château à vendre touraine

En Touraine, entre la Loire et le Cher, dans un parc de vingt-quatre hectares,
château-hôtel des 16ème et 18ème siècles et ses dépendances.
Tours, LOIR-ET-CHER centre-val-de-loire 37000 FR

Situation

À 2h30 de Paris, vingt-cinq minutes de la sortie de l'A10. À 2 km de la gare permettant de rejoindre Paris en 1h20. À 40 minutes de l'aéroport assurant des vols directs et réguliers pour Marseille, Londres, Dublin, Marrakech et Porto. À 3 km des écoles, services et commerces. Au cœur des châteaux de la Loire, site classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco pour son paysage culturel exceptionnel tant par ses monuments architecturaux, ses villages que par la Loire, elle-même. Bâti en limite du plateau bocager, entre la forêt royale et l'ancienne forteresse médiévale.

Description

Dans un parc de vingt-quatre hectares, plat puis vallonné, composé essentiellement de bois, c'est une allée bordée de chênes séculaires parfaitement droite et longue de six cents mètres environ qui mène à l'ancienne porterie chaperonnée par une tour. Accessible par un pont, jadis un pont-levis, la porterie, ou ancienne conciergerie, ouvre sur la cour d'honneur. Face à la porterie, le château. La cour, agrémentée d'une fontaine et de quatre vénérables platanes, ouverte sur les douves latérales, accueille des espaces de détente. Deux autres ponts, de part et d'autre du château engendrent les fossés, l'un rejoint un parc de stationnement et l'autre, la piscine. Les douves sèches ne se situent que sur trois côtés, l'arrière du château par effet de dénivelé du terrain, donnant directement sur le parc et le tennis. À proximité, les anciens communs comptent trois bâtiments entièrement réhabilités et offrent ainsi deux grands gîtes. La piscine et sa terrasse sont rapidement accessibles de tous les bâtiments, château et gîtes. Dans le parc, proche d'un étang poissonneux d'un peu plus d'un hectare, une longère à restaurer, caractéristique de l'architecture tourangelle. Celle-ci est dotée d'un puits.

Le château

À la Renaissance, il aurait appartenu aux Briçonnet, famille des bâtisseurs de Chenonceau et des Réaux mais aussi famille du premier maire de Tours. Il est constitué de deux bâtiments rectangulaires positionnés perpendiculairement. La façade principale donne côté cour, est au sud-ouest. Les baies à traverse ou à meneau sont parfaitement alignées aussi bien verticalement qu'horizontalement. Quelques œils-de-bœuf ainsi qu'un cadran solaire apportent un peu de fantaisie. Au-dessus de la porte des entrelacs constitués d’initiales révèlent sans doute la date de construction de l'édifice. Les toitures d'ardoise sont percées de lucarnes en pierre à fronton triangulaire orné d’éléments décoratifs floraux. Restauré au fil des siècles, la distribution des pièces a été quelques peu revue afin de s'adapter à l'activité hôtelière et de restauration. Les étages sont accessibles par l'escalier central réservé à la clientèle et par un escalier de service partant des cuisines. Chacun des cinq niveaux principaux présente à peu près une surface de 280 m² habitables. Les pièces de réception ont été récemment refaites ainsi que onze chambres sur les dix-sept présentes dans le château.


Les caves
Situées au deuxième sous-sol, elles sont accessibles par l'extérieur.
Sous-sol
Ce sont les pièces de service remarquablement entretenues : réfectoire du personnel, vestiaires, sanitaires, rangements, économats, pâtisserie, lingeries, réserves diverses, chambres froides, quai de livraison, monte-plats, chaufferie et autres locaux techniques.
Rez-de-chaussée
Le vestibule distribue d'un côté, salon, bureau et toilettes ; de l'autre, deux salles de restaurant en enfilade puis l'office et les cuisines. Celles-ci ont été entièrement refaites et n'ont pratiquement jamais servies, seuls les petits-déjeuners y sont préparés, le propriétaire actuel n'ayant pas souhaité poursuivre l'activité de restauration.
Premier étage
Ce sont neuf chambres avec salle de bain ou salle d'eau et toilettes, ainsi qu'un office pour l'étage.

Deuxième étage
Ce sont huit chambres avec salle de bain ou salle d'eau et toilettes, ainsi que trois offices pour l'étage.

La porterie

C'est un ensemble de quatre bâtiments : le corps principal faisant face au château, deux tours carrées situées aux angles puis l'édifice centrale externe semblable au châtelet d'une forteresse. Reconnaissable à l'emplacement des flèches du pont-levis, cette porte en pierre de tuffeau surmontée d'un blason difficilement identifiable est coiffée d'une haute toiture et d'un campanile.
Au rez-de-chaussée, sur 175 m², ce sont les bureaux, une salle de séminaire, un bar avec salon, des toilettes.
À l'étage et sous les combles, sur 155 m², ce sont six chambres avec toilettes et salle de bain ou salle d'eau.

La tour

Ajourée au sud-ouest de trois baies superposées et d'une lucarne à fronton triangulaire, la tour est pourvue à chacun de ses quatre niveaux d'une chambre avec salle d'eau et toilettes.

Les communs

Les anciennes écuries ont été entièrement réhabilitées. Aujourd'hui, c'est un gîte de 90 m² pour deux ou trois personnes. Chauffage électrique. Garage et grenier .

L'orangerie est désormais un logement de fonction d'un peu moins de 200 m². Grande salle polyvalente, fumoir, salle d'eau, toilettes et local technique au rez-de-chaussée. Sous les combles ce sont cinq chambres de service avec placards et lavabo, une salle d'eau et des toilettes. Chauffage électrique.

Le bâtiment central est occupé en partie par un gîte pouvant accueillir huit personnes. L'autre partie du bâtiment est un logement de fonction. Le chauffage est électrique pour le gîte, au gaz pour l'autre partie.

La longère à restaurer a une surface au sol d'environ 100 m².

La bergerie a été transformée en garages.

Hangar à bois et local pour espaces verts.

Ce que nous en pensons

En partie caché, il se veut discret et réservé, sans doute afin de préserver la tranquillité du lieu. Étonnant par sa situation et sa composition, le manque de documents historiques nous laisse sur notre faim quant à sa destination première. Région à fort potentiel touristique, le parc est aujourd'hui en zone à vocation d'activité touristique et permet ainsi de développer la structure d'accueil qui est aujourd'hui de vingt-six chambres et deux gîtes. L'activité de restauration peut être relancée, il suffira de réactiver les fourneaux rutilants. La « licence 4 » est également acquise.

3 400 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 759581

Surface cadastrale 24 ha 29 a 97 ca
Surface du bâtiment principal 1490 m2
Surface des dépendances 800 m2

Responsable régional
Nord-est Indre & Loire


Marie-Antoinette de Groulard    +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus