Dans un paisible petit hameau du Quercy-Blanc,
une confortable demeure du 18ème siècle
Montcuq, LOT midi-pyrenees 46800 FR

Situation

Au sud du Lot, à 1h30 de Toulouse (gare TGV et aéroport international), 1h00 d’Agen (gare TGV), et à moins d’une vingtaine de minutes de Cahors, importante étape sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une région aux doux reliefs dont les collines de chênes pubescents et leurs sous-bois de buis, noisetiers, ou genévriers, répondent aux zones plus sèches laissant poindre la blancheur du calcaire emblématique de cette partie du Quercy. Dans les vallées, la terre fertile et le climat favorable permettent la culture des céréales, des fruits et des vignes. La variété des milieux naturels de la région et sa situation géographique ont assuré le développement d’une flore et d’une faune riches et variées aux fortes influences méditerranéennes. Le patrimoine historique et architectural n’est pas en reste : pont Valentré classé Patrimoine Mondial de l’Unesco, cathédrale Saint-Etienne, les villages médiévaux de Monpezat-en-Quercy, Lauzerte, les donjons de Montcuq et Luzech, mais aussi des vestiges gallo-romains, des moulins, des églises romanes et de nombreux châteaux.

Description

La propriété s’entoure d’un terrain de 5.500 m2 environ et occupe une position privilégiée au cœur d’un petit hameau constitué de maisons aux architectures harmonieuses, tenues à bonne distance les unes des autres pour en préserver l’intimité. Elle est en grande partie ceinturée par une épaisse et haute haie végétale. L'accès se fait au nord par un grand portail en bois soutenu par des piliers maçonnés reposant sur de traditionnels murets en pierres sèches. Une grande aire de stationnement est prévue pour garer les véhicules face à la demeure, en surplomb d’un jardin paysagé avec arbres fruitiers et carrés potagers. La maison s’étend au sud par une importante terrasse (30 m2 environ) en partie couverte sous laquelle se situe un abri pour véhicules ; puis, par un autre bâtiment également dévolu à ce même usage. Au devant, un grand terrain enherbé parsemé ici-et-là d’arbres aux essences variées. À l’est, aux abords de l’escalier menant à la terrasse, un beau tilleul apporte l’ombrage à la belle saison et invite à profiter de la vue dégagée, assis sur des bancs monolithes. Dans ce lieu baigné de calme et de sérénité, les vestiges d’un pan d’une ancienne bâtisse audacieusement préservés, embellissent le décor tout en rendant hommage aux traces mystiques des temps révolus. À quelques mètres de là, jouxtant un jardin de buis, une autre construction en pierre d’un seul niveau regroupe le four à pain et les remises à outils et équipements du jardin.

La demeure

Elle est construite en pierre blanche régionale sur trois niveaux dont un de combles aménagés, et un autre incluant des caves voûtées et des locaux techniques. Elle est couverte d’une traditionnelle toiture à quatre pans en tuile canal, auxquels ont été ajoutées trois lucarnes de type chiens-assis aux versants est et ouest. L’angle nord-est est flanqué d’une tour-pigeonnier, bâtie dans la tradition caussenarde sur le principe des voûtes superposées, et surmontée d’une toiture à quatre pans couverte en tuile plate. Restaurée dans sa totalité, la maison est d’une surface habitable de 300 m2 environ et adopte des volumes confortables et un style résolument épuré, judicieux mélange d’ancien et de moderne, mettant en valeur la qualité des matériaux employés et certains éléments d’époque respectueusement conservés : dallages en pierre d’époque et d’Auberoche, évier en pierre transformé en fontaine, escalier droit à marches monolithes, cheminée cantou, pièces voûtées, poutraison et charpente apparentes, porte en bois massif garnie de clous, niches murales etc.
Bien entretenue, lumineuse et agréable à vivre, la maison compte parmi ses pièces principales : un hall d’entrée, un salon ouvert sur l’espace salle-à-manger-cuisine prolongé d’une importante terrasse en partie couverte, quatre chambres avec salle de bain ou de douche, une garde-robe, deux bureaux, une buanderie, un grand atelier.


Rez-de-jardin
Accessible tant par l’extérieur (façades est et ouest), que par l’intérieur (communication avec la buanderie de l’étage), le soubassement se compose d’un atelier spacieux parfaitement aménagé et fonctionnel - pièce traversante abritant également les équipements techniques comme la chaudière ou l’adoucisseur -, ainsi que de trois pièces voûtées en berceau plein cintre ou en anse de panier, essentiellement dévolues à la conservation (réserve, fruitier, cave à vin...), ainsi qu’au remisage du bois. Bien ventilées, assainies, et pour deux d’entre elles, aux sols gravillonnés, ces pièces révèlent une qualité architecturale certaine, et témoignent de l’ancienneté du bâti.
Premier étage
Un bel escalier droit à marches monolithes accède à l’étage habitable de la demeure. Le hall se pare d’un très beau dallage d’époque et d’un ancien évier en pierre devenu fontaine. Pour rallier le deuxième étage, un petit escalier en bois demi-tournant, sous lequel un vestiaire fermé d’une porte en bois massif à été aménagé. La partie habitable se compose ici d’un grand salon ouvert sur une salle-à-manger-cuisine donnant sur une terrasse en partie couverte ; d’une chambre avec garde-robe et salle de bain privées, ainsi que d’un bureau et d’un espace buanderie par lequel il est possible d’accéder à l’atelier du rez-de-jardin. Placée dans la tour-pigeonnier, la salle de bain s’agrémente d’une très belle voûte en berceau plein cintre. Les murs et les plafonds laissent la place belle aux pierres et aux poutres apparentes dont les couleurs s’harmonisent parfaitement avec celles des sols chauffés, couverts d’un dallage en pierre d’Auberoche. Les intérieurs tirent parti d’une bonne luminosité.
Deuxième étage
Ce niveau correspond à celui des combles, aujourd’hui aménagés. Il est accessible par le petit escalier en bois demi-tournant se trouvant dans le hall du premier niveau. Trois chambres avec, chacune, sa propre salle de douche, un bureau, ainsi qu’un espace détente et sport. Quoique mansardé, cet étage dont l’aménagement a été bien conçu, dispose de volumes importants et bien éclairés par les deux rangées de trois lucarnes des pans est et ouest de la toiture. Les sols sont ici couverts de sisal. Les murs et les plafonds sont pour la plupart peints en blanc pour accentuer la luminosité. La charpente apparente et les pans couverts d’un lambris à lames larges, contribuent à rendre l’ensemble chaleureux.

La dépendance

Il s’agit d’une construction en pierre régionale d’un seul niveau de plain pied, coiffée d’une toiture à deux pans couverte en tuile canal. Elle regroupe en suite le fournil (19 m2 environ), avec son four à pain toujours en état de fonctionnement, ainsi que deux locaux (11 m2 environ chacun), où sont remisés les outils et les équipements du jardin.

Ce que nous en pensons

Au cœur d’une campagne très appréciée, caractéristique de la partie méridionale du Quercy, la demeure réunit les attraits d’un paisible hameau demeuré authentique et soucieux de le rester. Elle séduit tant par son allure imposante, sa sobriété et ses lignes épurées, que par les beaux éléments d’architecture qui la composent. Elle se révèle être une vraie réussite tant sur le plan de la restauration que de l’aménagement des espaces extérieurs. Une maison de famille par excellence dont l’aménagement offrirait aussi pour qui le souhaiterait des possibilités d’accueil immédiat en toute indépendance.

721 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 131846

Surface cadastrale 5548 m2
Surface du bâtiment principal 300 m2
Surface des dépendances 41 m2
Nombre de chambres 4

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Périgord Noir, Périgord Pourpre, Lot, Corrèze


Ilan Libert +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus