Dans un village de la Sarthe, proche du Mans,
un presbytère du 15ème siècle dans un parc de plus de 5.000 m²
Mans, SARTHE pays-de-loire 72000 FR

Situation

À une quinzaine de kilomètres du centre-ville du Mans et de sa gare TGV qui dessert Paris-Montparnasse en cinquante-cinq minutes. À 220 km du centre de Paris. À une dizaine de kilomètres des accès autoroutiers vers l’A11 et l’A81. Le Mans est une ville d'origine médiévale, la cité Plantagenêt, close d’une enceinte gallo-romaine (la mieux préservée après celles de Rome et Istanbul). Il s'y déroule de nombreuses manifestations : marchés de producteurs, Cours et Jardins. À vingt minutes du circuit des 24 Heures du Mans, avec l’école de pilotage, le Porsche Experience Center. À trente minutes de deux parcours de golf, dont celui du circuit et du Pôle Européen du Cheval. Dans le village, un magasin assure la fourniture des produits de première nécessité. Alentour, entre cinq et dix kilomètres, d'autres communes assurent des services plus importants : supermarché, collège etc.

Description

Au cœur du village, en retrait derrière l’église, et caché derrière un haut mur, ce sobre bâtiment monastique datant du 15ème siècle et établi sur des fondations du 11ème siècle a été modifié au 18ème siècle. Il est situé au sud de l'église datant comme lui du 15ème siècle.
Passé le porche, une cour enherbée fermée à l’est et à l’ouest de bâtiments. Au sud, une vue sur la campagne environnante. Un mur bas avec une grille sépare la cour du parc situé en partie basse et à l’ouest du presbytère. Deux bâtiments de dépendance dont un garage.

Le presbytère

Logis bâti en retour d'équerre sur deux niveaux sous combles et sur caves dont une cave à vin voûtée. Toiture à deux pans couverte en tuile de pays, excepté celle de la tour qui l'est en ardoise. Cinq bâtiments d’un seul tenant composent le logis dont les deux premiers s’étendent d’ouest en est ; les trois derniers, du nord au sud.
Murs en pierre de pays avec enduits à la chaux couleur ocre, à ragréer. Chaîne d'angle en pierre de roussard. Encadrement des bais et des fenêtres à meneaux en pierre de Bernay ou tuffeau. Presque toutes les fenêtres et portes sont en chêne avec double-vitrage. Escalier à vis en pierre.


Rez-de-chaussée
Le logis s'aborde de deux façons : tout d'abord depuis la ruelle située derrière l'église où une porte ouvre sur un sas d'entrée proche de la cuisine ; ou encore, par la cour où une tour hexagonale fait office d’entrée et d’escalier. Celle-ci ouvre sur un spacieux vestibule traversant qui donne sur un perron de quatre marches en surplomb du jardin orienté à l'ouest. Cette entrée distribue d'un côté : un couloir de dégagement avec l'escalier qui mène à la cave et une salle de bains avec des toilettes ; de l'autre, en enfilade, une salle à manger et un grand salon derrière lequel se situe une pièce de dégagement avec un départ d'escalier. L’ensemble a conservé d'importants éléments décoratifs : murs intérieurs restaurés en plâtre et à la chaux, carrelage d’origine (20 cm X 20 cm), plafond à la française ou en plâtre avec moulures, cheminées Louis XVI en pierre au manteau ouvragé, portes Louis XV ou de style du 15ème siècle à plis de serviette. Des trumeaux décorent les cheminées ou les haut de portes.

Premier étage
Le palier de l'escalier de la tour ouvre sur un couloir qui distribue deux chambres et des toilettes puis en retour, conduit d'un côté sur la galerie qui faisait office de bibliothèque ou de grande chambre ; de l'autre, sur une pièce traversante qui peut être une chambre ou un salon avec une cheminée Louis XVI. À la suite, une salle de bains. Celle-ci donne sur une pièce palière desservie par le second escalier et ouvre sur deux chambres. Les sols sont couverts de tomette vernissée ou de parquet en chêne. Les murs sont enduits à la chaux avec poutraison apparente pour certaines. Plafonds à la française. Des cheminées Louis XVI sont présentes dans quelques chambres.
Combles
L'escalier à vis conduit au grenier qui pourrait être en partie aménageable. Isolation du premier étage par un torchis de 40 cm d'épaisseur sur solives. Carrelés en tomette sur toute la surface.
Les caves
Elles sont situées en enfilade sous tout le corps principal du logis avec une sortie extérieure en bas de l'enfilade. Proche de la cuisine, un accès intérieur. Celui-ci, de bois, descend à la grande cave à vin voûtée. Trois autres caves se succèdent dont la dernière quasi de plain-pied sert aussi de remise.

Les dépendances

Passé le porche d'entrée de la cour, la chaufferie dans un local en pierre de pays couvert de tuile ancienne. Un peu plus bas sur le terrain, une dépendance ouverte pour un garage prévu pour deux véhicules. En bas du logis, la dernière cave fait office de remise. Elle est de plain-pied avec le terrain. Sur le pignon ouest du logis, d'anciennes latrines font office de remises pour les outils de jardinage.

Le parc

Passé le porche d'entrée, une première cour en herbe est exposée à l'est et est close en bas du logis d'un premier mur surmontée d'une grille. Passé le portillon de la cour à double-vantaux, le parc arboré ouvre une perspective sur la campagne et se prolonge du côté ouest de la façade du logis. Le terrain est sensiblement plat. Toute la propriété est fermée et ponctuée de murs anciens. Un puits se situe sur le terrain et un aqueduc, vestiges d'une ancienne villa fortifiée datant de l'époque gallo-romaine. Y coulent aujourd'hui les eaux de source du lavoir communal.

Ce que nous en pensons

Les actuels propriétaires œuvrent en ces lieux depuis plus de cinquante ans pour conserver tout son charme à cet ensemble. Des travaux de consolidation de structure ainsi que de confort ont été réalisés. Toutefois, il subsiste encore des possibilités d’aménagement selon le goût de chacun. Nombres d’éléments et de matériaux authentiques ont été conservés. L’étage élevé et la générosité des ouvertures en façade apportent lumière et sensation de vivre en prise avec la nature. À quelques deux-cents kilomètres de Paris, la situation au cœur d’un tranquille village rural, lui-même dans une campagne de bocage, tient à distance tout véritable isolement. Un cadre idéal pour vivre dans un esprit campagnard.

395 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 990098

Surface cadastrale 5800 m2
Surface du bâtiment principal 280 m2
Surface des dépendances 60 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Sarthe


Catherine Boivin +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus