En Sologne, une propriété d’agrément de 20 ha,
avec une imposante demeure atypique du début du 20e s. et ses communs
Salbris, LOIR-ET-CHER centre-val-de-loire 41300 FR

Situation

A 2 h de Paris et 1 h d’Orléans, à un quart d’heure d’une ville où se trouvent toutes les commodités, boutiques, écoles, collèges et sortie d’autoroute. Au cœur d'une Sologne giboyeuse tapissée de bruyère, le village tout proche, à moins de 5 min, apporte les commerces de première nécessité.

Description

Depuis la sortie du bourg, l’accès à la propriété se fait par une petite route en impasse de plus de 3 km. A gauche, le portail encadré de ses pilastres de brique s'ouvre sur une allée empierrée de 350 m de long, bordée de part et d’autre de pins.
A travers les pins Laricio et les taillis, la demeure, tournée vers le sud, se laisse entrevoir sur la droite. L'allée y mène en laissant à gauche divers bâtiments constituant les dépendances, la serre et la maison du gardien.

La demeure

La demeure est édifiée sur un sous-sol complet et comporte deux niveaux. Sur le toit terrasse, accessible par un escalier intérieur, deux édicules à toiture à quatre pans abritent deux chambres indépendantes.
Le bâtiment a été construit en béton armé dans les années 1910; les façades enduites sont rythmées par des bandeaux, tantôt enduits eux-mêmes, tantôt de brique comme la plupart des encadrements de baies. Les toitures de tuiles sont prolongées d’importants avant-toits sur tout le pourtour du bâtiment; sur la façade est, un auvent occupe toute la largeur de la maison.
L’intérieur a été intégralement restauré depuis une dizaine d’années : le gros-œuvre et les toitures, l’ensemble des chambres et des salles de bains, l'électricité, le système de chauffage etc.


Sous-sol
Accessible par un escalier intérieur, le sous-sol l'est également depuis l’extérieur côté est. Il est total et permet à l’habitation d’être parfaitement saine. Il réunit l’ensemble des réseaux (électricité, chauffage, plomberie et évacuation), une buanderie, un office, des remises et une cave.

Rez-de-chaussée
Deux accès sont possibles, l’un sur la façade nord, l’autre au sud, côté parc. Depuis le perron abrité, une porte donne accès au vestibule d’entrée qui dessert dans un premier temps un vestiaire et des toilettes puis à gauche, la cuisine parfaitement équipée : piano de cuisson, hotte, évier professionnels etc. Le parquet droit, les placards et portes sont en chêne. A droite du vestibule, symétrique de la cuisine, une salle à manger dans laquelle a été installé un grill-rôtissoire. Depuis le vestibule toujours, deux passages mènent à la vaste salle de séjour, espace ouvert qui réunit, en son centre, une salle à manger et, de part et d’autre, deux salons avec leur cheminée.
Les sols sont en tomettes dans la salle à manger et le premier salon; le deuxième est quant à lui surélevé de deux marches, sur un parquet en chêne.
Au centre de la salle de séjour, à l’opposé du vestibule, la seconde porte d’entrée donnant sur la façade nord de la demeure. En face, l’escalier mène à une coursive quadrangulaire dominant la salle à manger.

Premier étage
La coursive distribue un bureau puis une chambre et sa salle de bains.
En haut de l’escalier principal, à gauche, un passage mène à une seconde chambre et à son dressing. Dans la vaste salle de bains : une cabine de sauna. Les parquets droits sont en parfait état.
Depuis le rez-de-chaussée, une dernière chambre est accessible par un escalier indépendant partant du salon ouest. Elle dispose d’une salle de bains et de toilettes indépendantes.

Deuxième étage
Une seconde volée d’escalier permet de rejoindre un dégagement puis une chambre située au niveau du toit-terrasse avec son cabinet de toilette, une baignoire dans une alcôve et des toilettes.
Depuis le dégagement, une double porte s'ouvre sur la toiture-terrasse; à l’angle nord-est, une seconde chambre indépendante et sa salle de bains.

La maison de gardien

Construite en moellons structurés par un colombage de bois peint dans sa partie supérieure, la maison est coiffée d’une toiture en tuile solognote bien entretenue. D’un plan en Y, elle se compose d’une salle de séjour avec cheminée, d’une cuisine, de deux chambres et d’une salle de bains avec toilettes, pour une surface totale de 68 m2. Le grenier est aménageable. Derrière la maison, un jardin et une aire de parking privatifs sont cachés par des haies.
Installée dans un petit bâtiment adjacent à la maison de gardien, la chaufferie est équipée d’une chaudière à plaquettes de bois et alimentée par un silo de copeaux directement broyés sur place avec du bois issu du domaine préalablement séché. Les conduites de chauffage vont ensuite jusqu'à la maison par des canalisations souterraines parfaitement isolées.

Dépendances et serre

A proximité de la maison de gardien, la cour des dépendances réunit autour du bassin: une serre construite dans les années 1910 et deux bâtiments à usage de remises, garages et atelier. Leurs toitures sont en tuiles (mécaniques et plates de Sologne) et leurs façades en bardage de bois. Façades et toitures sont en excellent état.
Plus loin, dissimulés dans le parc, plusieurs abris de type tunnel à usage de garage et stockage.

Parc d'agrément

Le parc s’étend au sud et au sud-est de la demeure, sur une superficie de 20 ha. Il est principalement peuplé de diverses essences de pins. Quelques pieds de feuillus (chênes, bouleaux notamment) sont également présents.
Le parc accueille au sud d’un paddock de 2000 m2 clos de lices en bois auquel est accolé un abri pour chevaux; à l’est, un plan d’eau de 2600 m2.
A l’est et au sud, le domaine est ceint d’une clôture électrifiée anti-sanglier de 60 cm de haut. Elle est constituée de trois fils électriques tendus entre des poteaux de bois de section carrée.

Ce que nous en pensons

Œuvre d’un ingénieur en génie civil du début du siècle dernier, l’imposante bâtisse étonne par son allure éclectique où l'anglo-normand, synonyme alors de villégiature et de grand air, l'emporte néanmoins. Le terroir n'a pas été renié : briques de Sologne et tuiles plates de pays sont sa signature dans l'ensemble des bâtiments. La demeure et ses dépendances, nichées au sein du vaste domaine, semblent faites pour des moments festifs du genre de ceux qui ne s'oublient pas. D'ailleurs la surface de réception du rez-de-chaussée est impressionnante. Les chambres quant à elles ont toutes été minutieusement restaurées. Avec l'odeur des pins flotte dans l'air une sensation immédiate de douceur de vivre et de paix.

Vente en exclusivité

890 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 465775

Surface cadastrale 20 ha 5 a 9 ca
Surface du bâtiment principal 410 m2
Surface des dépendances 280 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Sologne


Pierre-Marie Rogez       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus