domaine viticole à vendre entre toulouse et bordeaux aoc buzet

Entre Bordeaux et Toulouse, élégante propriété viticole du 17ème s.
entourée d'environ 49 ha, dont 6ha 42 en AOC Buzet
Agen, LOT-ET-GARONNE aquitaine 47000 FR

Situation

Au cœur de l’Albret, région située aux confins des Landes et de la Gascogne, terroir réputé des vins de Buzet, le château est un espace clos et préservé tout en étant à proximité de l’autoroute Bordeaux/ Toulouse, de la gare TGV d'Agen qui permet de rejoindre Paris en 3 h 10 et de l'aéroport qui offre deux liaisons quotidiennes pour Orly.

Description

Une allée bordée d’arbres en première ligne et le vignoble de part et d’autre : la propriété ouvre les bras et le château apparaît, construit autour de sa cour intérieure. L'accès se fait en passant sous l’arche du pigeonnier- porche, prise dans une aile.
La diversité des toitures et les traitements des façades reflètent la hiérarchie des différents corps de bâtiment. Le logis principal, l’aile noble, au nord, est rectangulaire et divisé en trois pavillons, placés au centre et à chaque extrémité. Deux tours en pavillons flanquent la façade sud.
Au centre, la double porte de bois a un chambranle de pierre taillée : pilastres et fronton portant un blason. La modénature fait penser à celle des châteaux de la Loire.
La couverture des toitures diffère : toits en pavillon et tuiles plates pour le pigeonnier et les tours, en croupe et tuiles plates pour les trois pavillons, et en longs pans et tuiles canal pour le reste des bâtiments.
Les ailes est et ouest ont également un porche voûté, en leur centre, donnant, pour l’aile ouest, sur la piscine et le gîte voisin, et pour l’aile est, sur un jardin. Côté nord, derrière l’immense terrasse, les vignes se déploient en une promenade presque romantique jusqu’à un kiosque en lisière de forêt.

Le château et ses ailes

Un perron de pierre permet d’accéder au hall d’entrée. Une porte ornée d’un blason ouvre sur cette ample entrée traversante. Le hall distribue les pièces de réception et donne, à l’opposé, sur le parc et les vignes. Le sol est dallé de pierre. Le plafond droit est orné, en son centre, d’une moulure dessinant un grand ovale. Les murs peints à fresque font écho à la campagne environnante. Une fontaine de pierre accentue la touche italianisante. Le hall marque la division actuelle du château en deux affectations : l'accueil des hôtes à droite avec l’aile en retour, la partie privée à gauche.


Rez-de-chaussée
Dans le grand salon les murs sont ornés de boiseries. Plancher à lames droites. Quatre grandes fenêtres apportent beaucoup de lumière. Une cheminée droite, en bois fruitier, est surmontée d’un trumeau figurant une scène galante à la Watteau. A gauche de la cheminée, une porte ouvre sur un salon 19e. Il fait partie des gîtes. Sol en mosaïque et haute cheminée de bois de style troubadour avec un blason sculpté sur la hotte. Une petite cuisine en surplomb est accessible par quelques marches et dispose d'une fenêtre sur la cour intérieure.
Deux portes encadrent la cheminée du salon : l’une vers la cage de l'escalier qui mène à la chambre de l’étage dotée d’un dressing et d’une salle de bain. Le dernier palier de l’escalier est celui du grenier qui fait toute la surface du corps de logis principal et est
isolé en grande partie sous la charpente apparente. L’autre porte donne sur la grande chambre située en bout d’aile, dans le pavillon, équipée d’une salle de bain raffinée associant la rusticité conservée des matériaux de construction à la qualité des éléments sanitaires.
En retour, l’aile est abrite un deuxième gîte dans sa première partie, jusqu’au porche. Plus moderne et fonctionnel, il est agencé en enfilade : grande cuisine avec salle de bain contiguë, salon avec cheminée et chambre. Ce deuxième gîte peut communiquer avec le premier pour réunir un plus grand nombre de locataires.
Un peu à l’écart, un escalier en bois monte vers le grenier qui couvre cette aile. Non aménagé mais révélant plusieurs petites pièces mansardées.
A partir du grand hall central, la partie privée occupe l’angle nord/ouest.
Trois grandes salles suivent le hall situé encore dans le corps central. De l'ancien couloir qui les distribuait sans doute à l'origine, il ne reste plus que le passage en carrelage rouge et jaune le long du mur sud.
Dans l’ordre, se présentent la bibliothèque, le salon puis la salle à manger, enfin la grande cuisine en angle. Deux cheminées du 17e s. à manteau de pierre sculpté, des murs en pierre apparente et un plafond à la française caractérisent ces pièces. Entre la salle à manger et la cuisine, un ascenseur a été placé un renfoncement.
La cuisine qui termine cette aile a des proportions majestueuses, cuisine de château avec plafond à la française blanchi, grandes dalles de pierre inégales au sol. Un ilot central en maçonnerie et plateau de pierre pour les éléments de cuisine. Sur le mur ouest, une cheminée équipée d’un insert.
Au sud, un passage vers l’aile ouest donne sur un petit hall au sol en calades. Avec un placard pour la buanderie et un coin toilette à côté. De là, un escalier descend vers une cave voûtée, au sol gravillonné et aussi vers l’entrée de service qui réunit la buanderie et la salle technique avec la chaufferie.
Premier étage
Ce même escalier à balustres de bois monte également à l’étage vers une pièce d’accueil avec des banquettes-canapés le long des murs. Elle est placée en tambour entre la chambre parentale et l’espace professionnel.
La grande chambre, à l’aplomb de la cuisine, termine le corps central de la chartreuse à l'ouest. Au sol, un carrelage de céramique brun rouge à cabochons noirs, très raffiné. Deux grandes fenêtres avec volets intérieurs et une cheminée de pierre à manteau de briquettes sur le mur ouest. Le plafond est à chevrons et larges voliges blanchies. Contiguë, une immense salle de bain, à l’aplomb de la salle à manger. Au sol, un carrelage d’ardoise pris dans des lames de bois, pour un effet de marqueterie, reçoit une baignoire placée au centre. Dans l’angle, une porte ouvre sur la cage d’ascenseur et à la suite, une pièce-vestiaire. La toiture de ces deux pièces est isolée. Elles sont éclairées par plusieurs œils-de-bœuf. Puis vient le grenier, à l’aplomb de la bibliothèque, qui couvre la partie centrale de la chartreuse, montrant son impressionnante charpente en pavillon.
Donnant aussi sur le petit hall de la partie privée de l‘étage, une grande pièce à usage professionnel termine l'aile ouest, spacieuse et lumineuse sous la charpente blanchie du toit.
L’aile sud ferme la cour, joignant les ailes ouest et est. Elle abrite, comme la dernière partie de ces deux ailes, les anciens chais et des espaces agricoles divers. Un peu à l’extérieur et dissimulé du regard, un bâtiment accueille le matériel agricole.

Le gîte de la piscine

Greffé à l’ouest de la chartreuse, il jouit d’une terrasse couverte très protégée de 53 m², devant la grande piscine en forme de bassin.
Une vaste cuisine centrale (33 m²), dotée d’une cheminée paysanne à manteau de briquettes, est séparée du salon de même surface par un mur à colombages. En retrait, un escalier, sous lequel ont été placées des toilettes, permet d’accéder à l’étage où se répartissent deux chambres (27 m² et 30 m²) et une salle de bain. Une troisième chambre (17 m²) au rez-de-chaussée, avec salle de douche, donne directement sur le pool house.

Le vignoble

La propriété autour du château s’étend sur environ 49 ha dont 6 ha 42 78 en vignes AOC Buzet, sur des sols principalement argilo-calcaires. Un vignoble sur la commune voisine de 8 ha 31 10, non attenant et vendu séparément, augmente l’encépagement si bien que la surface totale en AOC Buzet pourrait être de 14 ha 73a 88ca, dont :

ENCEPAGEMENT DES DEUX PROPRIETES
En Rouge:
Merlot : 7 ha 05 77
Cabernet Franc : 2 ha 82 27
Cabernet Sauvignon : 3 ha 82 19
En Blanc:
Grand Manseing : 0ha 15 10
Sauvignon Blanc : 0ha 88 55

PRODUCTION ANNUELLE DES DEUX PROPRIETES
Environ 110 000 bouteilles
Environ 850 hectolitres (moyenne de 58 hl/ha)
répartis en :
AOC Buzet rouge : 40 %
Buzet rosé : 39 %
Buzet rouge : 21 %

NOMBRE DE PIEDS à l’hectare:
5000 à partir de 2002 (antérieurement 4000)

SOLS : argilo-calcaires

COMMERCIALISATION
L’intégralité de la récolte est vendue à la cave coopérative qui vinifie et commercialise les vins étiquetés sous une marque déposée à l'INPI. Cette marque appartient au domaine et est aujourd’hui utilisée par la cave coopérative.

Prix TTC au départ de la cave coopérative : autour de 7 €

Ce que nous en pensons

L'histoire parfois mouvementée de la région a laissé intacte la noble architecture du château. Rien d'écrasant et rien d'étriqué à la fois ici. La disposition régulière des corps de bâtiment autour de la vaste cour respire l'équilibre et l'harmonie. Les éléments de décor sont aussi sûrs à l'intérieur qu'à l'extérieur. Tout met en confiance pour reprendre le flambeau viticole. La tentation sera grande de récréer, avec un chai, l'autonomie d'une production qui peut s'enorgueillir d'une AOC Buzet. La qualité de la pierre, et celle de la vigne, l'ampleur des espaces de réception justifient pleinement une orientation vers l'oenotourisme autour d'une demeure familiale de haut vol.

3 330 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 812639

Surface cadastrale 48 ha 64 a 29 ca
Surface des vignes 6 ha 42 a 78 ca
Surface du bâtiment principal 800 m2
Surface des dépendances 700 m2

Responsable régional
Lot-et-garonne


Armelle Chiberry du Vignau    +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus