château à vendre à coté de toucy

En Bourgogne, à 1 h 30 de Paris,
un élégant château niché dans la verdure, entouré de 101 ha de terres

Bléneau, YONNE bourgogne 89220 FR
Bourgogne

Situation

La propriété est à moins de deux heures de Paris, dans un village typiquement poyaudin, où se trouvent tous les commerces. Proche de la gare de Briare qui dessert Paris-gare de Bercy, le domaine est à 40 km d'Auxerre et 20 de Toucy. Les autoroutes A6 et A77 - cette dernière surnommée autoroute de l'arbre -, y conduisent.
Le château est ancré dans une zone touristique importante. Le village où se situe l'édifice se place aux confins du Loiret et de l'Yonne. Il est proche de Saint-Fargeau où se déroule chaque année un spectacle son et lumière qui retrace son histoire, et qui draine environ 30.000 visiteurs. A quelques minutes : Saint-Sauveur, un petit village qui a su préserver la maison de Colette, et un château-musée dédié à l'artiste. Egalement, aux portes de la Puisaye, Rogny-les-Sept-Ecluses qui se distingue par un impressionnant ouvrage d'écluses construit au 17ème s. sur le canal de Briare pour relier la Loire à la Seine. Le canal de Briare est le plus ancien des canaux de France puisqu'il fut construit sous Henri IV. Ce qui permet de nombreuses et riches excursions sur l'eau à la découverte de paysages de vallons, d'étangs, et de forêts.

Description

Une petite route de campagne mène au domaine. Le château, appelé la Mothe Jarry, se dresse fièrement, entouré de ses douves en eau et de son parc d'une centaine d'hectares. Les trois entrées principales sont des portails ouvragés en fer forgé. Les communs situés à proximité du château forment une cour fermée de bâtiments agricoles. Une cour en gravillon s'étend autour de l'édifice : c'est là que stationnent les véhicules. Aux prairies et au verger s'ajoutent des arbres d'essences variées telles que des cèdres du Liban, des marronniers, des châtaigniers. Le verger compte plus de 200 arbres fruitiers et permet une belle production de fruits chaque année.
Une ambiance champêtre et bucolique se dégage de la propriété.

Le château

Le château dont l'origine semble remonter au 16ème s. a été fortement remanié au 19ème s. Les toitures sont en ardoise.
La côté nord de l'édifice présente une tour, un corps principal et un pavillon rajouté. Le soubassement de pierre est percé de petites ouvertures.La partie la plus ancienne du logis est la tour ornée de gargouilles. Un superbe escalier à double révolution avec rampe et garde-corps en fer forgé permet d'accéder à l'entrée dans le corps principal.
Au premier étage les fenêtres ont des impostes vitrées. Un bandeau mouluré en pierre court le long de la façade. La modénature du pavillon est différente. Deux grandes portes-fenêtres à grands carreaux divisées en croix par un meneau, garnies de deux garde-corps à balustres. Ente elles : une fenêtre centrale sous un arc en plein cintre. Les baies latérales sont couvertes d'un linteau à hauteur de l'imposte de la baie centrale. Celle-ci est murée.
A l'ouest, une deuxième entrée couverte qui, à l'origine, était destinée aux calèches . Elle présente une logette et une grande arcade. Au-dessus, un balcon à balustres sur lequel donne deux baies à grands carreaux surmontées d'un tympan qui représente une licorne, animal légendaire et symbolique.
La façade sud du château présente une immense véranda au rez-de-chaussée qui renferme un jardin d'hiver. Elle est surmontée d'une terrasse à balustres en poire avec une échauguette en surplomb. Le pavillon se termine par une lucarne attique.
Une tour est ornée d'un cadran solaire équinoxial, rare dans cet état, et d'une échauguette où une lettre H est inscrite : c'est la première lettre du nom des propriétaires, la famille HOUETTE, qui a occupé le domaine de 1860 à 2007.
Au rez-de-chaussée une baie à la Lescot finalise l'ornementation de la tour. Un perron, agrémenté de colonnes doriques, donne sur le parc . Les douves longent la partie sud du château ainsi que ses communs.


Niveau de soubassement
Un grand sous-sol abrite différentes pièces techniques qui donnent directement sur les douves. Le carrelage est un damier bordeaux et beige, un motif souvent présent en Bourgogne dans les anciennes cuisines.
Rez-de-chaussée
Au nord, une vaste entrée de 36 m2 environ, sur parquet à points-de-Hongrie, dessert des pièces en enfilade dotées de doubles portes en bois sculpté. Tous les murs intérieurs sont en pierre de taille.
La partie la plus ancienne est la tour, où une petite pièce ronde est aménagée en fumoir avec une hauteur sous plafond de 4 m. Les murs sont recouverts de briques. Le plafond à solives apparentes semble antérieur au 19ème s. Une petite cheminée possède un manteau en bois sculpté. Une double porte en bois donne sur une salle de bar de 36 m2 environ avec poutres au plafond, lambris d'appui, et une double porte qui donne sur l'entrée principale très lumineuse.Toujours côté nord, à droite de l'entrée principale, se trouve une suite de pièces alignées : une salle de billard de 51 m2 environ avec une bibliothèque sur tout un pan de mur, et une grande cheminée. Le grand salon qui suit, de 60 m2 environ, est très lumineux grâce aux grandes baies à petits carreaux. Un arc en plein cintre sous deux colonnes toscanes jumelées et deux piliers rectangulaires de chaque côté le sépare de la salle de billard. Le plafond est à caissons. Le manteau de la cheminée est composé en pierre blanche sur des piédroits moulurés et les dalles de foyer en pierre de Bourgogne. A l'ouest, une double porte vitrée à petits carreaux donne sur la véranda d'où l'immense clarté du salon.
Au milieu de l'entrée principale, côté sud du château, un escalier en bois à balustres abrite un bureau. Une double porte donne sur un joli perron surplombant les douves. Dans le prolongement du bureau, une salle à manger d'une surface environ de 51 m2 possède une porte coulissante en bois travaillé et permet de séparer la pièce de l'entrée. Dans la salle à manger se déploie un plafond peint par un artiste italien, qui représente les quatre éléments : le feu, l'eau, la terre, et l'air. A chaque extrêmité de la pièce, trois trompe-l'œil reprennent séparément ces éléments et un bouquet de fleurs peint symbolise la terre. Une cheminée à foyer ouvert attire par son originalité à cause de son appareil de brique surmonté d'un visage qui pourrait être celui d'un des membres de la famille Houette. La véranda, d'une surface environ de 70 m2, et d'une hauteur de 10 m, véritable bijou de la maison, renferme un jardin d'hiver, avec des bacs en fonte qui reposent sur le sol ancien à cabochons. De grandes baies vitrées brouillent la séparation entre intérieur et extérieur. Un ascenseur dessert une grande chambre, actuellement en travaux, dotée d'une mezzanine avec un garde-corps en fer forgé plongeant dans la véranda. Toutes les fenêtres sont isolées dans les règles de l'art.
Premier étage
L'escalier suspendu à retours et à balustres qui mènent aux chambres est en bois sculpté. Du palier part un long couloir de 16 m2 environ qui dessert six chambres, trois côté nord et trois côté sud. Elles possèdent toutes leur propre cheminée et mesurent de 16m2 à 31 m2 environ. Une chambre située côté nord a sa propre salle de douche à l'italienne, deux lavabos, le tout en marbre. Les toilettes sont séparées. Sur le palier, côté nord, en face de l'escalier de service, a été installée une salle de bain pour les enfants et des toilettes séparées. Une autre chambre, côté sud, possède sa propre salle de douche carrelée. Les salles de douche et de bain ont été refaites. Au bout du couloir quelques marches en bois permettent d'accéder à une grande salle en travaux d'une superficie environ de 70m2. Elle pourrait devenir une chambre supplémentaire. Les murs sont en pierre et percés de six grandes baies à double vitrage. Une mezzanine donne sur la véranda qui est éclairée à la nuit tombée par de grands luminaires Napoléon III. La pièce s'ouvre sur un superbe balcon de 15m2 environ qui permet de découvrir le paysage champêtre de la propriété et de voir de plus près la fameuse licorne, emblême de la maison. L'étage est entièrement recouvert d'un parquet ancien. Certaines chambres ont des colombages et des poutres apparentes, ce qui donne un rendu à la fois rustique et chaleureux .

Deuxième étage
A ce niveau, il y a également six chambres avec poutres apparentes, et parquet au sol. Les plafonds sont moins hauts. Les vues sont magnifiques.

Le pavillon de chasse

Un pavillon de chasse habitable de 111 m2 est composé d'un salon avec cheminée, d'une salle à manger, d'une cuisine et, à l'étage, de deux chambres.
Le pavillon peut faire office de maison de gardien. Aujourd'hui, le maître des lieux le loue toute l'année . L'endroit est confortable grâce à sa cheminée à foyer ouvert dans le salon.
Un ancien chenil se tient face à l'édifice et également une très belle allée de cyprès plantés par l'occupant prolonge une allée jusqu'à la limite du château.

Les communs

Le château est entouré de communs d'une surface de 565 m2 environ. La face sud se reflète dans l'eau des douves et forme le prolongement de l'édifice principal. Trois parties se distinguent : un pavillon à chaque extrémité, l'aile droite sur cour en retour d'équerre. Tout au long du mur, deux bandeaux horizontaux. Les fenêtres comportent des claveaux en bossage. Les encadrements des baies sont en pierre et en brique. Au rez-de-chaussée, sur la partie centrale, les baies sont en plein cintre à voussoirs passants en brique. Les deux pavillons sont dotés de petites ouvertures creusées dans le mur pour permettre la ventilation de certaines pièces. Le bâtiment a une modénature typique de la Puisaye au 19ème s. Au rez-de-chaussée une salle de jeux de 44m2 environ puis une salle de sport de 37 m2. Accessible par un escalier en bois ancien, une grande pièce de 56 m2 s'ouvre sur les douves. Une cheminée décore la pièce avec un manteau en marbre sculpté de petits angelots.

La ferme

D'autres dépendances comme la ferme du château dont la partie habitable correspond à une superficie de 95 m2, ne manqueront pas de charme une fois rafraîchies. Des bâtiments agricoles complètent le tout, dont une grange en brique avec une tour carrée qui doit être d'une époque antérieure aux autres bâtiments. Le toit en croupe à long pan et le parement en brique lui donne du caractère. Une deuxième grange, perpendiculaire à la première, ferme la cour.
Actuellement l'occupant du château a décidé de mettre en valeur les terres en pratiquant l'élevage des moutons irlandais, ce qui permet d'obtenir un rendement à l'hectare suffisamment important pour rendre l'exploitation bénéficiaire et régler une partie substantielle des charges de fonctionnement.

Autres dépendances

Une bergerie de 200 m2 environ.
Une étable de 120 m2 environ.
Une porcherie de 10 m2 environ.

Ce que nous en pensons

Le paysage et la propriété semblent sortis d'un tableau du peintre anglais John Constable. Le château de pierre et de brique est imposant, marque son rang par ses douves. Le décor intérieur réserve bien des surprises heureuses. La curiosité est excitée par les traces d'une histoire qui, pour ne pas être très ancienne, n'en recèle pas moins sa part de mystère : où conduit le tunnel qui part de la cave ? Et puis, dans ce vaste et paisible domaine, les dépendances sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. D'innombrables projets peuvent prendre corps ici, sur une base solide de beauté et de confort.

Vente en exclusivité

2 809 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 568356

Surface cadastrale 101 ha 30 a 79 ca
Surface du bâtiment principal 1200 m2
Surface des dépendances 2045 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour De Saint-fargeau

Isabelle Ponelle       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus