demeure à vendre gâtinais - canal de briare - puisaye

Nichée entre la région Centre Val-de-Loire et la Bourgogne,
une demeure 19ème siècle au cœur d’un village traversé par le canal de Briare
Châtillon-Coligny, LOIRET centre-val-de-loire 45230 FR

Situation

Située dans un village de cinq-cents habitants aux confins des départements du Loiret et de l’Yonne, ainsi que des terroirs du Gâtinais et de la Puisaye, réputés pour leur domaine de chasse et leur potentiel cynégétique. À quelques kilomètres des petites villes de Châtillon-Coligny, la Buissière, Gien, Briare (Loiret) ou Rogny-Les-Sept- Ecluses (Yonne). La propriété domine la vallée du Loing et le canal de Briare reflétant le patrimoine architectural de la région, où châteaux, demeures et manoirs inconnus, beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit, sont le symbole d'un riche passé. Ponctués d’étangs, de forêts, de landes, de rivières et à proximité de son fleuve royal, la Loire. Le territoire abrite également des arboretums à rayonnement national et des jardins remarquables. Paris est à 150 km via l’autoroute A6 /A77, et la propriété se situe à dix minutes de la gare ferroviaire et de l’autoroute.

Description

La demeure de style Napoléon III s’érige durant le Second Empire au cœur d’une ancienne terre vigneronne où l’activité commerciale bat son plein. La construction des canaux au 16ème siècle et du célèbre pont-canal à Briare enjambant la Loire, ont également donné lieu à la construction d’un ensemble d’ouvrages (écluses, maisons éclusières, digues, ponts suspendus etc.) témoignant d’un véritable âge d’or pour le commerce fluvial et l’activité marinière. Cette histoire d’hommes continue de fasciner les plaisanciers, randonneurs ou cyclo-touristes qui aujourd’hui empruntent « la Scandibérique » ou la boucle cyclable « Le Loiret au fil de l’eau » pour arpenter ce vaste territoire à la découverte d’un patrimoine historique et naturel.
La propriété est située au cœur du village, non loin de l’église paroissiale. Mur d’enceinte, bois et hautes haies végétales ceinturent l’ensemble. Plusieurs entrées y accèdent. Au nord, côté rue, des parterres en gazon fleuri entre les arbres centenaires présentent des espaces confinés. Un jardin indépendant culmine au-dessus du canal de Briare bénéficiant d’un accès direct au chemin de halage et la halte nautique. Au sud, maison de Maître, dépendances et murets de pierres végétalisées scindent une grande cour intérieure. Buis centenaires taillés en topiaire, massifs colorés, parterres en pelouse et terrasses empierrées délimitent les lieux. Une longue allée centrale ouvre sur une esplanade de verdure dans laquelle se partagent des espaces boisés sur plus de deux hectares. L’ensemble d’une superficie d’un peu plus de trois hectares est planté d’essences variées : chêne, cèdre, frêne, séquoia géant, pin maritime, marronnier, châtaignier, noisetier, noyer, hêtre, tilleul, charme, arbustes à floraison et autres conifères. Arrosage automatique, puits avec pompe.

La maison de maître

La demeure édifiée à la fin du 19ème siècle est flanquée d’un pavillon construit en 1920. Le corps de logis, d’une superficie d’environ 383 m², hors cave voûtée, s’élève sur trois niveaux, de plan centré, de style classique aux lignes simples et symétriques. La façade nord et les murs pignon sont percés de nombreuses baies toutes appareillées d’arcs en pierre de taille. Au sud, les baies sont en pierre de taille et brique. Les portes d’entrées ont un pas-de-porte. Toutes les façades sont couvertes d’un enduit de couleur claire. Une corniche sculptée est surmontée d'une toiture en ardoise, à croupe et quatre pans. Elles sont percée de lucarnes, jacobines et œils-de-bœuf, surmontées de frontons curvilignes et de fenêtres lucarnes en brique et pierre. Les souches de cheminée sont en brique.


Rez-de-chaussée
Le niveau réunit environ 136 m². L’entrée distribue toutes les pièces, elle est le départ d'un escalier tournant en bois avec sa rampe en ferronnerie d’art et sa main courante en bois qui monte jusqu’au dernier étage, vestibule et grands placards. L’aile droite distribue salle à manger et salons. Les doubles portes en bois séparent les pièces qui communiquent entre elles. Elles sont rehaussées par des lambris d’appui et de hauteur, moulures, staff et rosace. Toutes les fenêtres, dont certaines à espagnolette, sont en bois et livrent une vue sur les jardins. Les cheminées sont en marbre aux manteaux ornementés. L’aile gauche dessert : un salon à usage de bibliothèque, une cuisine équipée dont les meubles sont en bois de couloir noir et plans de travail en bois naturel, une arrière-cuisine, lave-mains et toilettes. Le sol de ce niveau est entièrement couvert de carreau de ciment : en damier noir et blanc, losangé ou étoilé et aussi coloré, ainsi que de tomette ancienne. Toutes les pièces reçoivent une lumière transversale.
Un escalier accède à la laverie et buanderie situées au sous-sol.

Premier étage
D’une superficie d’environ 127 m². Le palier dessert d’un côté, deux grandes chambres avec salle de bain et salle de douche avec toilettes. De l’autre côté, un couloir distribue une troisième chambre, une salle de bain avec des toilettes, une pièce garde-robe réalisée sur mesure et une quatrième chambre avec salle de bain et des toilettes. Pour certains points d’eau, le sol est couvert de carreau de faïence, le choix des matériaux leur confèrant un style très raffiné. Tout l’étage est en parquet de chêne droit. Pour chaque chambre peinte de couleur claire, une cheminée en pierre. Les murs sont rehaussées de moulures et de rosaces et les grandes fenêtres permettent luminosité et vues dégagées.
Deuxième étage
D’une superficie d’environ 119 m² au sol. De la même configuration que l’étage précédant. Les combles à la poutraison apparente comportent quatre chambres, une salle d’eau avec des toilettes. Deux pièces sont prêtes à être aménagées (en salle de bain ou autre), grands placards. Chaque chambre est ornementée d’une cheminée en pierre. Les sols sont couverts de damier noir et blanc en grès-cérame, parquet droit ou tomette ancienne. Les murs sont peints de couleur claire.

Les communs

Les bâtiments, d’une superficie totale d’environ 304 m², chacun élevé sur deux niveaux sont en pierre couverte d’un enduit. Les encadrements des baies sont appareillés de brique et ouvrent latéralement sur la cour centrale. Les toitures à deux pans sont couvertes d’ardoise et percées de lucarnes meunières.
Un premier bâtiment se divise en trois parties : anciennes écuries avec deux boxes, un jardin d’hiver puis un garage. L'étage est carrelé et aménageable.
Un deuxième bâti perpendiculaire au précédant se compose de plusieurs petites pièces : bûcher, pièce d’été, local de jardin.
Une petite tour ; anciennes latrines.
Une maison d’amis faisant face aux autres dépendances est pourvue de deux cheminées, de l’électricité et de l’eau. Elle nécessite une restauration. L'étage est aménageable.
Cave à vin voûtée d’environ 24 m².

Ce que nous en pensons

La demeure a été entièrement rénovée à l'aide de matériaux nobles. Les styles sont divers et sans faute de goût et se fondent ainsi créant un univers propre où le confort d'aujourd'hui est bien présent. La pluralité des espaces verdoyants dotés d’éclairages extérieurs, les salons d’été dispersés ici-et-là dans la propriété, invitent volontiers à la rêverie et la jouissance du quotidien, sous l’égide de la « Croix Saint-Vincent » patron des vignerons, trônant devant la demeure.

Vente en exclusivité

840 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 757495

Surface cadastrale 3 ha 20 a 56 ca
Surface du bâtiment principal 383 m2
Surface des dépendances 307 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Gâtinais et Puisaye


Dalila Bessahli       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus