A deux pas de Nantes, un château de la Loire classé MH,
berceau de la famille Goulaine depuis 1000 ans
Nantes, LOIRE-ATLANTIQUE pays-de-loire 44000 FR

Situation

A vingt minutes du centre de Nantes, de la gare ou de l'aéroport, Goulaine est le premier château de la Loire rencontré en naviguant depuis l'estuaire. Erigé entre le dixième et le seizième siècle au milieu d'un paysage de marais et de vignobles, il est aujourd'hui préservé des "nuisances de civilisation urbaines" grâce à une allée longue de plus d'un kilomètre.
Paris est accessible en deux heures de TGV.

Description

Depuis une petite route qui relie Nantes à La Haie-Fouassière, une allée, bordée d'une double rangée d'arbres et accompagnée de vignes, mène au pont qui enjambe les douves et permet d'accéder à la cour d'honneur. Les marais protègent l'abord septentrional du château et faisaient partie intégrante du système défensif.
Les textes les plus anciens montrent que les Goulaine sont implantés dans la région depuis le onzième siècle. Il est même possible que cela soit encore plus ancien.
Christophe II de Goulaine entreprend la réédification du manoir familial au seizième siècle et le transforme en un château de la Loire au style gothique flamboyant.

Le château

Une fois les douves franchies, le travail des tailleurs de pierre se dévoile déjà ; porte charretière voûtée en anse de panier et surmontée de quatre consoles ornées de feuille d'acanthe ; porte piétonne encadrée par des pilastres et surmontée d'un fronton triangulaire. Un vestige défensif du château, la tour des Archives borde l'accès. Le corps principal se découvre en fond de cour, encadré par deux tours d'escalier hors œuvre, flanquées de tourelles en surplomb. La façade du corps principal est ordonnancée à quatre travées sur deux niveaux. L'abside de la chapelle et des tours d'escalier sont à pan coupé.
A l'arrière du château, face au jardin, deux pavillons carrés prolongent la façade. Un escalier et une porte-fenêtre relient chaque chambre des pavillons à une terrasse.
Le jardin, face aux marais, est aménagé en parterre.
La distribution des pièces du château s'organise à partir des deux escaliers sur la cour.
Le château conserve, dans les différents salons, un ensemble de décors peints du dix-septième siècle, véritable témoignage des arts décoratifs de cette époque, qui a peu d'équivalent en France.


Rez-de-chaussée
Accessible depuis les deux tours d'escalier, il est composé de grandes salles de réceptions, en enfilade, dotées de cheminées monumentales décorées. Ce niveau est relié à trois caves voûtées. Il s'agit de la partie du château exploitée actuellement pour des réceptions. Une cuisine professionnelle y a été installée.
Premier étage
C'est l'étage des appartements seigneuriaux. Les salons, en enfilade, sont richement décorés et la tonalité dominante aide à nommer chaque pièce. Que ce soit le salon rouge, le bleu ou le gris, panneaux des embrasement des fenêtres, vantaux des portes, lambris d'appui ou de hauteur forment des compositions homogènes. Ils sont ornés d'allégories, de portraits, de compositions florales ou paysagères… Les armes de la famille Goulaine ornent des trumeaux. Les plafonds sont à solives ou à caissons peints.
Combles
La surface et la distribution des combles sont identiques à celles du premier étage. Une cheminée en pierre monumentale, et sa hotte peinte, y subsiste encore.

La tour des Archives

La tour des Archives, à l'entrée de la cour d'honneur, est surmontée d'une loggia en encorbellement percée de fenêtres géminées. Elle est aménagée dans l'esprit d'un belvédère et offre des vues de part et d'autre des douves. Flanquée d'une tour d'escalier en vis, une de ses fenêtres géminées occupe la partie haute. L'intérieur comprend deux pièces dont les plafonds sont voûtés.

Les anciennes écuries

Ce bâtiment de 290 m² de surface au sol, doté d'une mezzanine, a été entièrement aménagé pour y installer le musée LU. Bien que l'entreprise ne soit plus présente, toute la structure demeure.

Ce que nous en pensons

Le château de Goulaine est un monument historique. Mais, plus encore, ce lieu, intimement lié à l'histoire de France, exalte l'imaginaire. Lié à un domaine et une famille, il témoigne d'un art de vivre. L'architecture et les décors peints merveilleusement préservés en font un ensemble particulièrement rare.
Flamboyant est bien l'adjectif qui convient au style des façades : un jeu de courbes et de contre-courbes, d'ombre et de lumière, donne un mouvement à toute l'architecture. Les feuilles d'acanthe et les pampres s'étirent le long des appuis, les frises feuillagées et les redents surmontent les fenêtres, tandis que les meneaux et les ébrasements moulurés révèlent leur relief au soleil couchant.
Guy Autret de Missirien, au dix-septième siècle, le décrit ainsi : "Ce château, très somptueusement bâti, est accompagné de tours, de jardins....que l'on ne peut desnier qu'il ne soit l'une des plus agréables et accomplies maisons de Bretagne".

4 520 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 776175

Surface cadastrale 6 ha 30 a 2 ca
Surface du bâtiment principal 3500 m2
Nombre de chambres 10

Responsable régional
Pays de Nantes et nord du Pays de Retz


Nadine Riant +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus