En Touraine, un château du 16ème siècle, aujourd'hui hôtel,
ses dépendances et son parc de quarante hectares
Tours, INDRE-ET-LOIRE centre-val-de-loire 37000 FR

Situation

Dans la région Centre, à un peu moins de trois heures de Paris. À quarante-cinq minutes de Tours, de sa gare TGV et de son aéroport. À dix kilomètres de tous commerces et services. Dans un petit village de quatre cent cinquante âmes. Voisin d'illustres demeures et de cités royales, Chenonceaux, Amboise, Loches et Blois, la région est fortement marquée par l'histoire. Le paysage est varié, constitué essentiellement de gâtines et de forêts sur des plateaux et dans des vallons.

Description

Après avoir quitté la route communale, c'est une allée de six-cents mètres environ qui mène à la cour d'honneur, laissant d'un côté le parc de stationnement puis l'espace piscine et de l'autre côté l'orangerie. Le château bâti en retour d'équerre, occupe les côtés sud et ouest de la cour. Au nord, ce sont les murs d'enceinte de l'ancien corps de ferme, cette dernière n'appartenant plus au domaine. La maison de gardien est en limite de propriété, proche d'une seconde entrée. Les quarante hectares se répartissent environ en vingt-trois hectares de bois, douze hectares de parc et cinq hectares de prairies. Les bois, riches de plus de cent-soixante essences, s'étendent essentiellement au sud du château. Le parc recense lui aussi de belles essences, des arbres séculaires admirables plantés par les premiers propriétaires au retour de leurs voyages. En quête perpétuelle d'expérience et d'invention, le site compte également quelques logements insolites qui répondent à ceux qui souhaitent le temps d'une nuit, échapper au quotidien. La faune est également bien présente dans l'ensemble du domaine, que ce soit dans les bois, dans les herbages ou dans l'espace animalier réservé aux espèces exotiques.

Le château

Il fut édifié à la fin du quinzième siècle par un disciple de Léonard de Vinci pour un aristocrate italien venu s'établir en Touraine et à qui Charles IX aurait confié ses écrits de naturalité. Remanié au fil des siècles, le château dont le schéma général est en retour d'équerre, est constitué de plusieurs corps de bâtiment de plan rectangulaire. Ceux-ci sont cantonnés de pavillons ou flanqués dans leurs angles, leurs extrémités d'ouvrages de tuffeau hors-œuvre ou demi-hors-œuvre. Outre ces derniers ouvrages de tuffeau, les murs sont couverts de crépi à la chaux. Les encadrements de baies sont également en pierre. Les toitures d'ardoise des principaux corps de bâtiment sont à deux pans percées de lucarnes à galbe ; celles des autres ouvrages sont à trois ou quatre pans.


Sous-sol
Seule l'aile ouest a un sous-sol semi enterré. Sur fond de terre, il abrite le système de géothermie, les anciennes chaudières, une réserve d'eau et les caves à vin.
Rez-de-chaussée
Jusqu'au début des années 2000, le domaine accueillait des groupes importants de jeunes pendant les vacances. Le domaine avait été aménagé à cette fin, tous les éléments anciens ayant été supprimés. Le cheval de bataille des propriétaires actuels a donc été de redonner une âme de château au château. Le rez-de-chaussée de l'aile ouest est actuellement à usage privé. C'est un salon chauffé au sol par géothermie sous dalle de pierre à cabochon d'ardoise, agrémenté d'une cheminée monumentale à manteau et linteau de pierre taillée. La lumière y est traversante, garantissant une belle luminosité tout au long de la journée. À sa suite, la cuisine, une entrée avec escalier d'accès aux étages privés, une chambre et sa salle d'eau, des toilettes et le bureau avec sa cheminée de marbre et son parquet de chêne à point de de Hongrie. La salle à manger est également de belle taille, parquet de chêne, cheminée à manteau et linteau de bois. L'entrée principale du château se situe dans l'angle rentrant ainsi que le vestibule et le bureau d'accueil. La cuisine professionnelle, les chambres froides et la lingerie sont situées à l'arrière, du côté sud. Vient une enfilade de trois salons réservés aux petits-déjeuners puis, un quatrième, plus petit, dans le pavillon d'extrémité.

Premier étage
Trois escaliers desservent les étages : l'escalier central, l'escalier privé puis un escalier de secours dans l'aile sud. De larges couloirs desservent douze chambres à peu près toutes sur le même modèle. Seules la taille et la forme varient en fonction de l'architecture. À l'une d'elles est rattachée une seconde chambre plus petite. Neuf chambres sont équipées d'une salle de bain et de toilettes et les trois autres chambres sont équipées de salle de douche et de toilettes. La terrasse, située au sud, face au majestueux marronnier d'Amérique, ouvre une perspective panoramique sur le parc et les bois. Elle est accessible par le grand salon ou salle de réunion située au cœur de l'étage.
Combles
Ce sont huit chambres avec salle de bain et toilettes et trois chambres avec salle de douche et toilettes. Comme à l'étage précédent, les chambres diffèrent par leur forme et par leur taille.

La chapelle

C'est un ouvrage angulaire de 45° exposé au nord-est. Il communique avec la partie privée du château.

L'orangerie

Le bâtiment a été édifié au siècle dernier. On y devine dans un angle un contrefort nettement plus ancien. Le rez-de-chaussée consiste en une salle de réception ouvrant sur une terrasse couverte, une cuisine pour traiteur, des vestiaires et plusieurs pièces à usage de remise. L'étage est accessible à chaque pignon par un escalier extérieur. Il comprend un salon et huit chambres avec salle d'eau et toilettes. Les combles sont accessibles et nécessitent des travaux.

Les logements insolites

Répartis dans le parc, ce sont deux cabanes de 15 m² nichées dans les arbres, cinq chalets offrant une immersion en pleine nature pour six personnes et deux maisonnettes sorties des contes et légendes.

La maison de gardien

Située proche de la seconde entrée et construite dans les années soixante ou soixante-dix, la maison présente tous les éléments de cette époque sur une surface de 150 m² répartie sur deux niveaux.

Ce que nous en pensons

Engagé dans une démarche responsable de l'écosystème et profitant de l'absence de toute nuisance, c'est un site dans lequel il fait bon s'abandonner et se ressourcer. L'ambitieux défi des propriétaires de redonner une âme au château après son aménagement des années soixante est relevé. Certes, il reste encore à faire et les prochains occupants apporteront, eux aussi, leur pierre à l'édifice comme tout repreneur de tel site.

2 450 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 645432

Surface cadastrale 40 ha 99 a
Surface du bâtiment principal 1540 m2
Surface des dépendances 560 m2
Nombre de chambres +20

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord-est Indre & Loire


Marie-Antoinette de Groulard +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus