hôtel particulier à vendre bourgogne auxerre

À deux heures de Paris, en Bourgogne,
un hôtel particulier du 18ème siècle et son jardin clos
Sens, YONNE bourgogne 89100 FR

Situation

La demeure a le privilège de se situer au cœur d'une cité historique de renom, et disposer de toutes les facilités citadines sans devoir faire appel à l'automobile. Une gare SNCF dessert Paris-Bercy en 1h45.
La ville a reçu en 1995 le label « Ville d'Art et d'Histoire ».
En position dominante, sur une colline où jadis était cultivée la vigne, la cité offre depuis les quais de l'Yonne un paysage unique souligné par des édifices religieux comme l'église Saint-Pierre ou encore, ses maisons aux pans de bois et ses ruelles médiévales.

Description

Parmi un dédale de petites rues pavées, une double porte monumentale ouvre sur une cour d'honneur dominée par un édifice assez imposant qu'est cet hôtel particulier édifié il y a trois siècles.
Une demeure mise en lumière non seulement par son architecture mais aussi, par sa position dominante. Dans le prolongement de la maison se situe une dépendance qui abrite une cuisine d'été et un préau de taille honorable qui permet de prendre les repas pendant la période estivale.
Du côté opposé à la cour, un petit parc de près de 2.000 m2 ornementé de vases en pierre, des vases Médicis, surplombe toute la ville et aussi, une partie de la campagne environnante. Il est planté d'arbres d'essences variées. En contrebas, un potager avec un puits ancien.

L'hôtel particulier

Historique
L'édifice a connu des moments forts. En effet, le 24 août 1944, la reddition de l'occupant allemand a eu lieu dans la cour d'honneur. Après plusieurs années, il a abrité la Caisse d'Allocations Familiales de l'Yonne. La maison a été à usage administratif jusque dans les années 1970 où elle a repris sa fonction originelle d'habitation.
Description
Une porte cochère, en bois mouluré, peinte en camaïeu et ornée d'écoinçons dorés à l'or fin ouvre sur la cour d'honneur. Elle s'accompagne de chaque côté de deux piliers engagés couronnés chacun d'une sculpture en pierre. Un édifice imposant, mais pas ostentatoire, flanqué de deux pavillons de chaque côté. Il s'élève sur deux niveaux sur cave et sous combles. Les deux niveaux sont percés de nombreuses baies à grands carreaux, ce qui garantit une excellente luminosité à l'intérieur. Les encadrements des baies sont en anse de panier. L'entrée se distingue par une double porte composée de vantaux surmontés d'une imposte en verre. Elle est éclairée par des lanternes d'applique. Son entourage mouluré comporte une petite figurine stylisée. Au-dessus de la porte principale, un châssis surmonté d'un tympan en éventail et en verre. L'ouverture en arc en plein cintre s'agrémente d'un balconnet dont la ferronnerie comporte des éléments dorés à la feuille d'or. Toutes les baies à grands carreaux possèdent pour la plupart des impostes en verre et des bâtis dormants. Elles s'ornent de contrevents formés de lamelles horizontales inclinées assemblées dans un châssis. Le dernier étage se compose de plusieurs fenêtres lucarne. Le toit à brisis juxtapose tuile au sommet et ardoise dans les parties plus basses. L'architecture de la maison, côté parc, est différente. En effet, deux tours rectangulaires sont flanquées de chaque côté du corps principal. Une petite cour gravillonnée et un perron font face à la bâtisse. Un banc et une fontaine en pierre surmontée d'un satyre parachèvent la décoration du parc.


Rez-de-chaussée
Une grande entrée traversante, très claire, donne sur le parc situé à l'opposé de la cour. D'un côté, plusieurs pièces : un bureau, des toilettes, puis un grand salon avec une cheminée en marbre blanc à foyer ouvert. La pièce se distingue par un double parquet : un parquet Versailles au centre qui s'harmonise avec un parquet à l'anglaise juxtaposé. Un salon orné, au plafond, de moulures à denticules et de quelques lambris de hauteur sur les murs.
Une double porte en bois donne sur la salle à manger.
De l'autre côté de l'entrée, un office qui a été refait récemment. Il donne sur la cour et se situe proche de la cuisine et est éclairé par deux doubles fenêtres. Les moulures sont ici plus sobres. Au sol, un parquet à l'anglaise. Des lambris et placards constituent un intéressant élément de décor. La cuisine, située à proximité, a été refaite, équipée d'un matériel moderne. Sur l'un des murs apparaissent des briques, des pierres apparentes et quelques pans de bois évoquant peut-être l'existence d'un four à pain ou d'une cheminée aujourd'hui disparus.
De la cuisine, une porte donne sur un grand dégagement et l'escalier de service.
À la suite de la pièce dite « office », une salle à manger aux deux ouvertures avec espagnolette de bronze dorée. Parquet Versailles.
Premier étage
Le départ de l'escalier principal se fait dans le prolongement du bureau. La première marche en pierre est une adoucie. Le départ de la rampe s'orne d'une pomme de pin, symbole de bonheur et de fertilité. Arrivé sur le palier, l'ancienne pièce où se trouvaient les fameux guichets de la Sécurité Sociale. Une pièce avec vue sur la Cour d'honneur et sur les hôtels particuliers alentour. S'ensuit une chambre où une moquette qui n'est pas collée recouvre un parquet à l'anglaise. L'élément décoratif de la chambre est une baie munie d'un arc en plein cintre en verre. Un garde-corps dont la ferronnerie est en partie dorée parachève le décor de l'ouverture. Une seconde chambre plus modeste est cependant dotée d'une grande garde-robe puis d'un bureau attenant. De l'autre côté du palier, une chambre d'apparat avec vue sur le parc. Cheminée en marbre blanc à foyer ouvert, parquet à l'anglaise. Une double porte moulurée ouvre sur un petit salon refait récemment, décoré avec soin mettant en valeur une baie à doubles vantaux.
Deuxième étage
Six chambres, toutes très spacieuses et parquetées. Un trait original de ce niveau est le passage couvert de tomette ancienne qui mène à un escalier de service en très bon état accédant au grenier ainsi qu'à un ancien atelier de couture. Quatre chambres se suivent et il est possible de créer un appartement en les réunissant, d'autant que certaines sont pourvues de cheminées.
Bâtiment de dépendances
Dans la cour d'honneur, deux pavillons constituent les dépendances. L'un à usage de garage, où trois à quatre véhicules peuvent stationner ; l'autre, d'atelier d'ébénisterie, atelier qui pourrait trouver une autre destination.
Une porte donnant dans la cour accède à la cave par un escalier de pierre. Celle-ci est constituée d'une pièce avec des compartiments pour y disposer les bouteilles et d'un monte-charge très ouvragé avec des pointes dorées. Elle ouvre sur des galeries. La cave peut servir de salle de réception ou de dégustation. Une statue de Saint-Vincent, grand-maître des vignerons, veille sur elle.

Ce que nous en pensons

Un hôtel particulier entre ville et campagne : tous les avantages de la ville sont présents. On y trouve également le calme et la tranquillité de la vie à la campagne.
Lieu idéal pour des professions libérales et artistiques car de nombreuses pièces sont naturellement très bien éclairées. Avec l'aide d'un architecte des Bâtiments de France, plusieurs appartements pourraient être créés sans altérer le bien, tout en apportant le confort d'aujourd'hui.
Une cave voûtée, avec plusieurs galeries, témoigne de la culture de la vigne et de la tradition viticole locale.
Des travaux de rafraîchissement sont à prévoir : peinture, création de salles de bain.

756 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 771261

Surface cadastrale 1663 m2
Surface du bâtiment principal 623.49 m2
Surface des dépendances 122 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour De Saint-fargeau


Isabelle Ponelle       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus