château à vendre près de laval

Dans les Pays de la Loire, sur 15 ha,
un harmonieux ensemble castral inscrit MH et entièrement restauré
Laval, MAYENNE pays-de-loire 53000 FR

Situation

En périphérie d'un village disposant des principaux commerces et services. Proche de la ville de Laval qui est reliée par une ligne à grande vitesse à Paris et à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle (une dizaine d'aller-retour par jour en 1h10 ou 1h30). Proche également de l’accès à l'autoroute A 81 qui, depuis Paris, dessert la capitale de la Bretagne (Rennes est à moins d'1 heure de Laval).

Description

Partant du village, une longue allée bordée d'arbres et traversant les prairies et les bois du parc, conduit à la grille d'entrée de la propriété. Cette grille ouvre sur une très large cour partiellement entourée de douves sèches avec, lui faisant face, l'élégante façade régulière du château. Répartis tout autour de ce dernier, un ensemble de bâtiments composé des écuries, d'un pigeonnier, des porcheries, d'une grange, d'un petit pavillon d'angle, de la maison des gardiens et, enfin, de la chapelle. Devant le château et occupant une bonne partie de la cour, un parterre central reprenant un dessin d'origine. Sur le coté, un bosquet fait de très vieux arbres. A l'arrière et en surplomb, accessible par une montée d'escalier en granit, un jardin régulier en terrasse.
Le premier château date de l'époque médiévale. Au 16ème S., il est élevé au rang de châtellenie. De ces époques, il ne reste plus aujourd’hui que le pigeonnier, la chapelle ainsi que les deux pavillons du château.
Au début du 18ème S., ces deux pavillons ont été reliés par un vaste corps de logis. Le château, les dépendances et le parc ont fait l'objet d'importants travaux de restauration en 2010. Aujourd'hui, bon nombre de ces éléments sont protégés (inscription MH par arrêté en date du 13 mars 1989) : le château et la chapelle ; les façades et les toitures du pigeonnier ; l'enceinte avec ses douves et ses murs de soutènement ; les façades et la toiture du petit pavillon d'angle du 18e siècle ; le jardin avec sa clôture et ses tours ainsi que l'abri du puits central ; le bois et, enfin, les grandes allées du parc.

Le château

L'essentiel de la construction est l’œuvre d'un riche négociant de Laval qui, au 18ème S., devient le propriétaire des lieux. Ses armoiries figurent toujours au centre de la façade principale du château. Celui-ci est constitué d'un corps de logis central reliant deux pavillons. Le corps de logis s'étire sur sept travées régulières et s'élève sur trois niveaux dont un sous combles. Il est recouvert d'une toiture d'ardoise à trois pentes. Sur sa façade avant, en saillie du pignon est, une tour d'angle octogonale. A l'arrière, deux imposants pavillons également coiffés d'élégantes toitures à quatre pentes. Sur l'une d'elle, se dresse un épi de faitage représentant Judith tenant dans ses mains l'épée et la tête d'Holopherne. Les entourages des ouvertures, toutes cintrées, sont en pierre de tuffeau ou en pierre de granite. Les corniches et les chainages d'angle sont en pierre de tuffeau. Un perron de quelques degrés donne accès à la porte d'entrée principale.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée ouvre sur un vestibule d'ou part un grand escalier en bois inscrit MH. En face, un passage, qui dessert des toilettes et l’accès à la cave, conduit à la cuisine et à l'arrière-cuisine. D'un côté, une vaste salle à manger avec de remarquables boiseries, un parquet au sol et une cheminée en marbre. De l'autre, un vestiaire et, en enfilade, deux salons et un bureau. Dans le premier salon, des boiseries en chêne et une cheminée en marbre. Dans le second salon, des lambris bas et une cheminée en marbre. Parquet au sol dans ces deux pièces. Dans le bureau, des murs en pierres apparentes, des carreaux de terre cuite au sol et une cheminée en pierre. Le premier salon et le bureau ont un accès direct à la terrasse arrière. Dans toutes ces pièces, le plafond est à la française.
Premier étage
A mi-étage de l'escalier, une porte ouvre sur un dégagement conduisant à une chambre avec sa salle de bain et ses toilettes séparées. Boiseries aux murs, cheminée en chêne, parquet à l'anglaise et plafond à la française. Au premier étage, le palier de l'escalier dessert un appartement et une galerie. L'appartement est composé d'un bureau-salon, d'un dressing et d'une chambre avec sa salle d'eau et ses toilettes. La galerie distribue deux chambres, dont une avec sa salle d'eau et ses toilettes, et un second appartement composé d'un salon et d'une chambre avec sa salle d'eau et ses toilettes. Dans toutes les pièces de ce niveau, sols en parquet ou en carreaux de terre cuite, cheminées en marbre ou en pierre de tuffeau et belle hauteur sous plafond à la française.
Deuxième étage
A mi étage de l'escalier à nouveau, une porte communique avec un dégagement menant à une chambre. Au deuxième étage, le palier déssert, d'un cote, un vestibule et deux chambres de bonne qui restent à aménager et, de l'autre, de vastes greniers.
Les caves
Elles n'occupent qu'une partie de la surface du château. L'accès se fait soit par l'intérieur soit par l'extérieur. On y trouve deux caves à vin, une chaufferie avec des installations récentes et les réserves de fioul.

Les dépendances


Ecuries
Entièrement réaménagées, elles sont aujourd'hui utilisées pour des manifestations avec une grande salle de réception, des toilettes et une cuisine professionnelle. La surface au sol est de 140 m2. Le grenier reste à aménager.
Pigeonnier
Érige au 16ème siècle, il a été transformé en appartement. Avec, au rez-de-chaussée, un salon avec cheminée en pierre et sol en carreaux de terre cuite et, au premier étage, une chambre avec sa salle d'eau et ses toilettes.
Grange
Elles sont utilisées comme remises, garages, atelier et bucher.
Maison de gardien
L'intérieur de cet ancien logement reste à aménager.
Pavillon
Ce joli petit pavillon d'angle date du 18ème siècle. Il est adossé à l'extrémité ouest du mur de soutènement du jardin en terrasse. Il s'élève sur deux niveaux et est coiffé d'un toit d'ardoise à quatre pentes. Il permet de passer de la cour au jardin surélevé avec qui il communique par une porte du premier étage. Il peut être facilement aménagé en logement
Chapelle
Édifiée au 16ème siècle, elle fut rénovée au 18ème siècle. Les murs sont peints d'un motif à fleurs de Lys et le plafond vouté d'un ciel bleu nuit étoilé. L'autel est en marbre et le sol en damier de carreaux noirs et blancs.

Le parc

Il s'étend, au total, sur 15 ha. A l'est et au sud, des prairies et des bois. Dans l'axe de la grille, une longue allée d'un kilomètre environ. Autour du château, les jardins. A l'avant, une élégante pelouse dessinée en médaillon et agrémentée de buis, d'ifs et de rosiers. A l'arrière, un remarquable jardin en terrasse clos de murs et accessible par un escalier de pierre avec rampes en fer forgé. Avec d'abord, courant tout du long de la terrasse, un mail de tilleuls; puis, a l'ouest, un petit bois de chênes; ensuite, face à l'escalier, une première série de huit parterres réguliers en pelouses séparés par des allées, entourés de buis et plantés d'ifs et de rosiers. Ces huit parterres sont ensuite prolongés par le verger et le potager plantés sur deux nouveaux carrés de pelouse séparés par des allées. Au centre de ces espaces, le puits et son abri.

Ce que nous en pensons

L'élégance et la qualité de cette propriété sont remarquables. Celles des bâtiments d'abord. Les pavillons du logis, la chapelle et le pigeonnier rappellent la renaissance quand la façade du logis principal illustre l'esprit classique et le pavillon d'angle celui des lumières. Tous ont fait l'objet, il y a près de 10 ans, d'importants travaux de restauration, tant extérieurs qu'intérieurs. Celles des jardins ensuite. Qu'il s'agisse de la cour paysagée, des jardins en terrasse ou des perspectives qui s'ouvrent depuis le château. Ils ont été restaurés, la aussi, en respectant leurs dessins d'origine. Cette propriété a ainsi retrouvé son lustre d'antan lorsqu'y vivaient les célèbres familles qui l'ont habitée. Il suffit maintenant d'y venir prendre la suite.

Vente en exclusivité

2 990 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 442324

Surface cadastrale 15 ha
Surface du bâtiment principal 1000 m2
Surface des dépendances 500 m2

Responsable régional
Anjou


Sylvain James       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus