château à vendre val de loire - orléanais

Au bord du canal d'Orléans,
un château du 19ème siècle à l'architecture éclectique
Orléans, LOIRET centre-val-de-loire 45000 FR

Situation

La propriété est située sur le territoire d'une commune dynamique, entre le canal et la forêt d'Orléans. La commune appartient au Val-de-Loire : un ensemble de terroirs, de nature et d'histoire, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La propriété est située à une heure quarante de Paris et à quinze minutes en voiture du centre-ville d'Orléans. Cette cité historique compte toutes les infrastructures et commodités d'une métropole. Sa gare permet, entre autres, de rallier Paris en une heure. Depuis le château, il faut moins de dix minutes à bicyclette ou en voiture pour rejoindre le bourg, ses commerces et services.

Description

La propriété, accessible par un portail en fer forgé aux motifs géométriques, forme un parc arboré de 5.000 m2 entièrement clos. Dans la partie haute du parc se situe le château, flanqué de sa tour circulaire, certaines dépendances, un préau et la piscine semi-couverte. En contrebas du parc où règne un cèdre remarquable, le canal d'Orléans, il est possible d'y naviguer prenant le départ d'un petit embarcadère situé dans la propriété. Les différentes dépendances tel que le poulailler et le clapier en brique, le garage, les ateliers et les boxes offrent une multitude de possibilités. Le château, construit en 1889, compte six niveaux et une douzaine de pièces occupant une surface de 450 m2.

Le château

La château fut construit en 1889 par un commerçant juif qui fut forcé d'abandonner son château et déporté. Réquisitionné, le château sera alors occupé par les Allemands. À la libération, la propriété sera reprise par un antiquaire parisien. Par bonheur, elle a conservé ses décors et éléments architecturaux.
Le château est construit selon un plan rectangulaire à simple profondeur et est flanqué, à l'ouest, d'une haute tour circulaire.
La façade nord, côté rue, est marquée par un avant-corps carré abritant l'escalier intérieur. Cet avant-corps est percé de plusieurs fenêtres étroites et hautes à l'encadrement en pierre de taille de tuffeau. Des ancres en ferronnerie ressortent sur son mur nord. Il est surmonté d'un toit à double-croupe débordant et soutenu par de nombreux aisseliers en bois. La couverture en ardoise est décorée d'un faîtage ainsi que de deux épis de faîtage en zinc élégamment travaillés, élancés. La porte d'entrée en bois, à double vantail et impostes vitrées, est accessible via un emmarchement et protégée par un porche en bois. L'unique travée de cette façade est composée d'une fenêtre quadripartite en anse de panier, d'une porte-fenêtre tripartite ouvrant sur un balcon à balustres puis d'un chien-assis à ferme apparente. L'encadrement de ces baies est travaillé en pierre de taille de tuffeau.
La façade sud, côté parc, est ordonnancée en travées : trois travées identiques composées d'une porte-fenêtre ouvrant sur la terrasse, d'une fenêtre rectangulaire puis d'un chien-assis. La quatrième travée, présente sur un léger avant-corps à fronton en escalier, compte deux doubles baies ainsi que deux meurtrières. La terrasse, en surplomb sur le jardin, est accessible par un escalier en pierre et soulignée par un garde-corps formant rosaces.
La tour circulaire est percée de diverses baies. Celles du deuxième étage sont surmontées d'un décor floral en céramique inscrit dans un arc surbaissé. Les chien-assis du dernier étage sont décorés de fronton mouluré richement travaillé. De même que l'avant-corps nord, la tour est surmontée d'un toit conique débordant soutenu par des aisseliers en bois.
Les murs du château sont décorés par des bandeaux en brique et la jonction avec la toiture est marquée par une corniche à modillon en pierre de taille de tuffeau, matériau emblématique de la région. La couverture en ardoise se termine en un faîtage en zinc décoré de fleurs de lys.


Les caves
En sous-sol du château, une cave voûtée à la température fraÎche et stable.
Niveau de soubassement
Au niveau de soubassement se situe la chaufferie ainsi qu'une pièce circulaire ajourée ayant un accès direct au jardin. Cette pièce fait aujourd'hui office d'atelier de création.
Rez-de-chaussée
Au rez-de-chaussée, la distribution des pièces se fait en enfilade. Toutes sont ouvertes sur le parc.
Le vestibule forme à ce niveau une galerie desservant toutes les pièces. Celle-ci est éclairée par une large fenêtre en anse de panier, aux vitraux colorés à motifs géométriques. À son extrémité est, la cuisine traversante est lumineuse tout au long de la journée. Elle accède directement au jardin via une porte-fenêtre ouvrant sur un escalier double. La cuisine communique avec un petit salon chauffé par un poêle à bois. En continuité, la salle à manger au plafond à la française et aux vitraux à motifs floraux. Y trône une cheminée en bois sculptée, et au rétrécissement ébrasé décoré par des carreaux vert et blanc présentant les symboles du lion et de la fleur de lys. Ici, les fenêtres et les portes sont marquées par un encadrement mouluré formant en partie haute une accolade, elle-même soutenue par de petits personnages. Le sol de ces deux dernières pièces, ainsi que celui du vestibule est un carrelage marbré blanc à bouchons marbrés noir qui apporte une certaine luminosité aux espaces. Dans le petit salon et la salle à manger, des portes-fenêtres ouvrent sur une longue terrasse surplombant le jardin. Enfin, le grand salon situé dans la tour est un espace particulier du château. Par sa forme circulaire, il reçoit la lumière naturelle, quelque soit le moment de la journée. La cheminée en marbre et le parquet à point-de-Hongrie en font une pièce chaleureuse.
Dans le vestibule, un imposant escalier en bois massif, suspendu et à retours, permet l'accès aux étages. Les vitraux présents au niveau de l'escalier représentent des motifs géométriques ou encore des scènes historiques. Sous l'escalier, des toilettes et l'accès à la cave.
Premier étage
Le premier étage compte trois chambres dont une située dans la tour, une salle de douche, une salle de bain, une garde-robe, des toilettes ainsi qu'une lingerie. Ces pièces en alignement sont distribuées par une galerie à l'image de celle du rez-de-chaussée. Elle est percée d'une porte-fenêtre ouvrant sur un petit balcon et à la verrière constituée de vitraux représentant notamment une scène de l'histoire de Jeanne-d'Arc.
Deuxième étage
Le deuxième étage compte un grenier aménagé, trois chambres sur parquet et avec cheminée. Une des chambres est située dans la tour, ainsi qu'une salle d'eau. Les trois chambres en alignement sont distribuées par un couloir.
Troisième étage
Le troisième et dernier étage se trouve uniquement dans la tour. Sur un sol en parquet, et avec une cheminée, cette pièce circulaire compte plusieurs fenêtres permettant d'apprécier les variations de lumière selon les heures du jour. Aussi, sa hauteur non négligeable lui confère un large point de vue sur les environs.

Les dépendances

Les dépendances se composent de plusieurs bâtiments pour une surface totale d'environ 350 m2. À l'entrée de la propriété, une petite bâtisse aux décors de brique, bois et céramique. Construite sur deux niveaux, ses baies vitrées lui apporte une belle luminosité. Dans son prolongement, des box et lieu de stockage, un poulailler, des clapiers, une niche, puis différents ateliers et un garage pouvant accueillir deux véhicules.

Le parc

Le parc, entre pelouse et zone arborée, mesure environ 5.000 m2. Il est entièrement clos et à l'abri des regards. Y sont plantés des arbres de différentes essences dont un cèdre majestueux. Le terrain présente un léger dénivelé : en partie haute le château, les dépendances et la piscine semi-couverte puis, en contrebas, le canal d'Orléans. Un lieu de repos agréable, à l'ombre des arbres ou sous la grande tonnelle en fer forgé.

Ce que nous en pensons

La bâtisse présente une architecture éclectique, mélange de néo-gothique, anglo-normand, voire Art Nouveau. Presqu'incroyable, elle accèderait volontiers au statut de féerique. Rêver, en la regardant du parc ou en y vivant : programme pour tous les enfants de sept à soixante-dix-sept ans et, bien sûr aussi, pour leur parents. Le confort y est assuré et la proximité géographique d'Orléans, ainsi que celle de Paris par la rapidité à laquelle on y accède, ramène à cette constatation fort satisfaisante : la propriété est proche be bien des choses rares pour qui vit à la campagne. Tels sont la réalité, et le charme, du lieu.

650 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 116310

Surface cadastrale 4875 m2
Surface du bâtiment principal 450 m2
Surface des dépendances 300 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Nord Loiret


Céline Fouré       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus