château à vendre manche proche de cherbourg

À quinze minutes au sud de Cherbourg,
un château IMH, haras et dix-neuf maisons sur 140 ha
Cherbourg-Octeville, MANCHE basse-normandie 50100 FR

Situation

Au nord de la presqu'île du Cotentin, dans un pays de bocage et à moins de quinze minutes de la mer et des plages. Paris est à trois heures par la route ou le train. Cherbourg et ses commerces, son port de de plaisance et ses ferries pour l'Angleterre, est à un quart d'heure.

Description

Une longue avenue traversant la partie nord du parc mène au château. Celui-ci, dont la partie la plus ancienne date de 1580, fut transformé au milieu du 19ème siècle en château néo-gothique par l'architecte anglais William Henry White (architecte, en autres, du château de Bizy). Endommagé par les bombardements en 1944, il fut restauré par l'actuel propriétaire.
Un peu à l'écart du château, les bâtiments d'une ferme modèle (une des plus modernes et importantes de France dans les années 1820) qui fut ferme-école au milieu du 19ème siècle et dont les seize bâtiments sont aujourd'hui autant de maisons d'habitation.
Un haras construit en 1867 avec ses appareillages particuliers : lits de schiste gris et de brique rouge alternant avec de gros moellons de pierre froide et des toitures en ardoise de même nature que les boxes des communs du château. Parmi ses chevaux les plus connus, le « Sancy », vainqueur de nombreux prix en France et à l'étranger, est enterré dans le parc à l'anglaise qui fut créé au début du 19ème siècle par la transformation du jardin à la française.
Rien n'y manque : grandes allées sinueuses, bosquets, plusieurs étangs dont celui aux nénuphars, une île et une rivière, un arborétum de plus de deux-cents espèces, essentiellement des conifères exotiques et enfin, de nombreux massifs de rhododendrons, hortensias et autres plantes poussant dans la terre de bruyère.

Le château

La porte principale ouvre sur un grand vestibule d'où une galerie néo-gothique et un escalier accèdent au premier étage et aux pièces de réception ainsi qu'à une grande chambre et sa salle de bains. Un grand escalier avec rampe en fer forgé mène au deuxième étage.
À l'arrière, un escalier de pierre mène à une terrasse ouvrant sur une entrée qui donne directement sur la cuisine et sur un escalier de service desservant directement les étages.
Enfin un troisième accès est possible par la poterne et les sous-sols semi-enterrés. Le château compte douze chambres et onze salles de bain réparties sur trois niveaux ou plutôt six demi-niveaux.
Les six chambres du deuxième étage ont des surfaces de 15 à 45 m² et sont toutes pourvues d'une cheminée, certaines monumentales, d'autres plus modestes, ainsi que des salles de bains attenantes ou communicantes.
Le troisième étage est constitué d'un grand loft avec coin cuisine, d'une salle de bains et de deux chambres.
Dans l'ancien donjon, deux chambres et deux salles de bains qui donnent sur une petite terrasse crénelée munie d'un mat porte-drapeau


Ecuries
Le haras se constitue de trois maisons et d'un espace de remises dont une cinquantaine de boxes disséminés dans la propriété. Les maisons, situées à environ huit-cents mètres du château ont entre deux et cinq chambres et une ou deux salles de bains. Elles sont toutes en état acceptable et étaient encore louées récemment. Chacune est pourvue du chauffage au fioul et de leur propre système d'assainissement par fosse septique. Selon l'usage envisagé, un rafraîchissement ou des travaux plus importants seraient à envisager.
Ensemble de bâtiments
Les maisons de l'ex-ferme modèle de 1820 sont pour la plupart situées à proximité immédiate du château (à part bien entendu, la loge ou la maison des bois) et certaines portent des noms depuis cette époque lointaine : maison de l'horloge ou encore maison des étalons, buanderie, moulin, pressoir. De surfaces variant de 60 à 200 m², elles sont dans des états variant de très moyen à bon et nécessiteront des travaux. Elles ont toutes leur cuisine et, selon leur taille, entre une et cinq chambres. Leur système individuel de chauffage est au fioul.
Bureau
Deux bureaux et une petite salle de réception ainsi que des remises et abris de matériel agricole sont situés a proximité des maisons.
Serre
Une serre, au milieu de l'ancien potager et verger totalement clos de murs a été rénovée récemment.
Le parc
Le parc, inscrit MH, qui reçut de nombreuses visiteurs célèbres, dont les trois impératrices françaises et la reine Victoria, est membre du club des Jardins et Parcs de Normandie ainsi que de nombreuses autres associations. De nombreuses allées cavalières le sillonnent. Deux étangs dont celui aux nénuphars. Un imposant obélisque avec un escalier intérieur vient fermer la grande perspective située directement devant le château.
Court de tennis
Un ancien court de tennis.

Ce que nous en pensons

Vivre dans le cadre d'un roman de Jane Austen ou de Dickens, voilà ce que propose ce Manderley français.
Recréer une propriété pouvant vivre en complète autarcie, voilà qui est possible grâce à son potager, ses vergers, son élevage, ses étangs, ses bois, ses prairies et ses dix-neufs maisons qui peuvent être remises au goût du jour.
Se promener dans le parc que visitèrent trois impératrices : Joséphine, Marie-Louise et Eugénie, sans oublier la reine Victoria et les empereurs Napoléon III et Pedro Ier du Brésil. Relancer un des haras les plus célèbres du 19ème siècle et sa casaque cerise et blanc ou simplement, profiter de la vue de quelques chevaux ou autres animaux pâturant librement, voici ce qui peut devenir votre quotidien.

2 200 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 201433

Surface cadastrale 145 ha 86 a 14 ca
Surface du bâtiment principal 1100 m2
Surface des dépendances 3000 m2

Responsable régional
Cotentin Sud


Jean Gatellier       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus