demeure à vendre montélimar

A Montélimar, porte de la Provence et capitale du nougat,
un hôtel particulier du 19ème s., élégant et soigné, dans son parc avec sa piscine, et sa maison de gardien
Montélimar, DROME rhones-alpes 26200 FR

Situation

L'hôtel particulier est au centre de Montélimar, la deuxième ville du département de la Drôme avec un peu moins de 40 000 habitants. Souvent qualifiée de porte de la Provence, elle est célèbre, entre autres, pour la fabrication des nougats. Le quartier historique est entièrement piétonnier, bordé par des allées provençales. Provençaux aussi les marchés qui enchantent la ville. De remarquables édifices - le château des Adhémar, la Maison Diane de Poitiers, les hôtels particuliers du centre -, témoignent d'un passé riche, parfois surprenant. L'intérêt touristique de Montélimar est aussi dans ses environs avec le massif du Vercors au pied duquel elle se trouve ou les gorges de l'Ardèche proches. Cette ville de la vallée du Rhône est au cœur de l'Europe et au carrefour de plusieurs départements et régions.
A 1 h 30 de Lyon et des Alpes, à 1 h 30 de Marseille et de la mer Méditerranée, à 1h30 de Montpellier. A la gare TGV plusieurs allers-retours quotidiens assurent la liaison avec Paris.

Description

L'hôtel particulier a été construit en 1880 par un riche minotier ardéchois, spécialisé dans la fabrication de farines supérieures de gruau pour la confection de pains de luxe et de pâtisseries. Élevée en centre-ville, dans un quartier où les hôtels particuliers rivalisent d'élégance, la luxueuse et vaste demeure se dresse au cœur d'un parc qui s'étend sur environ 3000 m². Richement planté d'arbres centenaires, il recèle une piscine à l'abri des regards indiscrets. Une ancienne maison de gardien forme l'angle de la propriété.

L'hôtel particulier

Il est de style Napoléon III, sur quatre niveaux reliés entre eux intérieurement par un ascenseur. Les façades sont enduites et enrichies d’ornements en relief. Les toitures sont en ardoises écailles et décorées par des épis de faîtage et des flèches de toit. Un niveau de rez-de-jardin abrite les pièces de service -buanderie, pièce technique, remises. Les autres niveaux sont dédiés à l'habitation et comprennent un salon, une salle à manger avec une cuisine contemporaine, un bureau et une seconde salle à manger, six belles chambres toutes climatisées, chacune disposant d'une salle-de-douche et des toilettes privatifs. A l'arrière de la bâtisse, un portail métallique ouvre sur la propriété et donne accès à l'espace de stationnement pour six voitures, ce qui est un véritable luxe en centre-ville. L'entrée de la maison est sur un perron. Côté parc, une large terrasse s'étire devant la demeure et deux escaliers en pierre disposés de part et d'autre de l'hôtel descendent au jardin.


Rez-de-jardin
Sous le perron de l'entrée, une porte ouvre sur le rez-de-jardin de la bâtisse. Ce niveau abrite des pièces de service. Un long vestibule traverse la construction et donne sur le parc par une orangerie disposée sous la terrasse. Il distribue de part et d'autre une chaufferie avec un atelier, une buanderie, une cave à vin et une remise. L'ancienne orangerie disposée sous la terrasse abrite le système de filtration de la piscine. Un escalier intérieur monte au niveau supérieur.
Rez-de-chaussée
Le perron avec son double escalier donne accès au rez-de-chaussée de l'hôtel particulier. La lourde porte en bois ouvre sur un large vestibule au sol recouvert de mosaïques. Il traverse la bâtisse jusqu'à la terrasse face au parc. Un remarquable escalier aux marches en pierre, protégé par une rampe en fer forgé ouvragé mène au premier étage, tout comme l’ascenseur. Au rez-de-chaussée se trouvent un bureau-bibliothèque sur un parquet à bâtons-rompus et avec une cheminée de marbre, surmontée d'un trumeau, très décorative. En face, la salle à manger communique avec une terrasse. Son sol est en carreaux de ciment et sa cheminée en marbre blanc, surmontée elle aussi d'un trumeau. Un office jouxte la salle à manger. Deux vastes et lumineuses suites précèdent la terrasse côté parc. Un parquet à points-de-Hongrie répond aux moulures et rosaces des plafonds et les cheminées en marbre sont élégantes. Les salles d'eau avec toilettes sont vastes. Les deux suites bénéficient de la vue sur le parc par de larges baies.
Premier étage
Le remarquable escalier en pierre est baigné de lumière par une baie au niveau du repos entre les volées, ce qui contribue d'autant plus à le mettre en valeur qu'il est surplombé par un superbe plafond peint et richement décoré. L'ascenseur arrive sur le palier qui distribue les pièces. Un second escalier en pierre mène au deuxième étage. Le premier est composé d'une grande cuisine-salle à manger qui communique avec un salon côté parc. La pièce de réception est chaleureuse et raffinée. Un parquet à bâtons-rompus fait écho à un plafond richement décoré. Des médaillons sont peints aux quatre angles, rappelant ceux du dessus des portes. La cheminée est en marbre noir veiné de blanc. Un petit boudoir au plafond peint et mouluré précède une suite lumineuse, ornée d'une cheminée de style Louis XVI en marbre blanc, sur un parquet à bâtons-rompus. Elle dispose d'un grande salle de douches, de toilettes indépendantes et d'un grand dressing.
Deuxième étage
Le deuxième étage est coiffé par un niveau de combles. Il est accessible par l'ascenseur et par le second et discret escalier en pierre - autrefois escalier de service réservé aux gens de maison -, qui part du premier étage. Le niveau abrite trois suites spacieuses et lumineuses et une lingerie. Chaque suite est élégamment aménagée et décorée : parquet, cheminée en marbre, climatisation, grande salle de douches privative avec toilettes.

Le parc, la piscine et la maison de gardien

Le parc planté d'arbres centenaires entoure l’hôtel particulier. Il accueille une piscine qui bénéficie d'un fort ensoleillement à l'abri des regards indiscrets. Un épais rideau d'arbres isole la propriété des tumultes du centre-ville en en faisant une oasis de bien-être. Au fond du parc un second portail en fer ouvre sur l'extérieur. Il est adossé à l'ancienne maison de gardien qui nécessite des travaux de rénovation et peut abriter deux logements. Elle a sa propre entrée indépendante depuis l'extérieur et dispose d'une petite cour fermée.

Ce que nous en pensons

Grâce à d'importants travaux de rénovation l'hôtel particulier a retrouvé une élégance originelle que commanditaire et architecte ne lui avaient pas mégotée : double façade, escalier monumental, boiseries raffinées, sols précieux. La carrelage mural néo-gothique d'une salle d'eau est particulièrement réussi. Le nombre et l'autonomie des chambres fait autant penser au confort de vie d'une grande famille qu'à la création de chambres d'hôtes que favoriserait la présence d'un ascenseur. Le parc est comme une oasis et la proximité de la gare peut être une aubaine.

Vente en exclusivité

1 500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 696513

Surface cadastrale 2620 m2
Surface du bâtiment principal 900 m2
Surface des dépendances 200 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Parc Naturel Du Pilat et Ouest Isère


Florence Granier       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus