demeure à vendre orne

Dans l’Orne, avec un parc à l’anglaise de 2.7 ha,
une demeure du début 19e s., son ancienne boulangerie et ses dépendances
Argentan, ORNE basse-normandie 61200 FR

Situation

Dans le triangle d’or des haras, environné par les champs et les prairies, la demeure est à 190 km de Paris qui se rejoint par la route en 2h30 ou par le rail en moins de 2h00. Caen, et son aéroport vers Londres et le sud de la France, est à 60 km. La ville la plus proche, avec gare, grands commerces et toutes les infrastructures utiles est à 4 km.

Description

Au sein d’un village préservé qui a conservé sa ruralité d’origine, un portail et sa grille en fer forgé entourés de hauts murs permettent d’accéder à la cour et la demeure. Un préau de grande hauteur est accolé dans un angle de la cour à une dépendance prolongée par une seconde dépendance plus petite et, un peu plus loin, des écuries. À l’opposé, une ancienne boulangerie à usage de maison d’amis sépare une pelouse du verger et sa serre clos de murs sur trois côtés. Le parc à l’anglaise, parsemé de hautes tiges, s’étend devant la demeure jusqu’à un canal empierré et plus loin la rivière qui borde la propriété.

La demeure

Elle est composée d’un logis central et d’un pavillon aux ouvertures de même dimension. Les toits d’ardoise sont à quatre pans, celui du pavillon est légèrement plus haut. La porte d’entrée, centrée dans le logis, est surmontée au niveau du toit par un fronton triangulaire. Les toits sont percés de lucarnes et de fenêtres de toit. La façade qui donne sur le parc présente sensiblement la même disposition. La porte d’entrée dans la demeure est logée dans un édicule percé de deux ouvertures sur les côtés tandis que le pavillon est légèrement en saillie. La rénovation de la propriété a été menée avec goût et simplicité. Partout le souci du beau, simple et authentique.


Rez-de-chaussée
Le hall d’entrée, et l’escalier en bois avec sa rampe en fer forgé qui dessert les niveaux, séparent le logis en deux. Les ouvertures desservent le salon, en face le dégagement (vestiaire et toilettes) correspondant à l’édicule, et la salle à manger. La vaste cuisine est logée dans le pavillon de la demeure.
La principale caractéristique du salon est son plafond entièrement peint d’une fresque ovale représentant la base d’une coupole de pierre, partiellement décorée de végétation florale, ouverte sur un ciel nuageux traversé par des oiseaux migrateurs. Son raffinement est également appuyé par les lambris de soubassement, le parquet en lames droites de chêne, la cheminée en marbre et cœur en briquettes ainsi que quatre grandes baies.
Le hall d’entrée communique avec le salon comme avec la salle à manger par une porte à simple battant. Le sol est composé de dalles de pierre anciennes posées en quinconce, tandis que celui de l’édicule, de la salle à manger et de la cuisine est constitué de tommettes anciennes hexagonales.
La salle à manger est le pendant du salon, vaste et lumineuse. Une grille en fer forgé à double battant la sépare de la cuisine. A l’opposé, un passe-plat a été aménagé dans ce qui était l’accès originel à la cuisine.
Celle-ci, largement éclairée, notamment par deux portes vitrées dont l’une donne sur le parc, comporte une cheminée entièrement en brique dont la restauration a révélé une décoration en fer entourant le cœur et qui a été fondue dans la ville voisine.
Premier étage
L’escalier débouche sur une pièce de distribution à usage de bibliothèque. Une ouverture dessert la chambre principale avec son dressing et salle de bains tandis qu’à l’opposé un couloir en équerre, longeant une pièce à usage de bureau, mène à la lingerie et, dans le pavillon, à deux pièces en enfilade à usage de salons de lecture et de télévision. Le sol est un parquet en lames droites de chêne, la peinture des murs est claire et toutes les pièces sont éclairées par de grandes baies. De la première pièce de cette enfilade, un escalier de bois peint permet d’accéder au grenier mansardé, isolé et éclairé par une lucarne.
Deuxième étage
Un petit palier dont le sol est un parquet ancien en lames droites de chêne dessert les deux chambres et la salle d’eau. Les chambres sont éclairées par quatre lucarnes et la salle d’eau par deux fenêtres de toit. Les pièces sont mansardées, les fermes apparentes et peintes dans le même ton sobre que les murs, le sol est un parquet moderne de couleur claire. Lors de la restauration, un panneau vertical de tommettes anciennes sur le palier a été mis au jour et rénové.

L'ancienne boulangerie

Elle a connu la guerre de Cent Ans ! Devenue un logement d’amis, d'une surface d'environ 40 m2, son toit d’ardoise est de forme pyramidale. La cuisine est logée dans une petite extension. Les murs sont en pierre apparente, la cheminée du four a été conservée dans la pièce de séjour avec son sol en tommettes anciennes hexagonales et ses ouvertures vers la petite terrasse de pierre privée. La chambre et la salle d’eau sont en mezzanine et la charpente et des éléments de caractère de cette construction du 15e s. ont été conservés.

Le pressoir et l'atelier

Le premier bâtiment est construit en brique rouge, sur deux étages. Son toit est recouvert de tuiles. D'une surface d'environ 95 m2, Il est longé par un imposant préau qui se déploie sur la hauteur des deux niveaux. Les ouvertures sont en arc de cercle. Deux portes permettent d’accéder à une pièce contenant un tour à piler et sa meule, ainsi qu’un pressoir sans cage, puis, en enfilade, à une deuxième dans laquelle une cave a été aménagée. A la suite, une porte cochère est celle d'un espace de stockage qui servait autrefois de garage pour les voitures à chevaux. L’étage est accessible par une échelle de l’extérieur.
Dans le prolongement de la première, et légèrement en retrait, la seconde dépendance est en moellons de pierre et ses ouvertures sont encadrées de brique rouge. Une porte cochère coulissante commande une pièce à usage de remise et d’atelier, dans laquelle un escalier conduit à l’étage, aménageable, d'une surface d'environ 45 m2. A la suite, la chaufferie est accessible de l’extérieur.

Les écuries

Construites en brique rouge, elles donnent sur le parc et sont constituées de trois boxes.

Le verger

Clos de murs sur trois côtés, il est ouvert sur la cour d’entrée de la demeure, séparé d’elle par la maison d’amis et une haie. Les murs sont tapissés, notamment, d’arbres fruitiers en palmettes. Une serre est accolée à un mur exposé au sud.

Le parc

Entouré de haies bocagères et d'arbres de diverses essences, il est largement boisé, notamment par un hêtre pourpre multicentenaire, des hêtres communs, des frênes, des marronniers et des saules pleureurs. Imaginé par le premier propriétaire de la demeure, anglais, il en décline les codes : arbres aux feuillages colorés, troncs torturés, une prairie, des pelouses, la rivière. Des clôtures qui ne clôturent rien !
En se dirigeant vers la rivière, on découvre non sans surprise le canal qui lui est parallèle, avec ses vestiges de murs en pierre et sa passerelle, allongé sous la voûte du feuillage des arbres qui le bordent. Entre les deux, un bassin, reliant les deux cours d’eau, sépare deux petits prés, comme deux îles.

Ce que nous en pensons

Scandée verticalement par des pilastres, horizontalement par des cordons, la demeure aurait pu être trop sage, comme on aimait au début du 19e s. Il n'en est rien : le plantureux pavillon qui lui est accolé apporte la dissymétrie qui personnalise l'édifice. Il est de taille et se devait donc d'être escorté de dépendances : elles ont là et ont leur propre intérêt comme l'ancienne boulangerie ou le préau. Le parc est d'une infinie quiétude. Il n'y manque même pas l'eau calme d'une rivière et d'un petit canal qui la longe. Des lieux comme celui-ci semblent n'avoir jamais trahi leur mission initiale : assurer une vie douce à leurs occupants .

740 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 609091

Surface cadastrale 2 ha 70 a
Surface du bâtiment principal 364 m2
Surface des dépendances 286 m2

Responsable régional
Ouest Basse-normandie


Brune Boivieux       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus