demeure à vendre oise

À quatre-vingt dix kilomètres de Paris, proche de Compiègne, dans l'Oise,
une gentilhommière au cœur d'un vaste jardin
Compiègne, OISE picardie 60200 FR

Situation

Voici un pays de terres fertiles qui a été, par son histoire, une terre de souffrance. Mais si nous sommes effectivement proches des sites des grandes batailles de la Première Guerre Mondiale, c’est un territoire redevenu séduisant par la beauté de ses paysages. Les environs sont sillonnés de chemins de randonnées, qui invitent à la découverte des trésors de la nature, avec en particulier, les grandes forêts alentours. Vous pourrez aussi vous adonner à l’équitation au club hippique du village, ou jouer au golf à quinze minutes en voiture.
À proximité d’une ville importante, et aussi à quatre kilomètres d’un gros bourg où tous les commerces sont présents, la situation est idéale, la capitale étant distante d'environ quatre-vingt dix kilomètres via l’autoroute.

Description

Les premières traces du village remontent au 12ème siècle. L’église de cette époque, à la fois épargnée par les restaurations trop souvent excessives du 19ème siècle et par le conflit de 1914-1918, en est la preuve. Le village est niché le long d’une rivière et la propriété se situe sur les hauteurs, au bout d’une rue qui débouche sur un bois. Le village est très calme.
Un haut portail de bois peint en blanc est surmonté d’une couronne de lierre et ouvre sur un jardin. D'un côté, une maison de gardien est toute recouverte de lierre. Un grand jardin est là, clos de haies. Enfin, au fond de la cour gravillonnée et, face à la grande pelouse, une gentilhommière apparaît dans toute sa longueur. Sa construction date du 19ème siècle. La demeure a connu des utilisations diverses comme habitation et aussi, pendant la Première Guerre Mondiale, comme café.
Au cours des trente dernières années, la propriété a été la résidence secondaire d’une famille parisienne qui a mis tout son cœur pour la restaurer et l’embellir.

la gentilhommière

La gentilhommière est construite en retour d'angle, en pierre et brique, couverte d’ardoise, suivant la tradition locale. Un petit pavillon d’angle avec un toit-pigeonnier à quatre pans termine la façade côté jardin. La demeure s'élève sur un niveau avec une toiture intéressante qui s'appuie, d'un côté sur un pignon alors qu'à l'autre extrémité, la toiture du corps principal est modifiée par un troisième pan. La façade principale, très différente de celle du côté opposé, plus rustique, est agrémentée de fenêtres à meneaux. Elle est surtout rythmée par une tourelle à petites tuiles qui est presque centrée. Cette tourelle marque l'entrée de la maison.


Rez-de-chaussée
La tourelle sert de première entrée de la demeure. Elle dessert un vestibule accédant, d’un côté, à une grande pièce de réception, de l’autre, à une salle à manger ainsi qu'aux pièces de vie quotidienne telle une cuisine. Ce vestibule marque aussi le départ d'un escalier en bois qui accède à l’étage.
Le grand salon est dominé par une cheminée monumentale en pierre et aussi, dans sa partie centrale, par une hauteur sous plafond de près de quatre mètres. Une mezzanine s'y situe en surplomb. L'impression chaleureuse de cette pièce s’explique par le mélange des matériaux des murs : brique, pierre de taille et bois et aussi par la présence d'une fenêtre en vitrail de couleurs. Ce salon se compose de deux parties, séparées par quelques marches : la première dégage une ambiance intimiste avec un plafond bas, parfait pour la lecture, et la deuxième, plus aérée de par la hauteur sous plafond, fait face à la cheminé.
La salle à manger où la lumière pénètre généreusement par quatre grandes baies est d'une dimension idéale et peut aisément accueillir une douzaine de convives à table. Les poutres sont mises en valeur par la peinture verte des solives, ce qui accroît l'effet de hauteur sous plafond. Une des portes de la salle à manger accède à la cuisine et aussi à deux chambres. La cuisine est une authentique pièce à vivre avec de nombreuses ouvertures.
Premier étage
L’escalier principal accède à une grande mezzanine qui surplombe le salon et dessert deux chambres avec une salle de bains entre ces deux pièces. Un deuxième escalier qui part du couloir de dégagement de la salle à manger, accède à deux autres chambres mansardées qui se suivent. Un salon de télévision. L’ensemble de l’étage est d’aspect rustique avec des pièces sous combles et poutres apparentes.
Maison de gardien
À l'angle du grand portail, une maison de gardien comprend un salon et une salle à manger au rez-de-chaussée et deux chambres à l’étage. Accolé à cette petite maison, un garage à voiture.

Ce que nous en pensons

L’esthétique générale dégage une vraie harmonie à la fois par les dimensions du jardin et par les façades qui mêlent la pierre à la brique. Plus encore que la beauté du lieu, c'est l’atmosphère qui séduit.
On a peine à s'imaginer être dans le bourg, et si près de la capitale tant la demeure est entourée par la verdure.

510 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 111405

Surface cadastrale 4800 m2
Surface du bâtiment principal 252 m2
Surface des dépendances 63 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Pays Du Valois


Jérôme Ferchaud       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus