Au cœur de la ville du Mans, dans un parc de plus de 2.000 m2,
une maison de maître et ses dépendances isolées du tumulte de la ville
, SARTHE pays-de-loire FR

Situation

En centre-ville, proche de la gare TGV pour Paris-Montparnasse en moins d'une heure. Très bonnes liaisons autoroutières et ferroviaires vers l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (1h45), Londres via Lille-Europe et les grandes villes de France.
À une heure de la vallée de la Loire (Tours/Angers), Le Mans est une cité médiévale, la cité Plantagenêt, close d’une enceinte gallo-romaine, où prennent place de nombreuses manifestations touristiques et culturelles.
À moins d'une demi-heure, le circuit des 24 Heures du Manse. Aérodrome proche du circuit. Deux parcours de golf. Pôle européen du cheval.
À dix minutes d’un domaine forestier, poumon vert de la ville. Toutes les commodités à pied (marché, commerces, établissements scolaires, théâtre, cinéma).

Description

La propriété est située au bord d'une avenue et une deuxième voie, privée, ouvre sur le parc et les dépendances avec garages. Elle est close de hauts murs et de haies. De l’avenue, derrière un grand portail porté marqué par de hauts piliers, une cour d’honneur fermée et pavée. La maison de maître avec en retour d'équerre, le grand salon de plus de 80 m2 côté jardin rejoint une dépendance habitable et ferme ainsi la cour. À l’arrière, sur toute la longueur de la demeure et du grand salon, une terrasse pavée ouvre sur un premier jardin complanté de grands arbres. Un bâtiment de dépendances avec des garages et remises, coiffé d’un séchoir en bois ancien. Le parc est vaste. Dessiné d’allées et de différents espaces de jardin, il se prolonge vers l’espace piscine et une serre ancienne en fer. Une parcelle de 1.000m2, accessible par l’entrée indépendante sur la voie privée, est constructible.

La demeure

Elle est constituée d’un corps de logis principal de plan rectangulaire édifié au 19ème siècle. Perpendiculaire, en retour d'équerre, une extension réalisée au 20ème siècle. Édifiée en moellon, couvert d’un enduit habillé de vigne vierge, la demeure s’élève sur quatre niveaux dont un sous combles. L’extension, sur un niveau seulement, est à toit plat. La demeure est coiffée d’une toiture en ardoise à deux pans, percée de lucarnes. L’encadrement des ouvertures, cintrées en ce qui concerne l’extension, les lucarnes, les corniches et les chaînes d’angle sont en tuffeau. L'accès à la maison se fait par un perron de quatre degrés.


Rez-de-chaussée
L’entrée, par une porte à doubles battants habillée en partie haute de fer forgé, se fait dans un bel espace au fond duquel se situe un large escalier d’origine en bois et fer forgé sous lequel il y a des toilettes. De part et d’autres de la porte d’entrée, des portes à double vantail ouvrent sur les pièces de réception toutes couvertes de parquet en point-de-Hongrie, de corniches et de cheminées en marbre. Côté avenue, la salle à manger à la suite de laquelle se situe la cuisine parquetée et une arrière cuisine. Côté parc, en enfilade, un petit salon, un très grand salon subdivisés en trois espaces distincts : un espace musique, un espace jeux, un espace salon auprès de la grande cheminée de marbre blanc depuis laquelle, la vue porte sur la terrasse et le parc. La lumière traversante et les nombreuses baies rendent cet vaste espace est très lumineux.
Premier étage
L’escalier débouche sur un palier qui distribue : d’un côté, deux chambres avec une salle d’eau commune et un bureau qui pourrait devenir salle d’eau afin que chaque chambre trouve le confort d'une salle de bains privée ; de l’autre, une chambre à la suite de laquelle se situent une salle de bain avec douche, des toilettes et une garde-robe.
Deuxième étage
À un repos de l'escalier, une porte donne sur des toilettes. L’arrivée sur un confortable palier avec des espaces de dégagement qui distribuent trois chambres spacieuses, chacune avec une salle d’eau.
Combles
L’escalier poursuit sa montée au dernier niveau de la demeure réparti entre trois greniers, anciennes chambres de bonne, avec des sols en tomette. L’un d'eux a un plafond voûtée.

Le parc

Complanté de grands arbres, il s’étend à l’arrière de la demeure et est accessible par une entrée indépendante donnant sur une voie privée. Les grands arbres répartis sur l’ensemble du parc protègent des regards l’espace piscine et les diverses parties du jardin. Des parterres rythmés par des topiaires ainsi qu'une luxuriante verdure dessinent le paysage. Un puits est destiné à l’arrosage du parc.

Les dépendances

Côté jardin, un bâtiment dont une partie du soubassement est un garage ouvert pour deux véhicules. Il est surmonté d’un séchoir en bois ancien. Quelques remises supplémentaires. L’ancienne serre en métal est actuellement à usage de local technique pour la piscine.
Côté cour d’honneur, les anciennes écuries, aujourd'hui un vaste local et un garage.

Le logis de la cour d’honneur

Édifié en moellon, couvert d’un enduit habillé de bignone et de glycine, le logis, ancienne écurie, s’élève sur deux niveaux dont un dans des combles à la Mansart. Les soubassements, cheminée de toit et ouvertures encadrés de décors sont en brique. Le toit à la Mansart a deux fenêtres avec frontons de pierre.
Dans la partie habitable, au rez-de-chaussée : une chambre. À la suite, un garage et un grand local technique qui ouvre sur le parc proche de la terrasse arrière propice aux réceptions. L’étage, accessible par un escalier, conduit à une cuisine, deux chambres, une salle d’eau et des toilettes.

Ce que nous en pensons

L'aspect général de l'architecture, d'une élégante discrétion, paraîtrait presque banal tant il est simple s'il n'était des dépendances au caractère bien marqué : anciennes écuries, séchoir, ancienne serre, salon traversant en retour d'angle. Aussi, intégré dans le parc, le bâti forme avec celui-ci un ensemble digne des cartons d'un excellent urbaniste. Un de ces lieux devenus rares où la tranquillité campagnarde s'insère au cœur d'une cité très animée : un bel équilibre.

1 400 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 627613

Surface cadastrale 2349 m2
Surface du bâtiment principal 389.20 m2
Surface des dépendances 130 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Sarthe


Catherine Boivin       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plus