édifice religieux à vendre normandie - pays d'auge

Au cœur du Pays d’Auge, avec vue dominante sur le bocage,
un ancien prieuré du 18e s. et ses dépendances sur un terrain de plus de 4 ha
Lisieux, CALVADOS basse-normandie 14100 FR

Situation

Dans une région réputée pour son architecture typique, sa gastronomie et ses fromages, la propriété se situe à 230 km de Paris par l’autoroute A13 et 40 km de la côte Fleurie, Deauville et les autres villes de villégiature. Lisieux, avec toutes les infrastructures utiles est à 12 km. C’est une ville touristique et commerçante, très fréquentée notamment pour ses marchés. Sa gare permet de rallier Paris en 1h45.

Description

Au sein du bocage, où champs et prairies sont entourés de haies bocagères et entrecoupés de petits bois, un chemin serpente longtemps pour devenir une impasse. Une barrière ouvre sur la propriété et le garage à l’entrée. Le prieuré, un gîte et une ancienne charretterie sont dissimulés au milieu des pelouses parmi les arbres fruitiers, les massifs fleuris et de hautes tiges. Tandis que l’atelier d’artiste, de l’autre côté du chemin, profite d’un emplacement plus dégagé.

L'ancien prieuré

C’est un prieuré du 18e s. bâti en moellons de pierre et silex sur un plan rectangulaire. A une extrémité, une chaîne d’angle et deux chaînes verticales sont constituées d’un appareil en brique rouge qui entoure également deux baies et une ouverture sous un linteau en bois. Le toit de tuile plate est à quatre pans. Il est percé de deux lucarnes. Une petite extension avec un toit à un pan est accolée sur un pignon du prieuré.
Dans la maison, le blanc sur les murs et le plafond est omniprésent. Les sols sont pavés de carreaux de terre cuite au premier niveau et couverts d’un parquet de lames droites peintes en blanc aux deux autres niveaux. Les poutres ont été également peintes en blanc.


Rez-de-chaussée
Une ouverture constituée d’une double porte vitrée débouche directement dans le salon. La séparation entre le salon de la salle à manger est constituée par deux grandes cheminées accolées dont les jambages sont en pierre de taille, le cœur et le manteau en brique et le linteau en bois. De chaque côté de la cheminée, l’espace ouvert permet la communication entre les deux pièces. Elles sont éclairées par des baies qui donnent sur l’avant et l’arrière de la maison. En enfilade, une ouverture mène à la cuisine. Son plafond en latte de bois et torchis a été conservé et mis en valeur. Deux baies ouvrent largement sur le jardin arboré et, à l’horizon, sur l’autre versant du vallon.
La petite extension est percée de trois ouvertures. Une porte-fenêtre permet d’y accéder par la façade principale. Une porte en bois débouche sur le jardin à l’arrière. Elle communique avec le salon par une ouverture. Elle est divisée en deux. La première partie sert de petit hall d’entrée et la seconde est à usage de lingerie avec des toilettes.
Premier étage
Une porte dans la salle à manger ouvre sur un escalier qui mène au premier niveau. Là aussi, le blanc domine. Le palier dessert une salle de bain et toilettes, deux chambres en enfilade et l’escalier vers les combles. Les chambres sont éclairées par des baies qui donnent sur le jardin arboré.
Combles
Les combles se déploient sur toute la longueur de la maison. Ils sont séparés au milieu par le conduit en brique des cheminées. Les poutres ont été laissées apparentes. Cet espace est éclairé par deux lucarnes et une fenêtre de toit.

Le gîte

Cette petite construction en pans de bois sur un soubassement de moellons de pierre et silex est cachée dans le jardin arboré à l’arrière du prieuré. Le toit de tuile plate est à deux pans. Les murs sont percés de deux baies. Sur un pignon, le torchis a été remplacé par des vitrages. Le volume a été conservé jusqu’au toit. Une mezzanine, éclairée par une fenêtre de toit, a été installée. Une cuisine et une salle d’eau et toilettes ont trouvé place sous la mezzanine.

L'ancienne charretterie

Transformée en salon de musique, elle est également dissimulée dans un coin du jardin. Construite en pans de bois sur un soubassement de moellons de pierre et silex et une partie en brique, son toit de tuile plate est à deux pans. Le torchis a été remplacé par du vitrage. Le blanc sur les murs qui se déploient jusqu’au faîte et le sol est omniprésent. Une mezzanine a été installée. L’entrée sous la mezzanine est pavée de tomette ancienne. Une ouverture mène à une salle d’eau et toilettes.

L'atelier d'artiste

Ce bâtiment en colombages sur un soubassement de moellons de pierre silex a été entièrement restauré. Les murs sont percés d’une ouverture et de baies. Son toit d’ardoise, percé d’une fenêtre de toit, est à quatre pans. La pièce principale est divisée en deux. La porte d'entrée débouche sur une partie avec un plafond cathédrale, tandis que l’autre partie accueille une mezzanine. L'atelier se situe de l’autre côté du chemin privé qui sépare la propriété en deux.

Le jardin

Le prieuré, le gîte et l’ancienne charretterie sont dispersés au sein d’un grand jardin largement boisé de hautes tiges, parsemé d’arbres fruitiers et de buissons fleuris. Parfois des haies de buis ouvrent sur un passage qui débouche … ailleurs.
De l'autre côté du chemin, L'atelier d'artiste est situé au milieu de pelouses entourées de haies bocagères. Devant l'atelier, le penchant du coteau disparaît vers le fond de la vallée. La vue est dégagée sur le bocage augeron qui s’étend jusqu’à l’horizon. L'atelier est bordé à l'arrière par une grande prairie.

Ce que nous en pensons

L’environnement est connu. Le bocage est charmant, vallonné à souhait. Le chemin qui part de la route départementale ressemble au début à tous les autres. Mais, au fur et à mesure, il devient de plus en plus encaissé. Les branches des arbres se rejoignent pour cacher les cieux. C’est alors un passage qui s’enfonce pendant un long moment. Au bout de ce tunnel végétal, le charme opère immédiatement. La propriété est en position dominante sur le vallon et bénéficie d’une vue exceptionnelle. Isolées et loin des regards, les maisons sont disséminées au sein d’un jardin presque exubérant. C’est un lieu où l’enchantement le dispute à la délectation et le plaisir au ravissement.

744 750 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Responsable régional
Basse-normandie


Yann Campion       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus