demeure à vendre gascogne - auch

Au cœur de la Gascogne, dans le Triangle d'or,
une maison de maître et ses dépendances dans un parc de six hectares
Auch, GERS midi-pyrenees 32000 FR

Situation

Dans le Triangle d'or (Auch, Lectoure, Condom), à une heure et quart de Toulouse (aéroport international, gare TGV) et vingt minutes d'Auch, capitale de la Gascogne et de l'Armagnac, la propriété profite d'une situation doublement privilégiée : proche de deux bastides présentant toutes les facilités de la vie quotidienne, elle est comme posée, tel un belvédère, face à une campagne épargnée par toute nuisance. Bois, champs, prairies et vignes forment cette véritable bigarade qu'est le paysage gersois, d'où émane une indicible sérénité. La chaîne des Pyrénées surgit à l'horizon comme un phénomène qui exalte, par un puissant effet de contraste, la douceur de la campagne environnante.

Description

Au détour d'une petite route fort peu passante, une allée s'échappe pour atteindre la propriété par le nord-ouest. Encadrée de platanes, micocouliers, buis taillés et palmiers, elle laisse une mare à gauche et débouche sur un terre-plein avec, en face, la demeure et, sur les côtés, deux dépendances : un vaste hangar à gauche et un ensemble comportant garage, chaufferie et pool house à droite.
La demeure, s'étendant dans la longueur, est proportionnée de telle sorte que, malgré ses deux niveaux sous combles, elle paraît moins haute qu'elle n'est, à la manière d'une longère. Par leurs dimensions et disposition sur le terrain, les bâtiments forment un ensemble harmonieux, agréable à la vue.
La façade opposée à celle de l’arrivée, donc située au sud-est, donne sur la pente très douce d'un parc qui rappelle le style anglais. La vue sur le paysage ne bute que sur la toile de fond des Pyrénées.
Sur le côté nord-ouest a été aménagée une piscine, en contrebas d'un pool house auquel un escalier extérieur accède.
A été accolée au côté nord-est une extension déjà ancienne, construite sans doute peu après la maison de maître. Elle occupe actuellement la fonction de maison de gardien.
Une prairie dans laquelle se situe un puits permettant l'arrosage s'étend au-delà de la maison de gardien et, sur le plat, marquée par quelques grands arbres, elle apporte une touche de grande et noble simplicité.

La maison de maître

Construite moellons de pierre, et couverte de tuile canal comme le veut la tradition, elle est ceinte sur ses quatre côtés d'une génoise à deux rangs. La pente du toit est douce, ce qui a pour effet que les combles ne sont pas aménagés. Comme la façade s'étire sur une assez grande longueur, l'effet produit est très élégant et rappelle quelque peu les proportions d'une chartreuse.
À l'origine, la partie située au nord-ouest était consacrée à un usage agricole, tel peut-être un chai, d'où l'ouverture en arche, aujourd'hui baie vitrée. Elle a été depuis réaménagée en une vaste salle de séjour ouvrant sur trois côtés.
C'est à l'extrémité est que se situe la partie occupée par les gardiens. Celle-ci fut accolée au bâtiment principal et présente une toiture plus basse, formant un pignon en triangle à l'extrémité nord-est de la façade.
Une terrasse bordée d'une balustrade de pierre surplombe le côté sud-est.


Rez-de-chaussée
Un vaste vestibule, traditionnel dans les maisons de maître gasconnes constitue l'axe central de la demeure. Ce lieu particulier, qui est en principe le seul à être traversant, servait autant de salle de séjour et de réception que de lieu de passage distribuant les diverses pièces du rez-de-chaussée. Un ample escalier, bien proportionné, à la fois élégant et sobre, attire irrésistiblement vers l'étage. À l'extrémité «côté jardin», une petite orangerie, située à la perpendiculaire, distribue à gauche une chambre qui communique avec une salle de bains et des toilettes, et à droite une cuisine suivie d'une grande salle de séjour. La circulation, quelque peu insolite, n'a rien de désagréable.
Le vestibule et l'orangerie sont dallés de pierre, la cuisine et la salle de séjour de terre cuite. Toutes les autres pièces de la maison sont sur plancher comme le veut la tradition.
La chambre à coucher ouvre sur une terrasse donnant au sud-est et des arbres de diverses essences en agrémentent l'abord immédiat. Lumière et ombre s'y mêlent.
La cuisine profite elle aussi d'une lumière traversante par l'orangerie qui la dessert. Une cheminée fonctionnelle, à hauteur de table, n'attend que les prochaines grillades ou le feu qui rendra les repas chaleureux.
La salle de séjour, exceptionnellement grande (85 m2), voit son volume rythmé par des piles soutenant les poutres de l'étage, créant ainsi différents espaces. Une cheminée au manteau de bois y apporte sa chaleur tout en rappelant l'origine rustique de la demeure.
Entre les pièces du rez-de-chaussée et la maison de gardien se situe une ancienne étable ou écurie servant aujourd'hui d'espace de rangement.

Premier étage
L'étage est consacré aux chambres à coucher et aux salles d'eau. Le palier, vaste espace qui correspond au vestibule du rez-de-chaussée, est un lieu de conversations intimes, de lecture, d'écriture, agréablement éclairé et généreusement aéré par les ouvertures donnant au sud-est. Une porte s'ouvre dans une chambre confortable, séparée par une garde-robe d'une salle de bains et de douches avec toilettes séparées.
De l'autre côté du palier, un dégagement distribue cinq chambres dont quatre sont pourvues d'une salle de douches avec toilettes séparées.
Niveau de soubassement
La maison étant construite sur un terrain à légère déclivité, la cave ouvre du côté sud-est au niveau du parc. Elle fut autrefois un chai.

Maison de gardien

Modeste et confortable, elle est accolée à la maison de maître et possède une entrée séparée. Il n'existe pas d'accès direct de l'une à l'autre maison et elle demeure ainsi indépendante.
Elle comporte une entrée, une cuisine, un salon, deux chambres, une salle de bains et des toilettes séparées.

Grange

D'une grande surface (310 m2), elle a déjà servi à abriter des fêtes. La couverture est de tuile canal comme il se doit et la charpente traditionnelle de peuplier et châtaigner.

Dépendance

Construite en pierre et couverte de tuile canal, elle abrite une chaufferie (42 m2) et un garage (27 m2).

Piscine

Une piscine chauffée et assainie au brome (12 m x 6 m)

Ce que nous en pensons

Il émane de cette longue maison une impression de solidité sur laquelle le temps n'aura aucune prise, de netteté comme si cette pierre-là ne pouvait mentir. Dès le rez-de-chaussée les dalles du sol viennent conforter ce sentiment. Le grand espace central, ouvert sur toute la hauteur de la demeure, vestibule en bas, palier en haut, appelle à une convivialité qui se fera plus intime à l'étage. De toute manière les grandes fêtes ont leur propre réceptacle : l'ancienne grange. Des sept chambres, l'une est de plain-pied, ce qui est rare et d'un intérêt évident. La maison de gardien, à la fois proche et indépendante, apporte une souplesse d'utilisation supplémentaire à une propriété dont l'harmonie reflète celle du paysage gersois dont les Pyrénées sont la toile de fond.

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 337240

Surface du bâtiment principal 512 m2
Surface des dépendances 537 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Gers


Philippe Fritsch       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus