hôtel particulier à vendre neuilly-sur-seine

A Neuilly-sur-Seine,
un hôtel particulier des années 20 dans une impasse protégée
Neuilly-sur-Seine, HAUTS-DE-SEINE paris 92200 FR

Situation

Dans ce qui fut appelé après 1854 le lotissement du Parc du duc d’Orléans, et aujourd’hui connu comme l’un des quatre grands quartiers de Neuilly sous le nom de Parc de Neuilly, ce bien proche de la Seine et de l’île de la Jatte se trouve à quelques centaines de mètres de la station de métro Pont de Neuilly et de plusieurs lignes d’autobus. Sa situation dans une impasse protégée par une barrière, retirée de la circulation, bénéficie de places de stationnement exclusives pour deux à quatre véhicules. Le quartier calme et purement résidentiel bénéficie de la proximité d’écoles maternelles, primaires, et de collèges tels que le Marymont International School, du CELSA, et du célèbre lycée Pasteur. L’Hôpital américain et le quartier d’affaires de la Défense sont également peu distants.

Description

Parfaitement rénové récemment et conçu pour les réceptions, l'hôtel particulier, construit dans les Années folles, a une surface de 535 m2. L’accès au jardin paysager de style japonais de 300 m2, se fait depuis l’arrière par trois amples salons en L de plus de 100 m2 : un espace cheminée, et deux autres amples volumes très lumineux qui accueilleront confortablement tout type d’événements formels, amicaux ou familiaux. Une terrasse ensoleillée le matin est située sur la branche du L qui sort du bâtiment, au 1er étage. Un ascenseur dessert tous les niveaux, du sous-sol, où se trouvent la cave à vins et la salle de projection, jusqu’au 3e et dernier étage. L'ample escalier d’origine monte aux trois niveaux supérieurs, ceux des espaces nuit, composés de chambres en suite et studios. Un bureau indépendamment accessible depuis le perron d’entrée extérieur parfait la fonctionnalité du bien.

L'hôtel particulier

La façade sur l'impasse, blanc cassé, est percée de fenêtres métalliques noires subdivisées en carrés, dans lesquelles affleure l’Art déco. L’entrée est surélevée par un perron de quatre marches. La porte aux sobres lisses horizontales de ferronnerie, flanquée de deux étroites fenêtres aux ferronneries de même facture, est encadrée d'un motif de pilastres et de linteau ultra-stylisé qui s'inscrit dans la symétrie de l'ensemble. Les deux ouvertures en plein cintre de part et d’autre, soulignées de plates-bandes en creux, accueillent des baies elles aussi métalliques, noires à carreaux quadrangulaires. Sur la partie gauche, l’accès à un garage est assuré par une porte automatique. Au deuxième niveau, trois fenêtres identiques, plus larges que hautes, composées de douze carrés, de même facture que les croisées du rez-de-chaussée, sont surmontées par une corniche à la mouluration très sobre. La toiture d’ardoise à brisis comporte deux niveaux de lucarnes. Trois d'entre elles sont à l'aplomb des fenêtres du deuxième niveau, tandis que les deux les plus hautes occupent chacune une extrémité de l'édifice.
Côté jardin, les mêmes fenêtres de métal peint en noir, à carreaux carrés, que celles de l'autre façade se retrouvent au rez-de-chaussée et au premier étage. Leur incorporation dans de larges ouvertures parfaitement superposées manifeste le parti architectural de régularité et d’unité. Une terrasse dallée est percée d'un grand arbre à feuilles persistantes et fait la transition avec le jardin. Sur la droite, au-dessus du volume du rez-de-chaussée abritant l’espace cheminée, une autre terrasse prolonge la suite du premier étage.


Sous-sol
Il existe quatre accès au sous-sol : depuis l’impasse par la porte automatique du garage, par l’escalier depuis l’intérieur, par l’ascenseur ou par un autre escalier qui donne sur le jardin. En plus d’un garage pour une voiture de taille moyenne, une chaufferie, une buanderie et un local technique sont séparés d’une cave à vin climatisée et d’un espace de projection par un dégagement.
Rez-de-chaussée
A gauche de l'entrée se trouve l'ascenseur, et, séparées par une large porte à ferronnerie de même facture que la porte principale, les pièces de réception. A droite, l'escalier qui dessert le sous-sol et les trois étages supérieurs. Toilettes invités. La cuisine, également à droite de l’entrée, est dallée de pierre. L’îlot central du même matériau reçoit les éviers, les plaques de cuisson et une partie bar. Les placards bas sont pourvus de façades de porte plaquées de palissandre. Un placard haut, en laque rouge vermillon, forme une longue horizontale.
L’espace de réception en L est composé d’une salle à manger délimitée par une cloison partielle et éclairée par une large baie, d'un salon et d'un coin du feu avec une cheminée contemporaine. Une large encoche horizontale basse, habillée de feuillards de fonte noire dans un parallélépipède sobre, en forment l’âtre. Le foyer de pierres blanches dissimule des becs de gaz qui dispensent un feu magique. Tout le sol de l’espace de réception est parquété de chêne à larges lames, sauf celui de la salle à manger qui, ouverte sur la cuisine, est dallée de la même pierre que celle-ci. La vue sur le jardin à travers les portes-fenêtres et les fenêtres métalliques noires à grands carreaux quadrangulaires est omniprésente .
Premier étage
Ses 115 m2 de cet étage, sa vaste terrasse, la vue sur le jardin, les grandes fenêtres aux fines huisseries métalliques qui donnent des deux côtés, en font un espace aussi aéré que lumineux. Le plan est dessiné comme celui d'une suite, avec un bureau séparé, deux salles de bains et deux dressings, qui communiquent avec une vaste chambre. L’escalier et l’ascenseur qui conduisent aux étages sont séparés de ce plateau par un sas.
Deuxième étage
Sous les pans du toit, éclairé par de grandes lucarnes sur le jardin et sur l’impasse, il est dédié aux chambres avec deux studios indépendants plus une chambre et sa salle de bains. Il comprend aussi un espace commun équipé en salle de remise en forme et une cuisine ouverte qui contribue à son autonomie par rapport au reste de la demeure.
Troisième étage
Le dernier étage, également sous les pans du toit et doté de lucarnes sur l’impasse et le jardin, est lui aussi conçu comme une unité indépendante avec un espace salle de séjour comprenant une cuisine ouverte. Deux chambres ensuite avec salle d’eau. Une lingerie est accessible depuis le sas de circulation verticale dans lequel donnent l’escalier et à l’ascenseur.
Le jardin
Le mur mitoyen du jardin côté droit est bordé de buis élégamment taillés en boules de différentes tailles et ondoie pour se terminer sur la façade par un mur végétalisé de lierre. Suit un terre-plein de gravier de couleur beige à fine granulométrie, puis paysager comme un jardin japonais, un ensemble composé de troncs noueux, fougères, graviers blancs et dalles de pierre en opus dominés par un mur habillé de bambous : l'esprit est nettement zen, taoïste. Un abri de jardin en bois verni posé au fond pourrait même être une maison de thé.

Ce que nous en pensons

L'architecte des années 20 peut être félicité pour le dessin à la fois inventif et minimaliste des façades, pour l'idée d'une aile en retour simplement dévolue à un des salons au rez-de-chaussée et à une terrasse aussi vaste à l'étage. La parti pris de sobriété, de pureté des lignes, se retrouve à l'intérieur. L'escalier, qui double l'ascenseur, grimpe à l'assaut des étages avec une rampe qui tient de la rambarde de bateau. Le jardin est de la taille de ceux où la nature et l'esprit doivent fusionner pour créer : vu de la maison à travers le quadrillage des baies métalliques, le concept japonisant s'affine encore. La lumière est reine ici parce que les grandes ouvertures et le plan l'y invitent. L'impasse garantit le calme.

5 900 000 € Honoraires de négociation inclus
5 514 019 € Honoraires exclus
Honoraires de 7% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 294282

Nombre de pièces 8
Nombre de chambres 6
Nombre de chambres possible7
Surface totale intérieure530 m2
Surface Carrez 530 m2
Surface Jardin300 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Guillaume Naa       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus