château à vendre près de le mans

À l’ouest du Mans, dans un paysage vallonné de bois et de prairies, sur près de 30 hectares,
en position dominante, un château d'origine 17ème siècle et ses dépendances
Mans, SARTHE pays-de-loire 72000 FR

Situation

À la périphérie du Mans, à moins de 20 km du centre ville (gare TGV pour Paris-Montparnasse en moins d'une heure). Le Mans, sa vieille cité médiévale Plantagenêt avec ses différentes manifestations (Cours et Jardin), son circuit des Vingt-Quatre-Heures du Mans, circuit d’endurance de renommée internationale avec l’École de pilotage, le Porsche Experience Center et Le Mans Karting International. À trente minutes, deux parcours de golf et le Pôle Européen du Cheval. Tous commerces dans deux villages équidistants à moins de 3 km.

Description

En position dominante, le domaine s'étend sur un peu moins de trente hectares répartis entre parc, prairies et bois. Deux longues allées accèdent au logis qui est, de ce fait, entouré de nature. Apparaît alors un élégant château puis un bâtiment de dépendance abritant d’anciennes écuries, garage, logement ancien. Au-delà, un pré et, bordée de bois, une douve en eau alimentée par des sources. De là, un chemin conduit vers l’ancien potager et une pommeraie. En périphérie du domaine, un ancien clos, également accessible par une petite route, peut faire office de maison de gardien.
Le logis fut construit à la fin du 17ème siècle, ses façades donnant à l'est et à l'ouest. Son architecture extérieure fut remaniée au dix-neuvième siècle sous l'effet de la mode néo-gothique. D'environ 630 m², il abrite en rez-de-chaussée une succession de pièces de réception et une ancienne chapelle. Réparties sur deux étages, quinze chambres ayant chacune une salle de bain, une salle d'eau ou un cabinet de toilettes.
Depuis une dizaine d’années, le domaine a fait l’objet de nombreux travaux d’extérieurs pour structurer les espaces et redessiner le paysage. Plantations en nombre, d’essences diverses, s’étageant sur divers niveaux. Tous les fluxs sont enterrés. Les abords et chemins ont été terrassés et les prairies sont ceintes de lices.
Le domaine se répartit approximativement en un bois d'agrément et de nouvelles plantations (15 ha), prairies (12 ha), de parc et d'allées pour 2 ha, d’un verger et d’anciennes douves.

Le château

Le logis s'élève sur trois niveaux. Les toitures sont couvertes d'ardoise ; les façades enduites à la chaux. Le corps central est flanqué de deux pavillons avancés habillés d’échauguettes aux quatre coins. Il a en façade nord-ouest une tour d’escalier ; au sud-est, un perron de quelques marches. À la suite des pavillons avancés, une chapelle. À l’ouest, un pavillon carré coiffé d’une haute toiture. Façades et toits ont une riche ornementation : nombreuses gargouilles et sculptures ; une frise à modillons court sur le pourtour de l’ensemble ; baies avec balcon au décor de dentelle en pierre ; soubassement en pierre de roussard ; chaîne d’angle en tuffeau. Les huisseries ont été refaites à l’ancienne, en bois, avec double-vitrage et verre sécurit au rez-de-chaussée.


Rez-de-chaussée
L’entrée ouvre sur un vestibule aux murs habillés de lambris et au sol couvert de carreau de ciment. Deux entrées d’accès se font face dont une est dissimulée derrière le grand escalier en bois. D'un côté, derrière des portes à doubles battants, une salle à manger, à la suite un office avec le départ de l’escalier de service et une lingerie puis la cuisine et l’arrière-cuisine. De l'autre côté du vestibule, un petit salon et un bureau se font face. À la suite, le grand salon. De là, fine porte dérobée accède à la chapelle. Les pièces de réception sont décorées de lambris datant du 18ème siècle et de cheminées anciennes avec trumeaux. Les plafonds sont moulurés ; le parquet, en chêne à lame droite.
Premier étage
Le palier est large et prend la forme d’une galerie distribuant quatre chambres avec cabinet de toilette et trois salles de bain. À sa suite, un couloir distribue trois chambres dotées d'un cabinet de toilette et d'une salle de bain. Les sols sont parquetés d’un décor à lame droite sauf dans deux chambres où le parquet est en point de Hongrie. Toutes les chambres possèdent une cheminée ancienne en marbre. Les plafonds sont ornés de moulures. Volets intérieurs.
Deuxième étage
À mi-étage, des toilettes.

La chapelle

Accessible de l’intérieur par une porte dérobée située dans le grand salon, ou par l'extérieur. Elle a conservé son sol d’origine en pierre et cabochons en marbre en forme de trèfle, des boiseries et portes au décor en plis de serviette, son plafond décoré et à ogives ainsi que des vitraux.

Le bâtiment de dépendances

Faisant face au château, un ancien bâtiment de dépendance à rénover, doté d’éléments de fenêtres hautes en ogive ou à meneaux. Ce bâtiment faisait partie à l’origine d’une ensemble plus vaste aujourd’hui détaché du domaine. D’importantes plantations dressent un rideau végétal entre les deux parties. Un grand pré situé entre les deux parties pourrait devenir verger, alimenté en eau par l’ancienne douve.
La dépendance est de plan rectangulaire avec une couverture en ardoise. Au rez-de-chaussée, de chaque côté d’un grand garage, une écurie avec trois boxes et une sellerie. Une maison comprenant au rez-de-chaussée trois pièces est à rénover. Terre cuites au sol. Dans l’une des pièces, un escalier en bois conduit à l’étage. Combles aménagées en deux pièces et grenier.

La maison de gardien

À l’écart du domaine, par une entrée indépendante, un ancien clos à rénover. Construit en pierre de moellon enduite et couvert en tuile. Il se compose de trois pièces.

Le parc à l’anglaise, les prairies et les bois

Le parc à l’anglaise d’environ deux hectares est planté de grands arbres d'essences diverses (grand atlantica, tilleuls,...). Deux campagnes de plantation en 2017 et 2018 ont été entreprises pour compléter les deux bois déjà établis et ainsi redessiner le paysage en une extrémité du domaine, vers le bas. Les prairies sont sous bail agricole pour environ neuf hectares afin d’en assurer l’entretien. Demeurent en jouissance propre autour de la maison deux à trois hectares de prairies. Il est possible de récupérer des surfaces de prairies supplémentaires. Un verger à pomme se situe à la suite de l’ancien potager clos en partie, d'un mur.

Ce que nous en pensons

Pour son ensemble, bâti et terres, ainsi que pour sa situation générale, la propriété mérite qu'on s'y intéresse.
Le château, traversé par la succession des styles et époques, représente un de ces cas marqués par une continuité de bon aloi où tout demeure finalement aussi fonctionnel qu'harmonieux. Beaucoup d'éléments décoratifs des siècles de Louis XIV ou de Napoléon III se côtoient ici le plus naturellement du monde, sonnant comme un appel à poursuivre certains aménagements dans un style bien de notre époque.
Les terres, la présence de l'eau, la nature des dépendances, invitent d'emblée à un usage équestre. À celui-ci pourrait bien sûr s'ajouter celui de maison d'hôtes et d'événementiel, surfaces et volumes s'y prêtant tout particulièrement.

905 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 796548

Surface cadastrale 29 ha 75 a
Surface du bâtiment principal 633 m2
Surface des dépendances 400 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Sarthe


Catherine Boivin       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus