Aux confins du sud de la Bourgogne et de la Loire,
un domaine du 18ème siècle édifié sur 46ha de parc, bois et prairies
Roanne, LOIRE rhones-alpes 42300 FR

Situation

Les bords de Loire, au pied de la propriété, et les paysages bocagers du Brionnais invitent à de nombreuses randonnées. À cinq minutes du château, une ville dynamique de quatre-mille habitants avec l’ensemble des services et commodités de la vie courante. L’abbaye bénédictine classée MH, les maisons à pans de bois et le marché hebdomadaire en font une destination agréable. Pour plus de services, les villes de Paray-le-Monial et Roanne avec de nombreux restaurants réputés, tel la Maison Troisgros triplement étoilée, sont à une demi-heure de route. Lyon, ses gares ferroviaires et son aéroport international, sont à un peu plus d’une heure de la propriété. Enfin, Paris reste accessible en moins de trois heures par TGV.

Description

Il faut s’échapper quelques instants des axes principaux, pour accéder à une vénérable allée de chênes tricentenaires, longue de trois-cents mètres, qui mène au château. Les traces des douves sèches sont les vestiges de l’ancienne place forte du 16ème siècle. Un portail à ouverture automatique en fer forgé, surmonté du monogramme du lieu, ouvre sur la cour d’honneur. Au nord, l’ensemble des bâtiments constituant l’ancienne ferme du domaine ont été conservés. À l’ouest, une vue remarquable, paisible et dégagée donne sur la plaine et les derniers contreforts des Monts de la Madeleine.

Le château

Construit au milieu du 18ème siècle, de deux niveaux sur cave et sous combles, il est d’architecture classique, d'une symétrie parfaite : un corps de logis composé de sept travées, un fronton, des lucarnes, et une toiture en pavillon surmontée de deux épis de faîtage avec bannières. Un perron de trois marches accède à un intérieur d’environ 400 m², tout aussi classique. Les pièces à taille humaine, sont lumineuses et en parfait état.


Rez-de-chaussée
Un vestibule central dessert l’ensemble des pièces de réception. Une fontaine murale en pierre accueille le visiteur. Faisant face, un élégant escalier en pierre ocre, se déroule autour d’une rampe d’appui en fer forgé. Côté cour, une chambre avec salle d’eau et une cuisine fonctionnelle et confortable. Côté parc, trois pièces de réception en enfilade donnent sur la terrasse et s’ouvrent sur la vue lointaine : une salle à manger, un salon d’apparat et un salon aux dimensions plus intimes. L’ensemble de ces pièces est couvert en pierre de Comblanchien, agrémenté de cheminées en pierre ou en marbre et de lambris d'appui.
Premier étage
L’escalier mène à un vaste palier desservant l’ensemble des pièces de ce niveau. Côté cour, un bureau et une chambre avec salle de bain en enfilade. Côté jardin, au centre du château, la suite principale de 50 m² est composée d’une chambre, d’une garde-robe et d’une salle de bain avec douche. Une autre grande chambre avec salle de bain en enfilade complète ce niveau. L’ensemble des pièces du premier étage possède des plafonds peints à la française.
Combles
L'accès se fait par un escalier de service. Ce niveau, éclairé par sept lucarnes, possède une charpente d'origine et est parfaitement aménageable, ouvrant bien des possibilités aux futurs occupants.
Les caves
L’ensemble du château est édifié sur plusieurs caves voûtées et de longues galeries aménagées au 19ème siècle. La chaudière au fioul et la pompe pour la piscine y ont été aménagés.
Maison d'amis
Il s’agit d’un bâtiment rural du 17ème siècle qui a été agrandi au 19ème siècle pour être accolé et relié au château. Cependant, le logis d'environ 250 m², possède des accès indépendants, notamment par une galerie extérieure, et pourrait être totalement séparé du bâtiment principal. La maison d’hôtes est composée d’un espace d’accueil, d’une laverie, d’une salle à manger avec cheminée en pierre et de trois chambres avec chacune leur salle de bain indépendante.

Les dépendances

Sans adjonction moderne ou disgracieuse, le domaine a conservé l’ensemble des bâtiments nécessaires à la vie quotidienne d’une demeure aux 18ème et 19ème siècles.


Bâtiment de dépendances
Donnant sur la cour d’honneur, un long bâtiment de plain-pied sert actuellement de garage et de rangement aux éléments techniques nécessaires à l’entretien du domaine. Deux box à chevaux et un local réaménagé en une agréable bibliothèque d’été s’y trouvent.
Ancien corps de ferme
Il est situé à proximité du château, mais reste séparé par un porche et bénéficie d’un accès indépendant. Il comprend un remarquable cuvage de 1627 qui atteste de l’activité autrefois viticole du domaine. L’ancienne habitation des métayers, composée de trois chambres, est actuellement louée. Le bâtiment servant au stockage du fourrage et une autre maison d’habitation pourraient être rénovés. Cet ensemble homogène pourrait accueillir une activité commerciale ou retrouver une dimension agricole.
Maison de gardien
En bordure de propriété, une maison d'environ 85 m², composée d’une salle à manger avec cheminée en pierre, cuisine et deux chambres à l’étage, pourrait servir à loger un couple de gardien.

Le parc

Il s’étend sur une superficie d’environ 6 hectares. Côté cour d’honneur, on y trouve l’allée majestueuse de chênes qui précède le château et une haie de tilleuls taillée en rideau qui encadre le portail. Côté parc, différentes espèces d’arbres ont été plantées de manière plus libre au 19ème siècle, tel qu’un cyprès, des ginkgo biloba, un cèdre et des hêtres pourpres qui encadrent le château. Il reste également un verger et un potager agrémentés d’un puits. Un chenil et une glacière complètent l’ensemble. A l’avant du château, une piscine de grande dimension a été discrètement implantée.

Les terres agricoles et bois

Séparées par un chemin communal peu passant et placées de manière homogène autour du château, les terres agricoles représentent une superficie d’environ 35 hectares. Actuellement sous le régime d’un commodat, elles pourraient être facilement libérées pour une exploitation agricole ou être louées pour un revenu foncier complémentaire. De nombreux points d’eau sont situés de part et d’autre du domaine.
Plusieurs parcelles de bois représentent une superficie totale d’environ 5 hectares. Elles pourraient permettre l’autosuffisance d’une partie du domaine en bois de chauffage.
L'ensemble permet avant tout de contrôler l’environnement immédiat du château et de le protéger d’éventuelles nuisances.

Ce que nous en pensons

Front bas mais tête haute, dominant la plaine, ce vénérable domaine campagnard est propice à une vie saine. Loin des nuisances citadines, il comblera les passionnés d'authenticité tant pour une qualité de vie retrouvée que pour l'architecture et son environnement. L'ensemble reste si complet qu’une vie en autarcie, tout en restant ouvert sur le monde extérieur, peut s’imaginer. La propriété est à la croisée de différentes entités administratives, historiques et culturelles. Loin des troubles passés, le lieu revêt aujourd’hui une apaisante sérénité. Un tel domaine, à taille humaine, en fait une aubaine sur le marché des belles demeures.

Vente en exclusivité

1 300 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 328037

Surface cadastrale 46 ha 23 a 16 ca
Surface du bâtiment principal 530 m2
Surface des dépendances 180 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Bourgogne du Sud


Gautier Dumontet +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus