À vingt minutes d'Angoulême, sur près de trois hectares,
un château Renaissance inscrit MH, ses dépendances et son jardin remarquable
Angoulême, CHARENTE poitou-charentes 16000 FR

Situation

Le château est situé au nord d'Angoulême, dans une région vallonnée, de champs et de vastes forêts. Celles-ci comptèrent jadis parmi les lieux de chasse de François Ier, à proximité de La Rochefoucauld, bourg d'environ trois mille habitants, surnommé la perle de l'Angoumois, et disposant aujourd'hui de tous les commerces. La propriété est proche de l'axe reliant Angoulême à Limoges dont l'aéroport est à moins d'une heure de route ; également à dix minutes de la N10 reliant Paris à Bordeaux et son aéroport. À quatre heures et demie de Paris par la route. Le TGV pour Paris-Montparnasse met exactement deux heures.

Description

L'accès à la propriété s'effectue par une départementale qui relie les quelques fermes et lieux-dits avoisinants. La route longe une longue dépendance jusqu'à la grille d'entrée, à côté de laquelle est bâtie une petite maison. De l'autre côté, se situe la ferme et ses dépendances. La grille passée, l'allée mène droit au porche d'entrée de l'aile est du château qui dispose d'autres entrées du côté du jardin, au nord et, également à l'ouest. L'édifice est disposé en U ouvert au sud. Sa disposition quadrangulaire témoigne de son origine de maison-forte des 13ème et 14ème siècles. Trois des quatre tours d'angle subsistent, un pavillon du début du 19ème siècle remplace la quatrième au nord-ouest. La tour rectangulaire du sud-ouest est sommée d'un parapet formant mâchicoulis. L'habitation est posée sur un éperon rocheux au pied duquel serpente une petite rivière.

Le château

L'édifice principal en U donnant au midi est construit en pierre de taille et moellon également taillé. Le logis central et l'aile ouest sont percés de fenêtres à meneaux. L'aile est est rythmée par des arcades. Dans la cour, légèreté et élégance des façades témoignent de l'art délicat et raffiné des tailleurs de pierre. La porte d'entrée principale en ogive reflète cette finesse de par son décor de nervures enrichies de pinacles, encadrant l'ouverture ornée de crosses végétales. Du corps principal, s'élèvent de hautes cheminées octogonales se terminant par un couronnement gothique à plus de quatre mètres au dessus du toit.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale, traversante, accède dans les jardins et donne directement sur un escalier en pierre à colimaçon derrière lequel a été intégré un ascenseur. D'un côté, deux salons en enfilade dont le premier est très spacieux, ce qui rend ces pièces très lumineuses tout au long de la journée. Cheminée de style Empire-Restauration en marbre à pattes de lion et plafonds moulurés témoignent de l'art du 19ème siècle. À la suite du second salon, une élégante bibliothèque a été aménagée dans l'arrondi de la tour. Cette pièce voûtée du pied de la grande tour est ceinturée d'une fresque monochrome du 17ème siècle représentant des gens d'armes avec écus et bannières semblant prêts à partir pour les croisades. Suit la grande salle à manger avec son plafond à la française et sa cheminée, puis la cuisine ouverte sur une petite salle à manger dans l'angle de l'habitation datant du début du 19ème siècle. Passé un escalier, l'aile ouest débute par une pièce avec cheminée à trumeau illuminant un billard. À côté, des plus petites pièces ont été aménagées en lingerie, bureau et boudoir derrière lequel un escalier à colimaçon permet d'accéder aux chambres de l'étage. Une entrée traversante sépare ces pièces de celle située à l'extrémité sud-ouest. Ce salon avec cheminée et plafond à la française peint de motifs floraux a, dans un angle, un accès à la tour dans laquelle une collection d'assiettes figure dans la boiserie de l'arrondi de la pièce. L'aile est et sa tour du 14ème siècle sont à finir d'aménager.
Premier étage
L'accès à ce niveau est possible par l'escalier central et l'ascenseur du logis principal, également par des marches dans l'angle nord-ouest et aussi par un autre escalier en colimaçon situé dans l'aile ouest. Des couloirs distribuent neuf chambres, sept salles d'eau, deux salons et une petite cuisine. La chambre la plus imposante est la seigneuriale avec sa cheminée, son plafond à la française et son importante hauteur sous plafond. Dans la tour nord-est, une chambre a été aménagée avec un lit dans l'alcôve.
Deuxième étage
Ce niveau est situé dans le corps de logis principal. Son accès s'effectue par l'escalier à colimaçon ou par l'ascenseur. Il comporte une pièce dans la tour nord-est, des pièces éclairées par la lumière traversante telles un salon et une salle à manger avec une cheminée murale insérée entre deux baies à coussièges, immuables depuis presque sept-cents ans. Une cuisine, trois chambres et deux salles d'eau.
Combles
Ce dernier niveau compte une pièce aménagée avec charpente apparente, sous le toit en pavillon dans l'angle nord-ouest.

La cave

La base de la maison forte du 14ème siècle, elle est d'une surface d'environ 50 m2 et est voûtée en ogive.

Les dépendances

Vues de l'extérieur, de chaque côté de la grille d'entrée : d'un côté, la petite maison de gardien d'environ 70 m2 à rénover ; de l'autre, une longère d'environ 230 m2 abrite deux garages, sa suite étant ouverte côté château.

Le jardin remarquable

Au nord de la demeure, les pas du promeneur conduisent vers un jardin floral puis à des allées de charmille qui débouchent sur un jardin architecturé à l'italienne. Les terrasses à balustres surplombent un labyrinthe de buis. De là, la vue à l'ouest, sur la vallée, sa rivière et, au loin, un château rendez-vous de chasse de François 1er. L'arrosage est automatique sur plus des deux tiers de la surface.

La piscine

Elle est située entre les dépendances et l'habitation seigneuriale, dissimulée derrière une épaisse haie de feuillus, sa surface est de 70 m2.

Ce que nous en pensons

L'expression « lumineux château » n'est ici pas galvaudée. Lumineux de par la pierre calcaire si caractéristique de Charente, lumineux de par son époque Renaissance et lumineux de par son jardin remarquable. Cet éclat également intérieur à l'édifice retiendra l'attention du visiteur qu'il soit un particulier ou un professionnel. En effet, de par la configuration de la propriété et ses aménagements à la Renaissance et aux 17ème et 18ème siècles, les possibilités de résidence sont variées : acquisition familiale, chambres d'hôtes ou investissement hôtelier. Il est possible d'acquérir le mobilier et les tapisseries ainsi que la ferme du château et ses dépendances dont une ancienne grange de 400 m2, sur cinq hectares.

2 195 000 € Honoraires de négociation inclus
2 070 755 € Honoraires exclus
6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 887976

Surface cadastrale 2 ha 70 a 5 ca
Surface du bâtiment principal 1300 m2
Surface des dépendances 320 m2
Nombre de chambres 15

Responsable régional
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus