château à vendre saint jean de luz

À Saint-Jean-de-Luz, dans un parc de 2ha face à la Rhune,
château et chapelle restaurés au début du 20ème siècle, avec piscine
Saint-Jean-de-Luz, PYRENEES-ATLANTIQUES aquitaine 64500 FR

Situation

Perle du Pays Basque, Saint-Jean-de-Luz a connu des temps prestigieux et obtenu le label « Pays d'Art et d'Histoire » décerné par le Ministère de la Culture.
Cité de pêcheurs et de corsaires, elle est devenue un pôle touristique important.
Dans les années 1840, la vocation balnéaire de Saint-Jean-de-Luz s’éveille avec la construction d’hôtels, de casinos somptueux et d’élégantes villas sur le front de mer.
La gare SNCF située en plein cœur de la ville permet d’accéder à Bordeaux en 2h30, ou Paris en 4h30.
À quelques kilomètres de l'Espagne.

Description

En position dominante, le château et sa chapelle sont situés à proximité du golf de Chantaco, à 2 km du centre-ville de Saint-Jean-de-Luz, permettant d’apercevoir le clocher de l’église Saint-Jean-Baptiste.
Dans ce quartier réputé, en 1926, l’industriel René Thion de la Chaume entreprend la création d’un golf d’une cinquantaine d’hectares, en bordure de la Nivelle.
À proximité, la propriété du 19ème siècle que l’on nomme parfois « le château de Saint-Jean-de-Luz », s’étend sur deux hectares, face à la Rhune et surplombant la Nivelle.
La demeure a été achetée au début du 20ème siècle par le professeur Louis Renon, médecin des Hôpitaux de Paris et membre de l’Académie Nationale de Médecine. Il confia sa restauration à l’architecte André Bauer, de Bayonne, qui ajouta des tourelles et restaura la chapelle consacrée par l'Évêché de Bayonne, pavée d'ardoise des Pyrénées.
À l’abandon, le château fut racheté en 1996 par deux frères qui en tombèrent amoureux : avec passion, ils en entreprirent la restauration sept années durant pour lui rendre toute sa splendeur.

L'Histoire et quelques histoires.

Le Pays Basque est un territoire de tradition et de culture anciennes, dont la langue est parlée par 28,4% de la population et comprise par 4,.8%. Il se situe à la fois en Espagne et en France, à cheval sur l’extrémité occidentale de la chaîne des Pyrénées.
Cité des corsaires et cité royale par le mariage en 1660 de Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche, cette ville balnéaire hérite d’un riche patrimoine historique et culturel.
La place Louis XIV, l’une des plus fréquentées par les Luziens, est bordée de magnifiques demeures léguées par de riches armateurs.
Le port reste le premier port de pêche du Pays Basque avec une quarantaine de navires amarrés, même si l’on ne pêche plus la baleine.
En ce qui concerne la gastronomie, le Pays Basque offre des produits du terroir de haute qualité tel que le piment d’Espelette, le fromage de brebis, la cerise noire d’Itxassou et le vin d’Irouleguy.
Deux centres de thalassothérapie face à la baie viennent compléter une invitation au bien-être.

Le château

L'entrée principale, un imposant portail, ouvre sur l'espace gravillonné qui entoure le château. En arrière plan, une chapelle au style épuré. Dans le prolongement, une longue allée de platanes, à proximité d'une piscine implantée face à la Rhune.
L'aisance apportée par un grand terrain permet aux volumes imposants de cette bâtisse de s’exprimer.
Les façades blanches et les tourelles, l'une ronde, l'autre carrée, attirent irrésistiblement le regard et semblent vouloir rivaliser avec les hauteurs des massifs pyrénéens. Rythmées par des fenêtres à meneaux, elles marquent un temps qui, ici, ne semble pas révolu.
Construit sur trois niveaux, son architecture intérieure est caractéristique de la région, en accord avec la solidité du caractère basque.


Entresol
Deux destinations distinctes définissent la fonction de ce niveau.
Un côté, traditionnellement destiné à des tâches domestiques avec un garage à proximité de la cave, local des poubelles et une grande chaufferie ; au fond, un escalier de service facilitant l'accès aux cuisines du niveau supérieur.
Un autre côté, et communicant avec le précédent, plutôt réservé aux familiers.
Une immense pièce avec, en son centre, une arche de pierre en anse de panier qui figure une séparation permettant de réunir un bon nombre de convives. Les ouvertures sont plus basses et le sol y est couvert de carreau de terre cuite rouge. En angle, une salle de jeux et un débarras.
En retour, au sud-ouest, une bibliothèque ouverte vers le parc, la piscine et la petite chapelle. Contigües : deux pièces aménagées en cuisine supplémentaire. Deux petites chambres équipées d’une salle d’eau commune complètent ce niveau.

Premier niveau
Un large escalier extérieur accède à la porte d’entrée principale. Une petite entrée donne directement sur un immense vestibule, axe central de la maison, occupé par un imposant escalier en bois d’influence basque qui dessert l’étage des chambres. Parquet à bâton rompu et plafond à solives apparentes.
La belle hauteur sous plafond est ici proportionnelle à l’espace partagé en diverses pièces de réception spacieuses : occupant toute la façade sud-est, un salon, prolongé d'un boudoir circulaire, communique avec une salle à manger. Une cuisine séparée, de qualité professionnelle, se situe à l'extrémité de cette façade et donne sur un petit escalier extérieur. Un peu à l’écart, des toilettes et un escalier de service pour rejoindre le niveau inférieur. Au sud, dans le prolongement du grand vestibule à usage de salon, une immense terrasse menant vers le parc vient compléter tout cet espace de réception face aux Pyrénées. Un bureau, dans l'angle sud-ouest, donne sur une terrasse spacieuse et couverte.
Deuxième niveau
L’imposant escalier du grand vestibule mène à l’étage destiné aux chambres. Six chambres sont réparties le long du palier. Chacune d’elles possède sa propre salle de bain avec toilettes et quelques-unes bénéficient d’une garde-robe. Les parquets sont à lame droite. De hautes ouvertures, la plupart des fenêtres à meneaux, dispensent la lumière du jour favorisée par la hauteur sous plafond.
À proximité du petit escalier de service, un couloir accède à une buanderie.

Ce que nous en pensons

Un privilège : ici, tout est fait pour recevoir comme à la Belle Époque, autant en intérieur que dans le parc.
Voici une demeure qui hésite entre mer et montagne, à taille humaine et répondant aux exigences du confort d'aujourd'hui. Elle réunit le charme classique de la construction de grande tradition, l'espace et la vue.
Conciliation parfaite de l'élégance, d'une sobriété en apparence austère, et d'une authentique douceur de vivre.

Vente en exclusivité

6 380 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 761404

Surface cadastrale 2 ha 13 a 21 ca
Surface du bâtiment principal 700 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Lot-et-garonne


Armelle Chiberry du Vignau    +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus