dialogue entre le minéral et le végétal.

Le château

Construit au 19ème s., en moellons, la façade est animée par deux tours très élancées. Les ouvertures, portes et fenêtres, de la façade principale aèrent l'ensemble. Les larges terrasses ornées de topiaires en lierre ainsi que les glycines flirtant avec les tours atténuent la minéralité du château comme un écho aux Pyrénées et à leur abondante végétation.


Rez-de-chaussée
L'entrée traverse le château sur sa largeur pour rejoindre l'imposant escalier de bois. Des carreaux de ciment ornent le sol. La hauteur sous plafond - 3.55 m -, donne une idée des volumes.
A gauche le petit salon avec son poêle à charbon en céramique blanche. Des ouvertures au sud et à l'ouest aèrent l'esprit vers les Pyrénées et le parc. En enfilade mais avec aussi son propre accès depuis l'entrée principale, le grand salon. Trois grandes fenêtres ouvrent sur les terrasses et le parc animé de ses séquoias et cèdres du Liban. Un parquet habille le sol. La cheminée en marbre réchauffe les soirées d'hiver.
A droite depuis l'entrée, la salle à manger avec sa cheminée bénéficie d'une vue sur les Pyrénées. Deux portes animent le mur, l'une pour accéder à la salle à manger des enfants, l'autre pour la cuisine. Les toilettes invités sont dans le prolongement de la salle à manger des enfants. Dans la cuisine, un large foyer, dans lequel a été aménagé un four à pain, organise l'espace. Une porte le fait communiquer avec la remise. L'escalier de service part de cette dernière. Un couloir permet également de rejoindre depuis l'entrée la cuisine et dessert une autre remise.
Premier étage
Le large et imposant escalier de bois débouche sur un palier qui dessert trois chambres, deux au sud et une autre à l'ouest. Les plafonds sont hauts de 3.60 m. Un parquet recouvre le sol. La première chambre, à droite sur le palier, est éclairée par deux fenêtres donnant sur le parc à l'ouest. Elle dispose d'une salle de bain avec toilettes. La deuxième chambre regarde à la fois vers le sud et vers l'ouest. Son cabinet de toilette a été aménagé dans la tour. A gauche la troisième chambre est tournée vers le sud et les Pyrénées avec son cabinet de toilette. Un petit couloir mène à une quatrième chambre dont le cabinet de toilette a été installé dans l'autre tour. Une cinquième chambre communique avec la quatrième et rejoint le couloir principal de l'étage où débouche le petit couloir précédemment cité. Au bout du couloir principal, une salle de bain, et, sur le palier de l'escalier de service, les toilettes. Deux autres chambres, de taille plus petite, initialement réservées aux enfants, ouvrent au nord sur une terrasse et sur la vallée.
Deuxième étage
L'imposant escalier se termine au deuxième étage. Sur le palier un salon de lecture est matérialisé par une verrière.
A ce niveau six chambres, dont deux avec leur cabinet de toilette installé dans les tours, une lingerie et une salle de bain avec toilettes. Deux des six chambres regardent vers le soleil couchant, une jouit d'une double exposition occidentale et méridionale, deux autres sont tournées vers le midi et la dernière embrasse le soleil levant. Un escalier dérobé conduit au grenier. Le sol est entièrement recouvert d'un plancher.

Les dépendances

Les dépendances sont constituées d'un petit corps de ferme, situé en contrebas du château. Son accès indépendant ouvre sur une maison et un bâtiment longiligne pour abriter les animaux et stocker le matériel. La maison est à restaurer et est actuellement connectée sur la source. Un peu plus haut des écuries, des granges, un bûcher et un logement aménagé, composent l'autre partie des dépendances.

Le parc

Séquoias et cèdres du Liban semblent être les maîtres des lieux tant leur nombre et leur taille en imposent. Les arbres majestueux, plus que centenaires sont à la hauteur de leur environnement pyrénéen. D'autres essences habitent le parc comme les chênes, les acacias et les marronniers. Le verger accueille une grande variété de fruitiers : pruniers, poiriers, pommiers, pêchers, mirabelliers, cognassiers, figuiers, groseilliers, cassis et cerisiers raviront les amateurs de confiture maison. Des parties en herbe planes ou légèrement inclinées créent des espaces variés. La chapelle à restaurer se blottit contre une haie. Quelques pieds de vigne agrémentent l'accès aux dépendances. Une source apporte de l'eau à la propriété.
La piscine (13 x 6 m) est chauffée grâce à une pompe à chaleur et voisine l'orangerie et la serre. Le tennis, en contrebas de la piscine et du château, est en quick et clos d'un grillage.

Ce que nous en pensons

Les croupes, les dents, les cols des premières hauteurs des Pyrénées sont une toile de fond réjouissante entre les cèdres et les séquoias. Avec sa haute façade entre deux tours coiffées en poivrière, le château semble avoir compris lui-même que rien de petit ne sied à un paysage vigoureux et vivifiant. La demeure de famille a fait des heureux pendant bien des étés. Le moment est venu de peaufiner son confort. Avec ses dépendances, elle est taillée pour faire la joie d'amateurs de montagne, de fous de randonnées ou de Toulousains en mal de fraîcheur.

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 527343

Surface cadastrale 5 ha
Surface du bâtiment principal 505 m2
Surface des dépendances 1000 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Vienne


Jérôme Broun       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus