Dans un village viticole au nord de Béziers,
une ancienne maison vigneronne avec dépendances et un jardin clos
Pézenas, HERAULT languedoc-roussillon 34120 FR

Situation

En Occitanie, au cœur du territoire labélisé « Pays d’Art et d’Histoire du Haut-Languedoc et Vignobles », dans un village déployant une vue panoramique sur les coteaux et reconnu pour ses crus et son terroir viticole.
Desservi par les aéroports de Béziers et Montpellier. La gare TGV de Béziers reliant Paris en 4h est à 30mn de route, tout comme l’accès à l'A9 et à l’A75. Montpellier est à 60mn. La ville d’art de Pézenas est à à 20 mn de route. Gambader dans les Monts d’Orb ou les sites pittoresques du Cirque de Mourèze et du lac du Salagou à quelques encablures. Mais aussi, vous allonger sur les plages méditerranéennes à 30mn.

Description

À la sortie du village, une aire de stationnement privée surmontée d’une volée de marches accède à la demeure en traversant la rue. En longeant la bâtisse qui s'élève sur trois niveaux, l’entrée de la propriété peut aussi se faire par le portail qui s’entrouvre sur une cour pavée de 700 m² environ entourée de plusieurs dépendances menant au jardin de 1.100 m² environ. Espaces de remise, garage, appentis complètent l'ensemble qui est clos de murs. La maison, propriété de la même famille depuis 1870, s’est bâtie au fil de générations de vignerons tout comme le domaine. D’une surface habitable d’environ 360 m², elle a été remaniée au fil des ans et a été agrandie en 2010 d'un côté en lui rajoutant une aile ainsi qu’une cuisine d’été, un salon extérieur et une chambre d’ami qui ceinturent le jardin.
Les murs en pierre sont enduits et les toitures sont couvertes de tuile canal de pays. La façade est animée par quatre portes-fenêtres avec balconnet au premier étage et de quatre fenêtres avec garde-corps au second. Double vitrage et volets roulants électriques sur la plupart des baies ou des persiennes métalliques protègent du soleil en été.
Face à la maison de l’autre côté de la rue, une grande remise en pierres d’environ 270 m², anciennement chais de vinification, s’élève sur trois niveaux depuis le parking agrémenté d’un olivier.
À l'arrière de la propriété, un terrain mitoyen en angle de 390 m² environ.

La maison vigneronne

D'une surface approximative de 370 m², elle est la trace tangible de l’exceptionnel développement du vignoble languedocien qui a transformé la morphologie des villages et l’architecture locale. Avec l’avènement de la viticulture, la structure urbaine et architecturale des agglomérations, héritées du Moyen-Âge, évolue radicalement. La reconstruction du bâti rural est entreprise entre la deuxième moitié du 19ème siècle et le début de la Première Guerre Mondiale. Les remaniements urbains laissent apparaître un nouveau type d’habitat : la maison vigneronne languedocienne réunissant, sous le même toit, cave, logis et grenier.


Premier niveau
Depuis la rue, l’accès se fait par une porte d’entrée en bois. Une porte ouvre sur une ancienne salle de dégustation où trône un piano à queue. La pièce dispose aussi d’une entrée directe sur la rue. En enfilade, deux anciennes caves de vinification et d’élevage restées en état d’usage, chacune disposant de grand portail sur rue. À ce même niveau, une porte sous l’escalier accède à la chaufferie située à l’arrière du caveau de dégustation.
L'entrée est le départ de l'escalier en pierre accédant au niveau supérieur. Son sol est carrelé en terre cuite. À mi-palier une porte vitrée ouvre sur le jardin.
Deuxième niveau
Il se divise en deux parties : d'un côté de l’escalier, la partie pièces de jour du logement principal des propriétaires actuels : de l'autre, l’ancien appartement des aïeuls séparé par une porte qui pourra aisément être réintégrée l'ensemble de la demeure. Ce niveau a la particularité de se situer en rez-de-jardin. La partie actuellement usitée se compose d’une salle à manger traversante, d’une cuisine équipée, d’un salon et d’un bureau offrant une belle perspective sur le jardin. Des toilettes. Dans le salon, une cheminée en pierre. Le sol est recouvert de carreaux en terre cuite, à l’exception du bureau où un parquet a été posé l'extension étant plus récente. Une porte ouvre sur l’ancien appartement. Un couloir distribue une cuisine, un salon/salle à manger côté rue et deux chambres, une salle d’eau et des toilettes côté jardin. À l'extrémité du couloir, une porte accède à une terrasse de 10 m² environ.
Troisième niveau
L’escalier en pierre mène au dernier étage, d'un côté du palier la chambre principale a pris place dans l’ancien grenier à fourrage. À l’arrière, une salle d’eau et des toilettes complètent la suite. De l'autre côté du palier, une porte ouvre sur un couloir qui distribue trois chambres donnant sur rue. Côté jardin, une garde-robe, un grenier avec grande hauteur sous plafond, une salle d’eau et des toilettes.
Rez-de-jardin
Depuis le vestibule qui jouxte le salon, une porte-vitrée en fer forgée suivie de quelques marches accède au jardin. Autour de la pelouse ont été récemment ajoutés à la demeure, une buanderie, un salon d’été avec cuisine ouverte. Un spa a aussi pris place sous la verrière de la pièce ouverte sur l’extérieur. Pour terminer cet ensemble qui vient ceinturer le jardin, une chambre d’ami avec salle d’eau et toilettes a été créée.
Jardin
D’une superficie de 1.100 m² environ, il est agrémenté de nombreuses plantes méditerranéennes. Butia capitata, cycas et oliviers rivalisent avec des cyprès qui viennent rythmer le jardin et encadrer les portes. Le jardin est accessible depuis le salon mais aussi en poussant la grille en fer forgé depuis la cour adjacente. La vue sur la garrigue environnante est imprenable. La propriété totalise une surface cadastrale d'environ 2.400 m².
Prairies
Un terrain mitoyen en forme de polygone de 390 m² situé à l'arrière du mur de la cuisine/salon d’été extérieure et jouxtant le jardin permettra d’agrandir celui-ci ou de garder un peu plus d’intimité.
Bâtiment de dépendances
Depuis la rue, le grand portail métallique noir ouvre sur une cour de 700 m² environ. Celle-ci est bordée de divers locaux dévolus au rangement, au stationnement de véhicules et autres réserves. Un appentis couvert. Les bâtis ceinturent la cour en partie arborée.
Remise
Construite pour vinifier les crus du domaine, elle s’élève sur trois niveaux et totalise environ 270 m² de plancher. Il est en pierre apparente sous une toiture à deux pans couverte de tuile. L'accès se fait par deux portails en bois. Un premier, au niveau inférieur à côté de l’aire de stationnement privée, mène à un ancien chai pour barriques, tapis de gravillon, et d'une surface approximative de 100 m². Le second portail, au niveau supérieur donnant sur rue face à la demeure, accède à un grand hangar de surface identique. ll est surmonté d’une mezzanine d’environ 70 m². Des plans d’aménagement en appartement sont disponibles.

Ce que nous en pensons

Cette terre de l’ouest Hérault a des paysages comme l’accent d’ici, piquant et chantant à la fois. Véritable balcon sur la mer Méditerranée, la vigne est ancrée à jamais dans son histoire et sa culture, avec des noms qui plantent à eux seuls le décor : Languedoc, Minervois, Saint-Chinian, Roquebrun.
La maison vigneronne et ses dépendances rendront possible des projets différents sur un même lieu. Y vivre en télé-travaillant saurait être une sorte de nouvel idéal de mode de vie. Un cadre de vie au charme provincial, dans le meilleur sens du terme. Une invitation à l’exploration d’un art de vivre 100% Languedocien, où le soleil dore les villages ; la douceur de la méditerranée avec la force de la montagne.

890 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 297973

Surface cadastrale 2790 m2
Surface du bâtiment principal 362 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 450 m2
dont aménagées79.5 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Hérault


Fabrice Delprat +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus