À l'ouest de la Savoie, un château du 13ème siècle, ses terres et son domaine viticole,
l'un des meilleurs crus de Savoie, ses vins se dégustent aux plus belles tables étoilées de la région
Chambéry, SAVOIE rhones-alpes 73000 FR

Situation

À la croisée des Alpes et du massif géologique du Jura, comme toile de fond, un mont ébauche la première chaîne alpine. Le château et son domaine viticole, à son pied, domine la vallée rhodanienne. La propriété est située à environ 350 m d'altitude et face à elle, les paysages de collines et vallons s'étendent du sud au nord. Chargé d'histoire, le château nous rappelle le passé du duché de Savoie avant son annexion à la France en 1860, sous le Second Empire. Aucune nuisance visuelle ne vient ternir le tableau qu'offre la nature rurale environnante.
Situé idéalement à une heure de l'aéroport de Saint-Exupéry de Lyon, trente minutes de Chambéry et une heure et quart de Genève, le château est également à quelques minutes d'un bourg octroyant toutes les commodités et tous les services.

Description

À l'entrée de la propriété, le corps de ferme et sa cour accueillent le visiteur et, d'un côté, se tient une petite maison. Entre les deux, un chemin serpente jusqu'aux vignes. De l'autre côté, la façade nord du château. Le doux bruit d'une source s'écoulant dans un bassin attire l'attention. Une voûte en arc enjambe un espace ouvert et laisse entrevoir deux autres arches, puis une cour intérieure pavée de galet. L'entrée de la chapelle et son fronton en bois sculpté se dissimule sous le porche. La cour est prise entre l'arrière du château côté est, où différents corps en avancée sont érigés, et un mur d'où s'élève une volée d'escalier en pierre menant aux vignes attenantes. Au fond, le passage se rétrécit, le paysage de la petite commune et son clocher se dévoilent, ainsi que la façade sud qui suit la pente naturelle du terrain. La façade ouest contraste par sa hauteur et un aspect plus massif, un ancrage certain dans cette terre de vignobles. Elle est flanquée de deux tours carrées rendant à la globalité un sentiment d'invulnérabilité. Le jardin d'agrément mène à la piscine chauffée. L'ensemble des surfaces habitables est de 635 m² environ et la surface cadastrale non bâtie est d'environ douze hectares.

Le château

Les premières pierres du château furent posées au 13ème siècle et une restauration fut entreprise en 1625. Une famille de la noblesse savoyarde le fit ériger, celle-ci jouissant du domaine jusqu'à la Révolution. Quelques familles se sont ensuite succédé jusqu'à n os jours. L'actuel propriétaire a trouvé le château en piteux état et il a su lui redonner ses lettres de noblesse grâce à une restauration complète très respectueuse de l'architecture d'origine. Tout a été soigneusement étudié et aujourd'hui, il offre confort et luxe.
Le château se présente sous la forme d'un corps de logis avec deux ailes sud et nord. Les fenêtres à meneaux du 15ème siècle de la façade ouest laissent entrer la lumière des soleils couchants.
Un escalier Renaissance en pierre distribue les niveaux. Tous les enduits intérieurs ont été réalisés à la chaux et chanvre en plusieurs passes pour une isolation saine. Ceux de l'extérieur mettent en valeur les chaînes d'angles, les arches et les encadrements de fenêtres en pierre. Chaque cheminées et conduits sont rénovés et peuvent fonctionner. Les charpentes, les couvertures en tuile plate et la zinguerie ont été refaites en 2012. Le chauffage par pompe à chaleur eau-eau a son captage sur 3 600 m² sous les prés.


Rez-de-chaussée
D'un côté de la galerie, la petite chapelle a été restaurée de manière très dépouillée, les hauts murs de pierre exaltent, par la surface au sol assez réduite, le plafond blanc en croisée d'ogives. Deux vitraux ont été exécutés par un maître verrier.
De la cour, côté est, plusieurs portes accèdent à l'intérieur. Celle située sous le porche dessert la petite salle à manger et la petite cuisine nord ; celle de l'escalier Renaissance relie les caves aux appartements et la cuisine au sud. Le sol de celle-ci est en pierre, et les deux arches traversant la pièce délimitent la cuisine équipée, du coin repas, l'îlot central en étant le trait d'union. Elle dessert quelques marches plus loin la salle à manger donnant également au sud. Le sol est un parquet au point de Hongrie, le plafond à la française peint en blanc et les murs à la chaux de teinte claire agrandissent l'espace. La cheminée en pierre s'impose par sa dimension. Dans sa continuité, le bureau est installé dans la tour.
Une porte ouvre sur le salon aux allures baroques. Il rappelle l'appartenance de la Savoie à l'Italie et présente tous les ornements décoratifs aux effets dramatiques, de tension et d'exubérance propres à ce style. Une frise, trompe-l'œil en grisaille, reprenant les motifs du plafond à la française peint au 15ème siècle, parcourt à hauteur de soubassement les murs peints à la chaux d'un ton terracotta profond. Le parquet Versailles répond de ses tons chauds à l'ensemble. La grande cheminée en pierre s'intègre dans ce décorum.
Au fond de la pièce, une autre porte donne sur la petite salle à manger et la petite cuisine de la tour nord.

Premier étage
Il se répartit en deux grandes chambres avec leurs salle de bain et toilettes, deux suites et une buanderie. Une des chambres se caractérise par son style Louis XVI. À l'autre extrémité, deux suites.
Combles
Sous les combles l'escalier Renaissance finit son ascension sur un large palier transformé en petit salon et accède aux deux dernières suites.
Les quatre suites du château affichent des styles différents : Louis XIII, Louis XVI et Louis XVIII. Alors qu'elles ont été conçues selon un même schéma (chambre, salon, salle de bain et toilettes), chacune d'elles a une configuration singulière et elles rivalisent ainsi par leurs caractéristiques différentes : un escalier menant au salon, une ouverture vitrée mettant en valeur la poutraison éclairée, une douche chromatique, une salle de bain ouverte sur la chambre située plus bas, une balnéo, des tons clairs ou plus chauds, des bois, des marbres etc..
Les chambres et les suites sont toutes équipées de wifi et de télévisions.

Les caves
Le sous sol est dédié au vin.
Il est divisé en cinq caves voûtées dont deux dans chaque tour. Les trois autres ont une fonction singulièrement frappée du sceau vinaire. La première est une cave faisant office d'entrée. Les patines des murs, la fraicheur de l'atmosphère, l'odeur de terre mêlée à celle du vin marquent un temps suspendu, hors âge, mais racontent déjà la continuité d'une histoire. Sur la droite quelques marches d'un escalier en pierre mènent à la cave de l'élevage du vin. La clarté diffuse de l'extérieur entre par une petite ouverture et vient caresser les deux rangées de fûts de part et d'autre. "La part des anges" est palpable... La troisième cave, très spacieuse et sobre, est celle où la dégustation des breuvages peut commencer.

Les dépendances

À l'entrée de la propriété, au niveau de le cour, la petite maison en pierre de 69 m² environ montre sa façade dont deux lucarnes pendantes font la transition entre le mur et la toiture. Elle sert à l'étiquetage des bouteilles et à leur mise en carton pour l'expédition. En face, le corps de ferme de 123 m² et son toit au pignon à redents expose sa grande ouverture en arc de pierre, fermée par une porte de grange en bois. De part et d'autre, deux petites baies et pour donner du rythme et de la hauteur à l'ensemble, deux jacobines se dressent sur le toit. Le lieu est une remise pour les bouteilles.
Dans son prolongement, la grange accède à l'espace détente : hammam et sauna de grand confort. À côté une autre remise, et les garages.
En montant dans les vignes, la cuverie se fait discrète sous son toit en terrasse enherbée. Les cuves sont en inox et la capacité totale est de 450 hl.
Au premier étage, l'abri couvert au-dessus des garages (82 m² environ) est réservé au pressoir et une partie a, accessoirement, fonction de hangar. Suivent l'emplacement de 39 m² destiné au matériel agricole et la maison du gardien.

La maison de gardien

Du côté du vignoble, une plate-forme accède à l'entrée de la maison. Elle se situe au-dessus du corps de ferme, sous les combles et mesure 131 m² environ. Elle se compose d'une cuisine équipée, d'une vaste salle de séjour, d'une salle de bain et de toilettes, d'une chambre et d'une garde-robe. Le système de chauffage au sol est indépendant de celui du château et fonctionne grâce à une pompe à chaleur air-eau.

Le vignoble

Sur des sols constitués d'éboulis marno-calcaires, une large langue de vignes s'étend du haut de la pente jusqu'au château. Parmi ce vignoble, celui de la propriété compte 6ha 32a 26ca de vignes en AOC, dont 5ha en cru. Différents cépages sont cultivés et l'ensemble du vignoble est en parfait état.
Le coteau bénéficie d'une exposition plein ouest et d'un micro climat que lui apporte la proximité du fleuve. Le cépage référent aurait été importé de Chypre en 1432 par le propriétaire des lieux lors d'un voyage pour le mariage du duc de Savoie. Il laissera son nom au coteau. Le vignoble ainsi que le château sont classés "site pittoresque" depuis 2010.
Le viticulteur pratique une culture raisonnée et chaque parcelle est vendangée et triée à la main.
Les vins du domaine sont présents sur les tables de prestigieux restaurants régionaux étoilés, mais certains restaurateurs en France et à l'étranger les proposent également sur leurs cartes.

Autres terres

Plus bas, en face du château, 99a 80ca de bois, friches et prés ne sont pas exploités ainsi que 4ha 27a 61ca de prés entretenus, hors zone AOP viticole.

Ce que nous en pensons

La restauration du château est une réussite, rien ne manque et tout a été protégé ou sublimé dans le respect de l'architecture originelle.
Actuellement à vocation commerciale, (viticole et hébergement), la propriété possède un potentiel considérable. Elle séduira tous ceux qui voudraient prendre le relais d'un savoir-faire dans le domaine de la vigne, tout en faisant découvrir le terroir aux personnes aspirant à se détendre, au calme, en un lieu conjuguant rusticité et raffinement.
Le présent n'excluant pas le passé, le château conviendrait certainement à une famille voulant y vivre à demeure et désireuse de perpétuer la longue histoire du domaine.
Aussi, la richesse historique, patrimoniale, gastronomique et touristique de la Savoie représente en soi un atout substantiel.

4 500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 195120

Surface cadastrale 12 ha 79 a 96 ca
Surface du bâtiment principal 632 m2
Surface des dépendances 250 m2
Nombre de chambres 10

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Savoie & Nord Isère


Annie Berthet +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus