château à vendre près de deauville

A 10 km de Deauville, un château des 17e et 19e s.
une maison de gardien et un bassin d’agrément sur un parc de 4 ha
, CALVADOS basse-normandie FR

Situation

La propriété est au cœur du Pays d’Auge. Paris est à 200 km par l’A13 toute proche et se rejoint en un peu plus de deux heures de la gare à 10 km. Deauville et Trouville à 10 km, Honfleur à 15 km, sont autant de destinations phare de la Côte Fleurie. La petite ville avec tous les commerces utiles et services est à moins de 5 km.

Description

En bordure d’une de ces petites routes du pays d’Auge, un portail en fer forgé soutenu par deux piles de silex blancs et noirs, ouvre sur une allée surveillée par une maison de gardien. Un marchand d’art parisien l’a transformée au 19e s. en une élégante résidence de plus de 1100 m². Ce sont des écrivains et des peintres réputés de cette époque, comme Jacques-Emile Blanche ou encore André Gide, qui ont sillonné l’allée séparant les pelouses parsemées d’arbres multicentenaires pour résider dans ce château surplombant un bassin d’agrément et le parc.

Le château

A l’origine, c’est un manoir érigé au 17e s. par une illustre famille de Normandie. Vers la fin du 19e s. un marchand d’art parisien entreprend de l’agrandir : le manoir est absorbé dans le château actuel. Deux ailes sont ajoutées entourant une cour intérieure fermée par un corps de logis central.
Plus tard, des modifications sont apportées aux deux façades principales.
Deux terrasses en bois coiffées d’un grand toit à deux pans surmontent le portique en pierre du corps de logis central. Quant à la façade de l’ancien manoir, elle est décorée de façon extrêmement atypique. Elle comprend notamment des pilastres figurant quatre musiciens de faciès exotique. A une extrémité, un auvent, qui abrite une Vierge à l’Enfant encastrée dans le mur, repose sur un atlante, deux fines colonnes en bois d’ordre corinthien et une autre salomonique décorée de motifs végétaux. Le toit surplombant cette façade, dont les rehauts de céramique colorée ont été choisis dans la continuité du bleu du manteau de la vierge, fut également remanié par l’élargissement de la lucarne décorée d’une terre cuite colorée représentant Saint Martin divisant son manteau en deux.
Les murs de ce château sont illuminés par les reflets des lits de silex blancs et noirs qui encadrent les nombreuses et larges baies éclairant les pièces. Mais, certaines parties sont à pans de bois ou recouvertes d’un essentage d’ardoise. La pierre de taille a été utilisée pour façonner les angles des murs et les contours des baies. Les nombreux éléments d'architecture qui constellent les toits de tuiles brunes pondèrent l’aspect imposant du bâtiment.


Rez-de-chaussée
Le sol des grandes pièces de réception est un parquet à points-de-Hongrie. Les murs sont lambrissés et largement décorés ainsi que les plafonds moulurés. Les doubles portes également décorées de moulures sont surmontées de tableau ou de grisaille.
Une large ouverture sépare le vaste hall d'entrée du perron abrité par un portique en pierre. L'entrée mène de part et d’autre au salon et à la salle à manger. En face, des panneaux vitrés avec double porte séparent l’entrée de l’escalier d’apparat. L’escalier est éclairé par trois hautes baies qui donnent sur la cour intérieure.
Deux ouvertures dans le salon permettent d’accéder à un salon de musique et à l’escalier d’apparat. Dans cet espace de distribution, une première porte débouche sur un couloir, desservant deux chambres avec salle d’eau et toilettes, dans l’alignement du salon, tandis qu’à l’opposé une seconde porte débouche sur un escalier de service et, dans l’alignement de la salle à manger, la cuisine, l’office et les arrière-cuisines.
A l'opposé, les pièces, logées dans le manoir d’origine, sont de chaque côté d’un hall d’entrée avec un escalier en bois. Il s’agit d’un salon, un bureau et ce qui était une salle à manger et une cuisine.
Premier étage
L’escalier d’apparat débouche sur un palier dont les plafonds sont moulurés et les murs ornés de décorations en stuc. Celui-ci commande l'accès aux deux chambres principales, dont l’une bénéficie d’une terrasse en bois au-dessus du portique en pierre, avec leur dressing, salle de bain et toilettes. Une ouverture débouche sur l’escalier de service et des toilettes. Une autre ouvre sur un couloir qui dessert d’un côté deux grandes chambres et, de l’autre côté, deux pièces à usage de lingerie et de rangement. En retour d’équerre, le couloir mène à un palier qui accueille l’escalier en bois du manoir d’origine. Des ouvertures ménagent un accès vers trois chambres et deux salles de bain et toilettes.
Combles
L’escalier en bois du manoir d’origine permet d’y accéder ainsi que l’escalier de service. Le couloir de distribution est éclairé par quatre lucarnes qui donnent sur la cour intérieure. Il dessert cinq chambres avec salle de bain et toilettes. Une ouverture dans l'une des chambres débouche sur la seconde terrasse en bois du corps de logis central.
Sept autres pièces sont à rénover.
Un deuxième niveau de combles se situe dans le corps de logis central.
Sous-sol
Il est divisé en deux parties. Une grande cave se déploie sous le manoir d’origine. Sous le corps de logis central, la cave est divisée en cinq parties, avec une sortie extérieure.
Maison de gardien
Elle est située à l’entrée du domaine. Les murs sont en partie en moellons de pierre et en partie à pans de bois. Le toit à quatre pans, percé de lucarnes, est de tuile plate. Sa surface est d’environ 100 m². Elle est à rénover.
Le parc
Devant la façade du corps de logis central et son portique, les pelouses sont découpées à la française. Elles sont bordées, notamment, par des arbres multicentenaires. Par ailleurs, et plus principalement le long de la façade sud du château qui accueille également le vaste bassin d'agrément, elles descendent lentement, le long de l'allée d'accès, parfois en espaliers, et sont parsemées de ces vieillards majestueux dont des cèdres imposants.

Ce que nous en pensons

C'est un château de la Belle au Bois Dormant à la mode ...normande. A première vue, il dégage une impression de force et de simplicité. Mais, rapidement, les lignes découpées des pans de toiture qui se juxtaposent et se superposent dans un enchevêtrement de pentes, de chiens assis, de lucarnes, ponctuées de ci de là par les cheminées et les épis de faîtage, laissent augurer d' une complexité qui se confirme au-dedans. Couloirs, dégagements, paliers, volées de marches se succèdent en un labyrinthe joyeux et suranné. Et, comme un fil d'Ariane, les éléments de décoration d'époque sont présents à chaque pas.
Il reste encore des endroits à moderniser, des recoins à chambouler.
Nul doute qu'un passionné y trouvera son compte pour aboutir à un résultat aussi chatoyant que raffiné.

Vente en exclusivité

1 575 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 600976

Surface cadastrale 3 ha 93 a 40 ca
Surface du bâtiment principal 1100 m2
Surface des dépendances 80 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Basse-normandie


Yann Campion       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus