château à vendre camargue

Dans le parc naturel de Camargue,
un château 19ème à l'antique avec ses dépendances sur 25 ha
Arles, BOUCHES-DU-RHONE paca 13200 FR

Situation

Au calme, dans le parc naturel de Camargue, cette propriété se situe à 20 mn d'Arles, de sa gare TGV et de l'autoroute ; à 20 mn de la mer, 15 mn des commerces, écoles, collèges, lycées, hôpitaux, services de bus à proximité.

Description

Irrigué par une roubine, le domaine correspond à une implantation ancienne. Le mas d'origine, d'une surface d'environ 380m2 qui est l’actuel corps de logis annexe, a été édifié au 18ème siècle. Il flanque le château à l'ouest et s'accompagne au nord de 840 m2 de dépendances (cuverie, écurie et bergerie)
Le château proprement dit consiste en une grande demeure bourgeoise qui a été édifiée à la fin du 19ème siècle par un riche négociant marseillais.
En prolongement du château, à l’est, s'étend une vaste remise reliée par un corps de bâtiment, lequel est surmonté d'une pergola de construction plus récente.
Cette remise à l'architecture élégante, rappelant une orangerie, offre une façade à cinq travées composées de hautes baies à arcs en accolade et impostes à ogive. Entre les arcs, des oculus obturés rythment l'architrave. Une ancienne bâtisse en pierre de section carrée veille sur l'entrée de la propriété. Au fond de l’aire engazonnée devant le château, une petite folie. Il s’agit là d'un pavillon bâti comme un modèle grandeur nature pour aider en son temps au choix du décor de la construction à édifier.

Le château

Le château présente un éclectisme de styles, sous l'influence combinée de la Renaissance à travers la frise en bas-relief à motif de griffons et les médaillons qui couronnent la façade ; du classicisme par l'ordonnancement de cette dernière et la superposition des ordres des chapiteaux des pilastres corinthiens au deuxième étage, ioniques au premier étage et doriques au rez-de-chaussée) ; de l'architecture vénitienne par les baies d’étage à arc brisé ou encore de l'architecture française par ses nombreuses balustrades. Les façades sont en pierre de taille sculptée.
L’édifice est pourvu d'une toiture-terrasse ceinturée d'une balustrade sur laquelle se dresse un édicule de plan carré, orné de pilastres d'angle et de baies en ogive, le tout surmonté d'une coupole en pierre à décor d’écaille.


Rez-de-chaussée
Sur la façade sud, une terrasse à balustres conduit à un vestibule qui ouvre sur un grand salon avec cheminée et se poursuit vers l'est par une salle à manger orientée au sud. Ces deux espaces de séjour bénéficient de baies vitrées qui éclairent généreusement les pièces. Puis, toujours orientée en plein est, une grande cuisine traversante. Une porte ouvre sur la partie nord du terrain avec une coursive d'angle couverte qui délimite une zone intimiste où une piscine pourrait volontiers être aménagée.
Une porte à l'est communique avec l'orangerie qui, après travaux de rénovation, pourra être transformée en pièce de séjour d'environ 100m2, elle aussi largement éclairée par des baies en ogive.
Une porte ouvrant au sud accède à une terrasse contigüe à celle précédemment évoquée.
Une porte à l'ouest conduit à une chambre à usage de bureau qui ouvre sur la coursive et se poursuit par un sas d'accès à une salle de bain, buanderie et chaufferie. Une autre porte donne sur la ferme et les dépendances.
Le couloir en arrière des pièces de séjour conduit à un escalier s'élevant vers le premier étage.
Premier étage
Le palier dessert, à l'ouest, une salle de bain avec double vasque ; à l'est, la chambre du maître de maison traversante avec sa terrasse privée orientée plein sud d'environ 16 m2. Au sud, une pièce de transition à usage de salle de jeu/bibliothèque, puis trois chambres plein sud avec leurs baies en ogive, et enfin une salle de bain avec double vasque avec toilettes séparées. Un escalier conduit depuis le palier au second étage.

Deuxième étage
Ce niveau contrairement aux deux précédents n'a pas fait l'objet d'une rénovation. Tout y est à reprendre à l'exception des sols. En haut de l'escalier, le couloir donne au nord sur un débarras et se poursuit en desservant deux chambres et un cabinet de toilette. Au sud, il ouvre sur deux chambres et des toilettes. L'ensemble des chambres à cet étage est éclairé par des fenêtres en ogive.
Terrasse
Face à l'entrée principale, la cuisine et la chambre de maître, des terrasses, plein sud et ombragées offrent une vue sur les espaces ouverts sur la prairie et le parc.
Du deuxième étage un escalier accède au toit en terrasse garni de balustres. L'arrivée de l'escalier sur cette terrasse est couverte par un édicule qu'il convient de rénover.
En façade nord, la coursive d'angle couverte représente également un espace qui mérite d'être investi pour son évidente convivialité.

L'orangerie

Accolée au pignon est du château se dresse une orangerie (environ 100 m2) qui mérite d'être rénovée. Ses ouvertures en ogive et ses murs extérieurs du 19ème siècle sont sculptés .

Le parc

Planté d'arbres d'essences diverses ayant atteint leur maturité, un parc d'environ deux hectares se développe au nord-est du château, le protégeant ainsi du vent tout en lui apportant une fraîcheur bienveillante.

Pavillons

Devant le portail du château se dresse une petite bâtisse carrée élevée sur un seul niveau. Dans le parc, sommeille une petite folie, toutes deux à rénover.

Allées

Une allée privée, gravillonnée, court sur plusieurs centaines de mètres de la route départementale, séparant le château de la ferme et de ses dépendances. Une roubine (petite rivière) traverse la propriété et il est à noter que le domaine bénéficie d'un droit d'eau en provenance du Rhône. Des platanes séculaires agrémentent l'ensemble de leur ramure généreuse.

Ancien corps de ferme

À l'ouest du château, un corps de ferme du 17ème siècle (environ 380 m2 habitables), bâti en forte pierre, se développe sur deux niveaux. Il est agrémenté de plusieurs dépendances mitoyennes, l'ensemble est à rénover intérieurement. Les murs et la toiture sont en bon état.

Batiment de dépendances

Au nord de la ferme et du château, un bâtiment en pierre de 840 m2 environ abrite une cuverie à usage de cellier, une ancienne bergerie et un atelier.

Ce que nous en pensons

Le domaine est à l'image de son siècle de naissance : parfait pour un « gentleman farmer » qui apprécie la vie à la campagne tout en étant proche d'une grande cité et des voies de communication et qui recherche le confort d'une maison de maître. La propriété est agrémentée de la présence d'une ferme, de terres et de dépendances qui permettront d'exercer une activité rémunératrice ou de loisirs à grande échelle.
La proximité de la nature environnante et de la mer offre la possibilité de profiter des activités de plein air : voile, pêche, chasse, équitation, 4x4, etc...
La propriété voisine de 300 m2 habitables, sur un terrain d'un hectare avec étang, est également disponible à la vente et compléterait idéalement ce domaine pour une activité commerciale.

Vente en exclusivité

3 260 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 229162

Surface cadastrale 25 ha 43 a 37 ca
Surface du bâtiment principal 340.00 m2
Surface des dépendances 1310.00 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aix-en-provence et Campagne Aixoise


Roger Pertuisot       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus