A une heure de Paris, un manoir de la belle époque au milieu de son parc,
proche de la forêt de Retz
Villers-Cotterêts, AISNE picardie 02600 FR

Situation

Paris est à 90 km, Villers-Cotterêts à 12 km et l’aéroport Charles de Gaulle à 65 km. Depuis la gare de Villers-Cotterêts, Paris est à 50 minutes. Et cette petite ville permet d’avoir à proximité tous les commerces ainsi qu'un cinéma. Deux marchés hebdomadaires l’animent les jeudis et les dimanches matin. Celui du jeudi a été fondé par Philippe III le Hardi, le 14 avril 1272. Mais surtout, le sauvetage du château de Villers-Cotterêts est le chantier-phare du président de République. Ce château, voulu par François 1er, va devenir le centre international de la Francophonie et ainsi apporter à la région un rayonnement mondial.
La campagne environnante, c’est d’abord l’immense forêt de Retz, territoire de chasse de nos rois, en particulier François 1er et d’Henri IV qui y venait aussi pour retrouver Gabrielle d’Estrée. C’est aujourd’hui le paradis pour les randonneurs ou les cavaliers.

Description

L'accès au parc qui entoure la propriété se fait depuis une rue du village dans laquelle se trouvent la boulangerie et le café. Une fois la grille franchie, une allée mène à la demeure de style anglo-normand qui se dresse en position centrale avec, de part et d’autre, les communs -écuries, garages, remises et maison de gardien-. Le parc de 8 000 m² est arboré d’arbres centenaires et complanté, sur une partie, d'arbres fruitiers. Il descend en pente douce jusqu’à un secteur boisé. Aucun vis-à-vis ne viendra troubler la contemplation de la nature.

Le manoir

Les façades sont caractéristiques du style anglo-normand de la fin du 19ème siècle. Pour ce manoir construit en 1881, les murs et soubassements sont en pierre du soissonnais, les angles sont à chaînes harpées dans la même pierre, de même que les encadrements des baies à petits carreaux. Le remplissage est, lui, en briques rouge. La partie supérieure de l’élévation est à colombage. Entre les pans de bois, un parement en brique jaune doré accentue la fantaisie des façades. Sur le devant, un auvent en petites tuiles protège le perron et l’entrée principale du manoir. Cet auvent surmonté d'une loggia avec garde-corps en bois rajoute à cette façade une véritable dimension ornementale. Sur l’arrière, un bow-window et une grande terrasse agrémente la façade sur parc.
Le toit du corps principal à deux pans, prolongé par une queue de geai en façade arrière, est également recouvert de tuiles et percé de lucarnes meunières. L’ensemble est aussi imposant que pittoresque.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale impressionne par sa hauteur sous plafond et par l’envolée de l’escalier suspendu avec une rampe en ferronnerie noir. Elle dessert les pièces de réception qui sont toutes baignées de soleil. A droite, le grand salon avec en enfilade le petit salon transmettent, encore aujourd’hui, l’ambiance de la belle époque. Moulures, boiseries, parquet en point de Hongrie, cheminée et trumeaux de style Louis XVI. A gauche, la salle à manger est dominée par une colossale cheminée de style troubadour. Une grande porte fenêtre permet l’accès à a terrasse et par-delà au parc. La cuisine est contiguë à la salle à manger, séparée uniquement par une porte en chêne à simple battant. Elle est lumineuse et bénéficie d’un accès à la cave et d’une sortie vers les communs et le parc.
Premier étage
Une vaste pièce palière distribue trois chambres, un dressing et deux salles de bains dont l’une bénéficie d’une double exposition et d’une surface de 15m2. La chambre principale se prolonge par un balcon surplombant le bow-window avec une vue sur les grands arbres et le ciel.
Deuxième étage
Un petit palier permet d’accéder à deux chambres d’amis qui partagent la même salle de bains. L’étage est complété par une chambre de bonne et par une mansarde. L’escalier de service permet de descendre directement à la cuisine et à la cave.

Les dépendances

Des bâtiments de service complètent le manoir. Ils ont été construit à la même époque et dans le même style architectural que la maison principale, apportant à l'ensemble une cohérence générale.


Maison de gardien
Un pavillon, de style anglo-normand, se dresse à l’entrée de la propriété afin de loger un gardien. Il reprend d’ailleurs le jeu géométrique des colombages du manoir. Le logement, complétement rénové comprend une salle de séjour avec une cuisine au rez-de-chaussée, deux chambres et une salle de jeu dans les étages supérieurs.
Ecuries
Elles comprennent 5 boxes et une sellerie, ainsi qu’une pouponnière pour les juments. A l’étage, trois chambres de palefreniers offrent des espaces aujourd’hui vides.
Serre
Constituée d’une armature de fer et de plaques de verre, elle est aujourd’hui à l’abandon. Elle ne demande qu’à être restaurée.
Garage
Un vaste garage pour trois automobiles est accessible par l’allée principale. Il est surmonté, dans les combles, d’une salle de réception avec une grande cheminée rustique qui servait autrefois au repas de retour de chasse.

Le parc

Une large pelouse fait face au manoir mais c’est de l’autre côté que se déploie le parc avec des arbres remarquables tels qu’un séquoia, un cèdre du Liban, des hêtres, des érables, et aussi un sophora et un acacia qui ont, pour certains, peu ou prou l’âge de la maison. Il descend en pente douce jusqu’à un petit bois et à un bassin où se trouve une source qui autrefois alimentait le manoir en eau.

Ce que nous en pensons

Le manoir a tous les attraits de l’intérieur d’une maison de ville qui inspire le luxe et le plaisir de recevoir et pourtant, dressé au cœur d’un petit village, il offre le calme de la vie à la campagne. La forêt domaniale de Retz est, avec ses 13 339 hectares, l'un des plus grands massifs forestiers de France. Dotée d'une faune abondante, cette vaste hêtraie offre aux amateurs de marche et d'équitation près de 560 kilomètres de chemins de randonnée. De plus, la proximité de Villers-Cotterêts et de Paris rend très simple la vie quotidienne. La demeure s'annonce donc parfaite pour qui cherche à vivre à la campagne sans pour autant avoir à s'isoler et à renoncer aux plaisirs de la ville et de Paris.

635 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 535765

Surface cadastrale 8100 m2
Surface du bâtiment principal 310 m2
Surface des dépendances 150 m2
Nombre de chambres 6

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Pays du Valois


Jérôme Ferchaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus