Place du Maréchal Juin, 17ème arrondissement,
un hôtel particulier de la fin du 19ème s. à réhabiliter
Paris, PARIS paris 75017 FR

Situation

A l’ouest de Paris, dans le 17ème arrondissement, entre la place Pereire et la place Wagram, à quelques pas du nouveau quartier des Batignolles et de son parc , dans ce qui était autrefois la commune Les Batignolles-Monceau, entre le mur des fermiers généraux et l’enceinte de Thiers, que Paris a annexée en 1860. Sur un boulevard aménagé entre 1852 et 1854, c’est peu d’années après que fut construit cet hôtel particulier. Face à une esplanade créée, elle, dans les années 1980 et maintenant équipée de courts de tennis, bordée de deux larges contre-allées avec places de stationnement et larges trottoirs plantés de platanes. Les immeubles haussmanniens du vis-à-vis sont éloignés de plus de 40 m. Les rues commerçantes du quartier des Batignolles et ses restaurants sont à quelques pas.

Description

L'hôtel particulier, à la façade cossue en brique et pierre, est composé de quatre étages reliés par un ascenseur, chacun (hors niveau de soubassement) représentant environ 90 m2. Les nombreuses ouvertures d'origine amènent une grande luminosité à toutes les pièces. Chaque niveau est traversant et bénéficie ainsi d'une double exposition.
L'aménagement intérieur est à repenser et une extension de plus de 50 m2 est envisageable. Une terrasse de 45 m2 avec deux marronniers est un espace extérieur agréable et au vis-à-vis très limité.

L'hôtel particulier

Bâti à la fin du 19e s., il est un exemple typique des constructions d’habitation bourgeoises par destination et diffère en cela des immeubles collectifs plus communément appelés à l’époque immeubles de rapport. Edifié initialement sur un sous-sol partiellement enterré, plus deux étages et un dernier niveau mansardé, il vit sa toiture surélevée à la fin du 20e s. d’un cinquième niveau. La façade sur rue, récemment ravalée, est composée par l’alignement de trois travées verticales. Le premier est accessible depuis l’entrée en descendant quelques marches. Il est éclairé par deux fenêtres percées dans un soubassement de pierre meulière sur la partie de droite, et chapeauté par un large bandeau bombé en pierre. Sur la gauche de la façade, se trouve la double porte d’accès lambrissée de trois rangs de panneaux moulurés et vitrée en partie haute. Elle est surmontée des volutes d'un fronton qui enserrent un motif de coupe de fruits. Au centre du linteau, deux lettres sont gravées sur un claveau : R.C , probablement les initiales du premier propriétaire ou commanditaire de ce bien. Le deuxième niveau, surelevé d’environ 2 m par rapport au trottoir, comporte deux hautes croisées protégées par des ferronneries en partie basse, et formant garde-corps. Au troisième niveau les allèges de chacune des trois ouvertures sont décorées de carreaux de mosaïque. Au quatrième niveau, au-dessus de la corniche moulurée en pierre, trois lucarnes, également en pierre de taille sur le brisis d'ardoise, sont d'un bel effet sur la façade. La surélévation du cinquième niveau sur rue est naturellement éclairée par un ensemble de baies vitrées sur toute la largeur entre les deux murs pignons des bâtiments mitoyens.
Sur l’arrière, dans une cour privative de 45 m2 sont plantés deux grands arbres à feuilles caduques qui filtrent la lumière et font écran aux vis-à-vis avec d'autres immeubles assez éloignés. L’absence de rue de ce côté permet d’apprécier le calme.La façade lisse sans encadrements ni ornements, enduite et ravalée recemment, est en renfoncement sur sa moitié. Elle comporte quatre niveaux seulement car le niveau du sol de la cour est plus haut que celui de la rue. Le deuxième niveau est accessible depuis la cour par des volées de quatre marches seulement depuis une véranda sur la gauche et aussi depuis une porte-fenêtre à droite. Fenêtres aux troisième et quatrième niveaux et lucarnes sur le brisis en zinc au-dessus.
L’intérieur de l’hôtel particulier a été entièrement redistribué pour être jusqu’à aujourd’hui utilisé en bureaux. Après le palier au niveau 2, donc au-dessus du niveau de soubassement, un ascenseur dessert les étages tout comme l’escalier en colimaçon qui le jouxte.

Ce que nous en pensons

L'hôtel particulier s'insère harmonieusement dans un alignement d'immeubles cossus : le dialogue de la pierre et de la brique anime les façades. La surélévation des quatre niveaux de l'édifice est discrète et, avec la terrasse au calme de la cour, multiplie les destinations potentielles des lieux : bureaux comme maintenant, ou résidence familiale avec un espace de travail ou encore division en plusieurs logements. De toute manière la qualité de l'édifice, celle aussi du quartier élégant et aéré dans lequel il se trouve sont comme une garantie pour la réussite du projet qui sera adopté. Avec les deux arbres, à eux, que les nouveaux occupants verront changer devant leurs fenêtres au fil des saisons.

4 300 000 € Honoraires de négociation inclus
4 174 757 € Honoraires exclus
Honoraires de 3% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 212314

Nombre de pièces 10
Nombre de chambres 6
Nombre de chambres possible7
Surface totale intérieure420 m2
Surface Terrasse46 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Guillaume Naa       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus