Entre Seine et Côte d'Albâtre, à 170 km de Paris, une surprenante et lumineuse demeure,
au sein d'un territoire vallonné de 12 ha avec dépendances équestres
Yvetot, SEINE-MARITIME haute-normandie 76190 FR

Situation

En pays de Caux, sur la route du Havre et du pont de Normandie, à peu de distance de l'A29, la propriété est située dans le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine. Le fleuve est à quelques kilomètres et se rejoint aussi à bicyclette ou à cheval par de petits chemins. La capitale est à moins de deux heures par le train ou par l'A13. A dix minutes de voiture, Yvetot et sa gare, collèges, lycées et grandes surfaces. Côtes d'Albâtre, Etretat et Dieppe sont à 35 km. Le premier bourg avec les petits commerces de proximité, médecins et pharmacies est à 2 km.

Description

La petite route qui sinue entre bois et prairies conduit à un portail en fer forgé soutenu par deux piles de briques. Une fois franchi, un long chemin d'accès est bordé de chaque côté par de grands hêtres. A flanc de vallon, boisé d'un côté et ouvert sur des prairies de l'autre, il mène à une imposante grille en fer forgé. Elle est encadrée de murs d'enceinte de briques et de silex et de dépendances qui protègent la demeure, le jardin paysager et un enclos. Au delà, les bois et les près, dont l'un accueille une vaste dépendance pour chevaux, l'entourent.

La demeure

Cet ancien relais de chasse a été agrandi par deux fois. Un première fois dans sa profondeur. Les briques d'une façade et les ouvertures cintrées ont été conservées. Puis, une dépendance plus basse a été construite dans son alignement. Les occupants actuels ont totalement rénové l'ensemble. Les entourages des ouvertures, les chaînages d'angle et des cordons ont été conservés en briques. La toiture à quatre pans d'ardoise a gardé ses lucarnes ainsi qu'un fronton triangulaire en briques percé d'un œil de bœuf. Quant à la dépendance, elle a été totalement repensée. En ajoutant un toit en voûte de cuivre, un second niveau a été créé et de très larges ouvertures ont été percées.


Rez-de-chaussée
Plusieurs entrées ont été mises en place. Une entrée principale, dans la partie voûtée, précédée d'un grand perron arrondi protégé par une marquise du même dessin. L'entrée originelle a été conservée pour la vie au quotidien. Elle dessert des pièces de service dont un " débotté " qui ouvre à l'arrière de la maison. L'escalier de bois et sa rampe ouvragée monte vers les deux niveaux consacrés aux quatre chambres.
Quant à la partie la plus moderne, le ton est donné dès l'entrée. Un escalier aux marches en verre, au sein d'un vaste espace, est éclairé par un puits de lumière. Il épouse la courbe des murs. D'un côté, une large ouverture dans un mur de refend conduit à un petit salon de la partie la plus ancienne. La cheminée en bois est très richement sculptée, cadeau de mariage et témoin de l'origine du 19ème siècle du relais de chasse.
De l'autre côté, de grandes portes-fenêtres ouvrent sur un vaste salon. Une cheminée en pierre est encadrée par des baies cintrées et regarde les murs habillés de panneaux de bois. A sa suite, et en retour d'équerre, la salle à manger est séparée d'une cuisine par une paroi d'esprit industriel. Sur toute la longueur de ces deux pièces, une très large baie vitrée a été installée. Elle ouvre sur la terrasse pavée de larges dalles qui surplombe le jardin paysager. La déclivité dissimule la piscine en contrebas et permet surtout la vue sur les nombreuses plantations et l'activité des animaux logés dans les dépendances.

Premier étage
Dans la partie ancienne, le palier dessert une salle de bains et des toilettes séparées. De chaque côté, une chambre est agrandie d'un bureau ou garde-robe. Le sol d'origine a été conservé. Il est recouvert de larges lames de bois.
Dans la partie moderne parquetée de chêne clair massif, un très vaste espace de distribution est éclairé par le puits de lumière et des baies cintrées. Les murs épousent la courbure du toit. Un bureau sur un plancher vitré et sa haute bibliothèque ont été aménagés dans un angle. Des claustras ont été installés pour rendre la circulation aisée, naturelle et créer un espace où il fait bon rester. Des ouvertures mènent vers un second bureau et une chambre. A sa suite, une salle de bains complète, des toilettes séparées puis une garde-robe conséquente constituent la chambre principale idéale.
Deuxième étage
Uniquement compris dans la partie ancienne, il est sur le même schéma. Les deux chambres sont mansardées et les fermes ont été laissées apparentes.

Les dépendances

Elles forment un angle dans le clos. D'un côté, sept boxes et des remises font face au jardin paysager et à la maison plus haut. Les écuries sont exposées au sud et toujours à l'abri. De l'autre, le long bâtiment à pan de bois et hourdis de briques abrite préaux, garages fermés par des vantaux en bois peint, sellerie et buanderie chauffées et divers remises et ateliers. Une porte ouvre sur un escalier qui conduit vers un grand studio aménagé dans les combles (environ 56 m²).
A l'extérieur et à l'écart, une grande structure démontable abrite une partie stabulation et remise pour le matériel agricole.

Le parc

Constitué de prés clos de lices, de bois et d'espaces ouverts, il entoure les murs d'enceinte. D'un côté, un petit bois épouse le flanc du vallon. De l'autre, le terrain est plus plat et, du côté des vents dominants, les arbres de haut jet protègent parfaitement la demeure et ses dépendances. Cette propriété a toujours été habitée par des cavaliers. Les sentiers dans les bois et les nombreux chemins de randonnées alentour sont propices aux promenades et au trotting.
Quant aux alentours de la demeure, deux esprits y règnent. Des pelouses soignées, encadrées par les grands arbres, longent la façade principale. A l'extrémité, quelques marches au centre d'un muret en moellons de silex descendent vers un espace (environ 500 m²) en contrebas qui était l'ancien potager. C'est le règne de la simplicité.
En revanche, de l'autre côté de la demeure, tant de soins et de recherches ont été apportés au jardin paysager que le raffinement et la délicatesse y dominent. La verticalité des ifs plantés de façon régulière scandent la douceur des végétaux choisis avec soin et mis en valeur. Les arbustes taillés en nuage, les paillis et la douceur des courbes instillent sans conteste le souvenir des jardins japonais.

Ce que nous en pensons

La longue allée de hêtres bicentenaires permet à loisir d'imaginer foule de perspectives. Lorsqu'elle aboutit au mur d'enceinte, le mystère est toujours bien présent. Hors le clos, parties boisées et prés se côtoient très simplement. Mais, une fois les grilles franchies et de tous côtés, le contraste s'impose. Pelouses bien entretenues surveillées par des arbres majestueux d'un côté, jardin délicat de l'autre. Paysage naturel qui épouse la déclivité du vallon, d'une part, et, d'autre part, le clos bien protégé par la forêt où les animaux ne font que passer. Et par dessus tout, ce souci permanent d'atteindre l'excellence, autant dans le bien-être visuel que dans l'agencement des espaces. Sa rénovation très poussée en fait un lieu de vie abouti où tous les espaces sont occupés mais néanmoins distanciés. Ce qui pourrait être une des définitions du luxe.

1 540 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 964946

Surface cadastrale 12 ha 27 a 96 ca
Surface du bâtiment principal 356 m2
Surface des dépendances 800 m2
Nombre de chambres 5

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Pays d'Auge


Brune Boivieux +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus