En bord de plage, face à la mer, à quelques pas de la Pointe de l'Arcouest,
une vaste villa, avec ses deux annexes, sur plus de 1,5 ha
Ploubazlanec, COTES-D'ARMOR bretagne 22620 FR

Situation

Le front de mer de la baie de Launay, à deux pas de la Pointe de l'Arcouest, a été urbanisé dés le début du 20ème siècle. Cette partie littorale de la commune de Ploubazlanec est devenue la villégiature d'un groupe d'universitaires scientifiques parisiens, à partir des années 1900-1920, et que les descendants des familles de Louis Lapicque, Marie Curie, Seignobos, Victor Auger, Georges Pagès, Paul Langevin, Pierre Auger, Joliot, Jean et Francis Perrin, continuent aujourd'hui de fréquenter. La baie de Launay s'ouvre sur « Sorbonne-Plage » (en référence aux scientifiques et aux artistes qui y ont séjourné), face aux îlots de la baie de Paimpol et de l'archipel de Bréhat. Classés « Espaces Littoraux Remarquables », la baie et ses environs sont marqués par une végétation et une nature préservée, sauvage et prolifique.
La propriété est nichée au milieu de la baie, avec un front de mer matérialisé par un petit mur de pierre, de plus de 115 m de long. Un face-à-face avec l'eau, sans cesse renouvelé par la marée et les différentes lumières du jour et de la nuit. Paimpol, son port, ses commodités, son marché, sont à seulement 4,5 km. L'embarcadère pour l'île de Bréhat est à 2 km.

Description

Sur sa parcelle de 1,5 ha au fond d'une impasse de plusieurs centaines de mètres, la villa principale fait face à la mer. La vue de la terrasse située du côté du pignon sud, ainsi que l'ensemble des pièces de la demeure, donne sur la mer. Il en va de même pour l'annexe implantée à vingt mètres de la villa. À quatre-vingt mètres de là, à l'extrémité ouest de la parcelle, une petite maison, qui longtemps fut celle des gardiens de la propriété. D'un côté, la mer et ses îlots ; de l'autre, des bois, des pentes arborées verdoyantes. De la villa, aucun vis-à-vis. Le silence omniprésent est parfois interrompu par le chant de quelques oiseaux marins.

La villa maritime

Construction des années 1960, la villa a été marquée par de profondes améliorations et modernisations par les occupants actuels. De grandes baies vitrées ouvrant sur la mer ont remplacé les petits carreaux, l'escalier a été déplacé, des cloisons ouvertes, et le résultat est une grande réussite. De grand volume, tant au rez-de-jardin, au rez-de-chaussée qu'à l'étage, sous des plafonds cathédrales.


Rez-de-jardin
Le niveau du parc arboré, correspondant au rez-de-jardin, a été pensé et aménagé comme lieu de couchage indépendant. S'y situent également un local technique et une lingerie. Ainsi se décline en enfilade avant la sortie discrète vers le jardin, une grande chambre et sa salle de bain - toilettes et un dortoir spacieux. La qualité de la circulation évite ici toute promiscuité.
Rez-de-chaussée
Une perspective, tant de la grande pièce de réception ouverte de grandes baies à l'est et au sud, que de la cuisine spacieuse, ouvre sur toute la baie.
Premier étage
À demi-niveau, l'escalier se sépare en deux directions pour atteindre l'étage. D'un côté, une chambre couverte d'un lambris cérusé donneur la mer. La deuxième aile distribue une chambre principale avec sa salle de bain et toilettes ; une chambre avec salle de bain ; toilettes indépendantes.

La villa annexe

L'aménagement de la petite villa annexe, claire et ouverte sur la mer, a été conçu pour le luxe et l'agrément des occupants.


Rez-de-chaussée
Une vaste pièce de séjour avec cuisine ouverte et, du côté du pignon, une très large baie vitrée donnant sur la mer.
Premier étage
Un escalier hélicoïdal accède à une chambre, aux baies de types variés, qui ouvre une perspective sur la mer. Salle de bain et toilettes séparées.

La maison de gardien

Proche de l'entrée, dans le haut du terrain, elle éloignée des deux villas. Une pièce de séjour, une cuisine ouverte, une chambre avec salle de douche et toilettes. Sa location à l'année permettait depuis plusieurs années une présence et un regard sur la propriété. À ce jour, elle est libre de toute occupation.

Ce que nous en pensons

Noyée par l'horizon maritime, la propriété semble comme déposée au milieu d'un écosystème préservé, presque inattendu.
Trois lieux de vie distincts : la mer à l'accès immédiat ; la possibilité d'un amarrage de bateau ; un hectare et demi de terre fertile, un puit d'eau douce raccordé à un système de circulation d'eau, tout est là pour vivre nombreux, de la pêche, d'un potager, d'un verger, de cueillettes alentours, du marché de Paimpol à pied ou à bicyclette. Comme un refuge à la fois ouvert sur le monde par les eaux et caché au fond d'une impasse, il faut y venir : en repartir sera plus difficile.

Vente en exclusivité

1 170 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 727769

Surface cadastrale 14776 m2
Surface du bâtiment principal 331 m2
Nombre de chambres 7

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Côte de Granit Rose - Trégor


Jérôme Masson +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus